Ouvrir le menu principal

Écrits sur bambou de Guodian

Écrits sur bambou de Guodian
Lamelles de bambou portant le texte Le Grand Un donne naissance à l’eau accompagné de la transcription en caractères modernes, Musée provincial du Hubei
Lamelles de bambou portant le texte Le Grand Un donne naissance à l’eau accompagné de la transcription en caractères modernes, Musée provincial du Hubei
Période Royaumes combattants
Culture État de Chu
Lieu de découverte Jingmen, province du Hubei

Les écrits sur bambou de Guodian (郭店) (municipalité de Jingmen, Hubei), ont été découverts en 1993 à la suite d’une effraction dans la tombe n° 1 datant de la fin des Royaumes combattants (début du IIIe siècle av. J.-C.). Ils comprennent des textes existants comme le Daodejing, d’autres disparus et connus par leur seul titre comme le Taiyi shengshui, d’autres encore complètement ignorés jusque-là. Les textes déjà connus avaient été attribués sous les Han occidentaux à des Écoles différentes (taoïste pour le Daodejing, confucianiste pour le Ziyi ou le Wuxing par exemple), mais la découverte de Guodian indique que la division en Écoles philosophiques n’était pas si nette que la tradition historique le prétendait, et que les érudits de l’époque pré-impériale puisaient leurs idées à diverses sources[1].

La majorité des écrits semblent se rattacher au courant confucéen. Selon Gao Zheng de l’académie chinoise des sciences sociales, ils auraient appartenu à l’École Si Meng (思孟), héritière de Zi Si, et proviendraient de l’académie Jixia, peut-être rapportés dans l'État de Chu par Qu Yuan qui fut émissaire à Qi. D’autres estiment qu’ils reflètent plutôt une pensée proche de Xunzi[2].

Ces textes sont un témoignage précieux de l’histoire du Daodejing et du confucianisme.

La tombe, qui jusque-là n’avait jamais semblé présenter un intérêt particulier, se trouve dans une nécropole située dans le comté de Jishan, à 9 km au nord de Ying 郢, capitale de Chu de -676 à -278. La majorité des spécialistes considèrent que l’occupant en était un précepteur du prince Heng (Mi Xiong Heng 芈熊橫), futur roi Qingxiang de Chu (楚頃襄王) (298-263)[3].

On a identifié 18 textes, soit au total 12 072 caractères écrits sur 726 des 804 lamelles de bambou découvertes. Plusieurs dizaines de caractères ne sont pas reconnaissables. Les cordelettes liant les fiches s’étaient délitées et des entrées d’eau lors d’inondations avaient dispersé les fiches, aussi leur ordre a dû être reconstitué en partie d’après leurs caractéristiques physiques et épigraphiques. L’exactitude de la reconstitution n’est donc pas absolument certaine[2].

Les trois versions du Daodejing, semble-t-il transmises indépendamment, ont fait dès le début l’objet d’une attention particulière. On y retrouve en fait seulement une partie du contenu du texte actuel, dans un ordre très différent. Elles contiennent aussi des passages inconnus du texte moderne, en particulier la version C qui précède le Taiyi shengshui, texte cosmologique supposé disparu qui fait aussi l’objet d’un grand intérêt. W. Boltz et T. H. Kim envisagent que la version C et le Taiyi shengshui pourraient constituer un seul et même texte. Ils font de plus remarquer que les écrits de Guodian ne portant pas de titre, on ne peut pas strictement identifier ces trois textes au Daodejing, et qu’il serait plus correct de les nommer « textes ressemblant au Daodejing »[4],[5].

Liste des textesModifier

Numéro Titre en chinois et pinyin
Le titre indiqué est celui que la tradition lui a donné - ex : Laozi
ou bien il s'agit des premiers mots du texte
Titre traduit
01-03 老子甲、乙、丙 Laozi Laozi, versions partielles A, B & C
04 太一生水 Taiyi shengshui Le Grand Un donne naissance à l’eau
05 緇衣 Zi yi Les robes noires, chapitre du Liji
06 魯穆公問子思 Lu Mugong wen Zi Si Questions du duc Mu de Lu sur Zi Si
07 窮達以時 Qiongda yishi Détresse ou succès dépendent du moment
08 五行 Wuxing Les Cinq Conduites
09 唐虞之道 Tang Yu zhi dao La Voie de Tang et Yu
10 忠信之道 Zhong xin zhi dao La Voie de la loyauté et de la confiance
11 成之聞之 Chengzhi wenzhi Les spécialistes ne s'entendent pas sur le sens de chengzhi wenzhi
titre proposé : Le Sage possède la vertu du Ciel
12 尊德義 Zun deyi Respect de la vertu et de la bienséance
13 性自命出 Xing zi ming chu Recettes pour nourrir la vie
14 六德 Liu de Les Six Vertus
15-18 語叢一、二、三、四 Yu cong Aphorismes 1, 2, 3 & 4


RéférencesModifier

  1. Liu Xiaogan "Texts in the Guodian manuscript" Encyclopedia of Chinese Philosophy (2003) 1-41,89, 150-152
  2. a et b Goldin, 2000, p114-117
  3. Sarah Allan, Williams Crispin, eds. "The Guodian Laozi: Proceedings of the International Conference, Dartmouth College, May 1998" Early China Special Monograph Series, no. 5. (Berkeley: Society for the Study of Early China and Institute of East Asian Studies, University of California, 2000), p4-5 & 245-246
  4. William Boltz, “The Fourth-Century B.C. Guodiann Manuscripts from Chuu and the Composition of the Laotzyy” Journal of the American Oriental Studies 119.4(1999):590––608
  5. Tae Hyun KIM "Other Laozi Parallels in the Hanfeizi: An Alternative Approach to the Textual History of the Laozi and Early Chinese Thought" Sino-Platonic Papers No 199 mars 2010 p23
  • Jiang Guanghui "The Guodian Chu Slips and Early Confucianism" Contemporary Chinese Thought 32.2 2000
  • (zh) Jingmen City Museum, Chu Bamboo Slips from Guodian, Beijing, Wen wu chu ban she, , 1re éd. (ISBN 978-7-5010-1000-4, LCCN 00294178)
  • Xing Wen "The Guodian Chu Slips: The Paleographical Issues and Their Significances" Contemporary Chinese Thought 32.1, 2000
  • Zhang Guangyu et al. A Study on the Chu Bamboo Manuscripts of Guodian Yee Wen Publishing Co., Taipei, 1999 (ISBN 7-5010-1000-5)
  • Hu Zhihong Academic Studies on the Fusion of Confucianism and Daoism Hubei Chubanshe, 1999
  • Zhou Jianzhong "On the Owner of the No.1 Chu Grave in Guodian, Jingmen" Historical Studies Bimonthly 2000
  • Goldin, Paul "Xunzi in the Light of the Guodian Manuscripts" Early China 25 |2000
  • Holloway, Kenneth "Guodian The Newly Discovered Seeds of Chinese Religious and Political Philosophy" Oxford University Press 2009

Voir aussiModifier