À vue d'œil

maison d'édition française

Logo de la maison d'édition
Repères historiques
Création 19-09-1997
Fondée par Lucie Bressy
Fiche d’identité
Forme juridique Société par actions simplifiée (siren 413-731-767)
Slogan « Voir la vie autrement… Lire en gros caractères »
Siège social Carrières-sur-Seine (France)
Dirigée par Jacques Gommez en qualité de président de la société Ysceo (siren 800-246-134)
Spécialités Réédite des livres en gros caractères
Collections Collection 16, Collection 20
Titres phares Chanson douce, Le Charme discret de l'intestin, Le Piège de la Belle au bois dormant, Dans la paix des saisons
Langues de publication Français
Diffuseurs À vue d'œil
Société mère Ysceo (siren 800 246 134)
Effectif 3 en 2015
Site web http://www.avuedoeil.fr
Préfixe ISBN 978-2-84666
978-2-912632
979-10-269Voir et modifier les données sur Wikidata
Données financières
Chiffre d'affaires 868 100 € en 2015
Résultat net 59 700 € en 2015

À vue d’œil est une maison d'édition française fondée en 1997 par Lucie Bressy, qui réédite des livres, sélectionnés dans l'actualité littéraire, en gros caractères.

Les principaux lecteurs sont les malvoyants, les personnes âgées, mais également des lecteurs de tous âges qui trouvent plus agréable de lire en gros caractères.

Le catalogue compte près de 250 titres. Tous les genres littéraires sont abordés : de la biographie aux policiers en passant par les romans régionaux.

Cet éditeur appartient à la société éponyme[1].

Le la direction est confiée à Jacques Gommez président de la société d'édition Ysceo[2] et dirigeant de Bookdesigner[3] et des éditions Tohu Bohu[4].

CollectionsModifier

  • Collection 16
  • Collection 20

La collection 16 permet une lecture confortable, qui permet à tous de reposer ses yeux souvent sollicités par les écrans et lumières artificielles diverses. La collection 20, en caractères agrandis et fort interlignage, est plutôt destinée aux malvoyants.

Voir aussiModifier

Éditeurs de livres en grands caractères :

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier