Ouvrir le menu principal

Zouk Machine

trio féminin de zouk, originaire de Guadeloupe
Zouk Machine
Genre musical Zouk
Années actives 1986-2008
Site officiel www.zoukmachine.fr
Composition du groupe
Membres Christiane Obydol
(depuis 1986)
Anciens membres Joëlle Ursull (1986-1988)
Jane Fostin (1988-1995)
Dominique Zorobabel (1986-2006)
Claudine Pennont (2006-2008)
Béatrice Poulot (2006-2008)

Zouk Machine est un trio féminin de zouk, originaire de Guadeloupe, notamment connu pour les titres Maldòn (la musique dans la peau), no 1 en 1990 avec plus d'un million d'exemplaires, Sa ké cho no 9 en 1991[1] et DJ no 16 en 1992[2]. Le groupe a classé plusieurs titres et albums dans le Top 50 entre 1990 et 1995[3].

Les débuts (1986-1988)Modifier

Le groupe est fondé par les deux membres du groupe Experience 7, Guy Houllier et Yves Honoré, et composé au départ de Joëlle Ursull, Christiane Obydol, et Dominique Zorobabel, qui officiaient toutes les trois en tant que choristes du groupe Expérience 7. Le groupe Zouk Machine connaît très vite le succès en Guadeloupe dès son premier album avec le titre Sové Lanmou en 1986[4].

À la suite de divergences avec le reste du groupe, Joëlle Ursull quitte le groupe et se dirige vers une carrière solo. Le point culminant de sa carrière sera sa deuxième place (ex aequo avec le chanteur irlandais Liam Reilly) obtenue au concours Eurovision 1990 pour la France avec la chanson White and Black Blues, écrite par Serge Gainsbourg et composée par Georges Augier de Moussac.

Le succès (1989-1994)Modifier

En 1989, Jane Fostin, issue d'une famille de musiciens guadeloupéens, est recrutée pour continuer l'aventure musicale et le groupe enregistre un second album contenant Maldòn.

Elles remplissent le Centre des arts en Guadeloupe pour un concert en compagnie de Tanya Saint-Val et d'Expérience 7. L'album se vend à plus de cent-mille exemplaires sur les Antilles uniquement. Après une signature chez BMG, le succès du groupe dépasse largement la communauté antillaise et le milieu du Zouk Industriel et le remix du titre Maldòn (La musique dans la peau) restera numéro 1 au Top 50 durant neuf semaines en 1990, devenant ainsi le titre Zouk Industriel le plus vendu de tous les temps encore à ce jour, avec plus d'un million de singles vendus et un disque de platine[5]. BMG décide de sortir une compilation des deux premiers albums avec notamment les titres Zouk Machine, Sé Sa an vlé, Ouké rivé, Lanmou Soley. L'album est certifié Disque de platine en vendant plus de 600 000 exemplaires. Elles se produisent au Zénith de Paris et ainsi que sur les plateaux des émissions de télévision françaises[6].

Suivent des tournées aux quatre coins du monde, et en 1991, l'album KREOL (certifié disque d'or) avec les singles Saké Cho classé numéro 9 des meilleures ventes et DJ classé numéro 16 des meilleures ventes de single[2].

En 1994, sort le dernier album avec les membres fondateurs Guy Houllier et Yves Honoré, Clin d'œil avec les singles A.C. et Komann. Cet album, et les singles extraits ne rencontrent pas le succès[7]. Dans le même temps, le groupe collabore avec Maxime Le Forestier sur le titre Passer ma route, Julien Clerc sur le titre Utile et réadapte un titre de Bonnie Tyler pour la BO d'Astérix et les Indiens : Au revoir[8].

La scission du groupe : une carrière plus confidentielle (1995-2008)Modifier

En 1995, BMG rend son contrat au groupe suite à l'échec du dernier album et sort un Best of qui rencontre son public et devient disque d'or[3]. Par la suite, Jane Fostin quitte définitivement le groupe pour se lancer dans une carrière solo. Elle connaitra plusieurs succès, dont La Taille de ton amour classé numéro 11[9].

Christiane Obydol et Dominique Zorobabel décident de continuer le groupe à deux. En 1998, Dominique Zorobabel sort un album solo, Pou lanmou. En 1999, Zouk Machine propose un nouvel album Sept nuits blanches qui reprend sept des meilleurs titres du groupe et sept nouvelles compositions originales dont 6 titres réalisés par Dion Henderson.

Christiane et Dominique participent également à des projets divers en solo tels que Bonne fête Papa et Hommage à Gilles Floro pour Christiane Obydol et Noël gospel pour Dominique Zorobabel avec Tanya Saint-Val (reprise gospel d'air de Noël traditionnel antillais). En 2000, BMG sort une nouvelle compilation Les essentiels qui reprend les plus grands succès du groupe. Dominique Zorobabel décide en 2006 d'arrêter l'aventure pour se consacrer à sa carrière solo et à sa vie familiale.

Après l'engagement de deux nouvelles chanteuses, Claudine Pennont et Béatrice Poulot, annoncées comme étant les nouvelles Zoukettes notamment pour un concert au Nouveau Casino, Christiane Obydol se sépare des deux nouvelles recrues et décide en septembre 2007 de continuer seule l'aventure « Zouk Machine ».

Revival en solo (depuis 2008)Modifier

Christiane termine l’album Koud’Soley qui sort en juin 2008 chez Milan Music. Christiane ré-enregistre à cette occasion les plus gros succès du groupe et enregistre un titre original M'Moi composé par Christophe Maé et Bruno Dandrimont sur lequel elle écrit les textes. Ce titre sort en single en juin 2008 et se classe 33e des ventes de singles[10]. Elle s'adjoint les services de deux nouvelles choristes pour assurer les spectacles, Layko et Lior.

Le titre Maldon a été utilisé en 2011 dans la publicité télévision et internet de la Renault Mégane.

Maldon connait un nouveau succès près de vingt-cinq ans après son enregistrement durant l'été 2013 par le groupe Tropical Family. La reprise se classe alors 13e des ventes de singles[11].

Depuis 2015, Christiane Obydol participe à la tournée Top 50, au côté d'autres artistes des années 1980 et 1990[12], et elle participe en parallèle à plusieurs galas partout en France[13],[14].

Composition du groupeModifier

DiscographieModifier

AlbumsModifier

  • 1986 : Zouk Machine-Background Expérience 7
  • 1988 : Zouk Machine-Background Expérience 7
  • 1989 : Maldòn #1 Top 50
  • 1991 : Kréòl #24 Top 50
  • 1994 : Clin d'œil Non classé au top 100 [3]
  • 1995 : Le Best of Zouk Machine #20 Top 50
  • 1999 : 7 Nuits blanches
  • 2002 : Les Essentiels
  • 2008 : Koud'Soley

Singles, maxi CD, 45 T, maxi 45 TModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier