Élégies de Lygdamus

ensemble de six élégies

Les élégies de Lygdamus, ensemble de six élégies que la tradition nous a transmises dans le cadre du troisième livre du Corpus Tibullianum. La paternité de Tibulle sur cette œuvre, largement admise[réf. nécessaire] jusqu'au début du XIXe siècle, n'est plus acceptée par personne depuis[réf. nécessaire]. Et il est vrai que sa médiocre qualité n'ajoute rien à la gloire du chantre de Délie. D'après Léon Herrmann, l'œuvre doit être attribuée à Césius Bassus[1].

Notes et référencesModifier

  1. L'Âge d'argent doré, Presses universitaires de France, 1951

Voir aussiModifier