Zareh

prince sassanide rebelle

Zareh ou Zarehr est un prétendant sassanide au trône sous le règne de Valash (484-488). L'historien arménien Lazare de Pharbe est le seul à mentionner sa tentative infructueuse de prise de pouvoir dans laquelle les Arméniens jouent un rôle majeur[1].

Zareh
Biographie
Décès
Activité
Père
Fratrie

OrigineModifier

Zareh ou Zarehr, dont le nom est l'équivalent en pehlevi de l'antique nom arménien « Zariadrès », était selon Lazare de Pharbe le second fils de Péroz Ier. Toutefois, les spécialistes contemporains le désignent unanimement comme le frère de Valash et donc également de Péroz Ier[2].

PrétendantModifier

Après la mort de Péroz Ier et la captivité de Kavadh, son frère Valash est proclamé roi par les prêtres mazdéistes et la noblesse. Zareh, son autre frère, mécontent de ce choix, se soulève, appuyé par de nombreux partisans.

Valash est obligé pour le combattre de solliciter l'aide de Vahan Mamikonian, avec qui il vient de faire la paix ; ce dernier lui envoie la cavalerie arménienne commandée par son neveu Grigor Mamikonian, le fils de Vasak, et par Vrèn, prince de Vanand. Zareh, vaincu par les Arméniens, se retranche dans des défilés montagneux mais il est capturé et « égorgé comme un animal » (485)[3].

Notes et référencesModifier

  1. Lazare de Pharbe, Histoire de l'Arménie, chapitres 78 & 79.
  2. Clément Huart & Louis Delaporte, L'Iran antique, Éditions Albin Michel, Paris, 1943 p. 352 ; René Grousset, Histoire de l’Arménie des origines à 1071, Paris, Payot, (réimpr. 1973, 1984, 1995, 2008), 644 p., p. 228 ; Gérard Dédéyan (dir.), Histoire du peuple arménien, Privat, Toulouse, 2007 (ISBN 978-2-7089-6874-5), p. 193 ; (en) Parvaneh Pourshariati, Decline and fall of the Sassanian Empire, I. B. Tauris, Londres, 2008 ET New York, 2011 (ISBN 9781845116453), p. 76.
  3. Lazare de Pharbe, cité par René Grousset, op. cit., p. 228.