Zavod Imeni Likhatchiova

fabricant russe de camions, bus et limousines

ZiL «Zavod Imeni Likhatchiova»
ЗиЛ «Завод имени Лихачёва»
logo de Zavod Imeni Likhatchiova
illustration de Zavod Imeni Likhatchiova

Création 1916 AMO «Avtomobilnoïe Moskovskoïe Obchtchestvo»
Dates clés 1933 renommée ZIS
1956 renommée ZIL
Disparition Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société ouverte à responsabilité limitée
Action MICEX-RTSVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Moscou (Drapeau de la Russie Russie)
Direction Konstantin Laptev (2002- )
Activité Automobile
Produits Véhicules de prestige, bus et camions. Blindages. Civils et militaires
Société mère Municipalité de Moscou (Drapeau de la Russie Russie)
Effectif 23 000 (1999)
Site web http://amo-zil.ru/

Chiffre d'affaires 3,6 Mds RUB (1999)
Résultat net −1 441 158 000 rouble russe ()[1]Voir et modifier les données sur Wikidata

La Zavod Imeni Likhatchiova, plus connue sous son acronyme ZIL (en russe : Завод имени Лихачёва ou ЗиЛ, littéralement « Usine nommée d'après Likhatchiov »), est un constructeur automobile soviétique, puis russe. Il produit des camions et des bus ainsi que des voitures de luxe autrefois réservées aux dignitaires du pays. La conception de ces dernières est très ancienne et leur diffusion extrêmement confidentielle. L'entreprise a également fabriqué des véhicules militaires.

HistoireModifier

Avant-guerreModifier

L’usine fut fondée en 1916 sous le nom d’Avtomobilnoïe Moskovskoïe Obchtchestvo (AMO) dans le cadre du programme du gouvernement de créer une industrie automobile russe. Ce programme visait à établir en Russie six nouvelles usines automobiles. Pour cela, un appel d'offres international fut lancé pour obtenir la coopération de constructeurs spécialistes dans chaque domaine. Sur les six spécialités une seule aboutira à une usine, la construction de camions.

Le le contrat est signé avec l'italien Fiat pour la licence de production d'un camion de 1,5 tonne de charge utile, le fameux Fiat 15. Il fallut pour cela construire une usine spéciale sur le modèle de celle de Fiat en Italie. La construction de l'usine de montage, commencée en 1917 se termina en 1919. Entre-temps, le camion avait subi d'importantes améliorations en Italie et c'est la version 15Ter qui sera finalement fabriquée.

En Russie, les événements politiques entravèrent quelque peu le lancement de la production et la guerre civile qui suivit contrecarrèrent les plans du constructeur.

Les frères Sergey et Stepan Riabouchinski qui étaient à l'origine du projet et qui avaient investi pour la création de leur société, durent accepter la nationalisation de l'usine qui fut officiellement baptisée Usine AMO P. Ferrero le , pour rendre hommage au syndicaliste italien Pietro Ferrero (1892-1922).

Le premier camion construit en Russie, l'AMO F-15, fut fabriqué de 1924 à 1931.

En 1933, l’usine est rebaptisée ZIS, pour Zavod Imeni Stalina et produit des camions civils et militaires sous la marque ZIS.

En 1936, ZIS reprend la fabrication de la L1, une limousine huit cylindres construite depuis 1933 à Leningrad. Cette voiture s’efface dès la fin de l’année devant la nouvelle 101, inspirée par Buick et Cadillac. Renommée 101A en 1940, la limousine ZIS reste en production jusqu’en 1941.

De ZIS à ZILModifier

Dès 1944, l’URSS négocie avec les États-Unis le rachat des chaînes de production de la Packard Super Eight, à l’arrêt depuis 1942. Le président américain Franklin Roosevelt aurait joué un rôle important dans cette affaire… La nouvelle ZIS, la 110, est prête à l’été 1945, et reste très proche de la limousine américaine. Elle sera construite en version berline, limousine, torpédo et même ambulance jusqu’en 1958. En 1956, la déstalinisation entreprise par Nikita Khrouchtchev renomme l’entreprise « ZIL », pour Zavod Imeni Likhatchiova (du nom de l’ancien directeur de l’usine Ivan Likhatchiov).

ZIL, les américaines de l’estModifier

Toujours en marge de la fabrication des camions civils et militaire sous la marque AMO, à la fin des années 1950, l’usine moscovite se fait livrer une Chrysler et deux Packard, qui vont fortement inspirer le style de la nouvelle ZIL 111, produite à partir de 1959. Elle est motorisée par un V8, premier moteur de ce type monté dans une voiture soviétique. En 1963, un restylage la rapproche du style Cadillac. La 111 sera fabriquée à 112 exemplaires (dont quelques cabriolets de parade) jusqu’en 1967. Elle est remplacée au mois de par la 114, longue de 6,30 m et qui s’inspire de la Chrysler Imperial. La 114 sera épaulée à partir de 1971 par une 117, un peu plus courte. Ces deux voitures n’ont pratiquement pas évolué jusqu’à leur fin, en 1985. Version actualisée des 114 et 117, la ZIL 115 (type 4104) est présentée en . La face avant accueille désormais une énorme calandre carrée. Très peu d’exemplaires ont été fabriqués jusqu’en 1983.

La complète léthargie après la chute de l’URSSModifier

En 1985, apparaissent les 41041 (berline 5 places) et 41047 (limousine 7 places), elles sont animées par un V8 7,7 litres développant 311 ch, en dépollution Euro3. Les consommations (essence) peuvent aller de 17 litres au 100 km (pour la ZIL 41041) à 25 litres au 100 km (ZIL 41047) en cycle mixte, voire 65 litres au 100 km pour la version blindée (Modèle chef d'État).

Pour conduire ces véhicules, il faut le permis B pour la berline 5 places (41041, moins de 3,5 t) et le permis E pour la limousine (41047, car elle fait à vide plus de 3,5 t).

Un prototype à traction avant a été testé à la fin des années 1980, mais il a été abandonné pour des raisons de coût. En 2003, ZIL présente un prototype ZIL 4112, qui tombera aux oubliettes, faute de clients potentiels.

En 2010, un cabriolet 410441 est développé sur la base de la 41047 et défile sur la Place Rouge lors de la parade commémorant la victoire sur l’Allemagne nazie, 65 ans auparavant.

Ces deux modèles sont toujours fabriqués, mais uniquement sur commande spéciale, comme les versions break et cabriolet, l'arrêt de la production officielle en série s'est faite en 2001. Le prix de vente de ces véhicules à la commande varie selon la longueur du véhicule, la carrosserie et l'épaisseur du blindage, comme pour les équipements. Vous devez compter entre 300 000 euros à 425 000 euros (pour le dernier devis demandé par la Douma en 2009).

Il est possible de trouver ces véhicules en occasion dans la région de Moscou, principalement, ou dans quelques provinces.

Depuis 2007, l'entreprise reçoit de temps à autre, des demandes des autorités russes (Douma, Premier Ministre ou Président) afin de prévoir un projet de nouvelle limousine. À ce jour, des dizaines de dessins, d'études et quelques prototypes roulants ont été élaborés, mais sans suite, faute de débouché commercial et de volonté politique des autorités russes.

Certains concepteurs russes n'hésitent pas à dessiner et proposer des études de style sur ce que serait la future limousine Russe. Mais à ce jour, le constructeur AMO-ZIL se focalise sur sa gamme de mini-bus, camionnettes et autres camions qui sont commercialisés sous la marque ZIL.

Une partie des bâtiments de l'usine ZIL ont été détruits pour laisser place à de vastes complexes immobiliers de grande hauteur à la fin des années 2010, En 2015, la société a fusionné avec Mercedes Benz qui a commencé peu de temps après à construire des camions dans les usines ZIL restantes.[2],[3].

ModèlesModifier

AutomobilesModifier

GalerieModifier

CamionsModifier

AutobusModifier

 
Bus interurbain ZIS-127
 
ZIL-119
  • AMO F-15 1925
  • AKZ-1 (1947-1948, base = camion ZIS-150)
  • AMO-4 (1932-1934, base = AMO-3)
  • ZIS-lux (prototype, base = ZIS-6, 1934)
  • ZIS-8 (1934-1938, base = ZIS-11)
  • ZIS-16 (1938-1942, base = ZIS-5)
  • ZIS-17 (prototype, base = ZIS-15, 1939)
  • ZIS-44 (base = ZIS-5)
  • ZIS-127 (1955-1961)
  • ZIL-129 (version courte du ZIS-127)
  • ZIS-154 (1946–1950)
  • ZIS-155 (1949–1957)
  • ZIL-118 "Yunost" (1967, base = ZIL-111)
  • ZIL-119 (1971-1994, base = ZIL-118; aussi appelé ZIL-118K)
  • ZIL-158 (1957-1959, base = ZIL-164)
  • ZIL-159 (1959, prototype pour LiAZ)
  • ZIL-3207 (1991-1999, base = ZIL-41047)
  • ZIL-3250 (1998-présent, base = ZIL-5301)

GalerieModifier

Véhicule tout terrainModifier

 
ZIL-29061, en arrière-plan le ZIL-4906

Notes et référencesModifier

SourcesModifier

Voitures des pays de l'Est, Bernard Vermeylen, E-T-A-I

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier