Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Zamami-jima (座間味島?) est une des îles Kerama dans l'archipel Nansei au Japon dans l'océan Pacifique. Elle est connue pour ses plages, ses récifs coralliens et ses spots de plongée. Située à une trentaine de kilomètres à l'ouest de l'île d'Okinawa, elle fait partie du village de Zamami (座間味村, Zamami-son?), rattaché au district de Shimajiri dans la préfecture d'Okinawa.

Zamami-jima
座間味島 (ja)
Vue satellite de Zamami
Vue satellite de Zamami
Géographie
Pays Drapeau du Japon Japon
Archipel îles Kerama
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 26° 13′ 45″ N, 127° 18′ 12″ E
Superficie 6,7 km2
Côtes 23 km
Point culminant Ōtake (大岳) (161 m)
Administration
Préfecture Okinawa
District Shimajiri
Municipalité Zamami
Démographie
Population 584 hab. (2010)
Densité 87,16 hab./km2
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+9
Site officiel http://www.vill.zamami.okinawa.jp

Géolocalisation sur la carte : Japon (sud)

(Voir situation sur carte : Japon (sud))
Zamami-jima
Zamami-jima

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Zamami-jima
Zamami-jima

Sommaire

GéographieModifier

 
Paysage du sud-ouest de l'île

Zamami-jima s'étend sur une superficie de 6,7 km2 pour 23 km de côtes. Assez collineuse, l'île est majoritairement recouverte par la forêt tropicale. On trouve quelques plaines agricoles à proximité du port et des hameaux. Elle fait partie du parc national de Kerama Shotō, c'est donc un site Ramsar.

Elle peut être décomposée en deux parties, reliées par un isthme de 400 mètres de large. Au sud-est de cet isthme se trouve la baie d'Ago (Ago no ura). Au nord de l'île se trouvent des falaises et au sud des plages avec des récifs coralliens.

GéologieModifier

Zamami-jima fait partie des îles Kerama, qui sont probablement les restes d'une grande chaîne de montagne s'étendant jusqu'au nord d'Okinawa. On pense que cette chaîne de montagne dépassait les 1 500 mètres il y a 1,5 millions d'années. Elle se serait ensuite affaissée par subsidence, ne laissant que quelques parties émergées, dont Zamami-jima.

ClimatModifier

Zamami-jima est soumis à un climat subtropical humide qui est globalement le même qu'à Naha, située à moins de 40 km de l'île. L'île est régulièrement frappée par les typhons (environ 5 par an). À cause des typhons, les précipitations varient beaucoup en fonction des années (2 518 mm en 2007 contre 1 640 mm en 2009), la moyenne enregistrée à Naha étant de 2 040 mm par an. L'île est soumis aux moussons d'octobre à avril. Le vent souffle en moyenne à 4 m/s.

Données climatiques à Naha, Okinawa.
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 14,6 14,8 16,5 19 21,8 24,8 26,8 26,6 25,5 23,1 19,9 16,3 20,8
Température moyenne (°C) 17 17,1 18,9 21,4 24 26,8 28,9 28,7 27,6 25,2 22,1 18,7 23,1
Température maximale moyenne (°C) 19,5 19,8 21,7 24,1 26,7 29,4 31,8 31,5 30,4 27,9 24,6 21,2 25,7
Ensoleillement (h) 94,2 87,1 108,3 123,8 145,8 163,6 238,8 215 188,9 169,6 123 115,6 1 774
Précipitations (mm) 107 119,7 161,4 165,7 231,6 247,2 141,4 240,5 260,5 152,9 110,2 102,8 2 040,8
Nombre de jours avec précipitations 12,9 12,1 13,7 12 13 11,7 10,4 13,6 12,5 9,5 9,8 9,6 140,8
Humidité relative (%) 67 70 73 76 79 83 78 78 76 71 69 66 74
Source : Agence météorologique japonaise (1981-2010)[1].


Faune et floreModifier

On y retrouve la plupart des espèces des îles Kerama, la faune est cependant moins variée que sur les îles voisines d'Aka-jima ou de Tokashiki-jima. Le serpent habu[2] ou le gecko Goniurosaurus kuroiwae[3], présents à Tokashiki-jima, ne sont pas présent à Zamami-jima.

On y trouve les espèces animales suivantes[3],[4] (liste non exhaustive) :

HistoireModifier

L'île servit d'étape sur la route commerciale reliant l'île d'Okinawa à la Chine à partir du XIVe siècle. Les vaisseaux chinois repartant du royaume de Ryūkyū s'arrêtaient dans la baie d'Ago pour attendre des vents plus favorables. Au début du XXe siècle, la pêche à la bonite fut introduite à Zamami et l'île devint un haut lieu du katsuobushi.

Pendant la seconde Guerre mondiale, le 26 mai 1945, Zamami, ainsi que les autres îles Kerama, furent les premières îles japonaises à être envahies par les Américains. Ces derniers s'en servirent alors comme base afin de préparer la bataille d'Okinawa. Avant et pendant l'invasion, le gouvernement japonais ordonna aux habitants de se suicider à l'aide de grenades, ce qui continue aujourd'hui de susciter des polémiques.

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

En 2010, Zamami-jima comptait 584 habitants répartis dans 323 foyers. En plus du village principal où se trouve le port, l'île comporte deux hameaux, Ama et Asa, situés respectivement à l'ouest et au nord-est du port.

ÉducationModifier

Une école faisant office d'école primaire et de collège se trouve dans le village principal. Elle accueille une soixantaine d'élèves[5].

SportsModifier

En été, une régate en bateau traditionnel okinawaïen part de la plage de Furuzamami pour terminer à Naha. Cette course de près de quatre heures est disputée majoritairement par des collégiens[6].

En novembre a lieu un tournoi de baseball.

TransportsModifier

L'île est accessible depuis Naha par ferry (une heure et demie de traversée ou 50 minutes avec le speedboat). Un système de bus permet de relier les deux principales plages au port pour 300 ¥. Zamami-jima comporte deux routes principales, l'une fait une boucle dans l'ouest de l'île et relie le port à Ama ainsi qu'aux principaux observatoires, l'autre s'enfonce dans la pointe orientale (mais s'arrête brutalement à quelques centaines de mètres de la mer) en passant par le hameau d'Asa.

TourismeModifier

Le tourisme, qui emploie 92 % de la population, est principalement balnéaire. De janvier à avril de nombreux visiteurs viennent également observer les baleines à bosse (environ 400 individus) qui se reproduisent dans les îles Kerama.

PlagesModifier

L'île comporte une vingtaine de plages, celles de Furuzamami et d'Ama étant les plus populaires. De juin à septembre la température moyenne de l'eau est de 29ºC.

La plage de Furuzamami, longue d'environ 900 mètres et classée deux étoiles au guide Michelin, est celle où se concentre la majeure partie du tourisme en raison des activités nautiques (snorkeling, plongée, jet-ski) et des infrastructures (restaurant, parasols) qui y sont proposées. Elle comporte de nombreux récifs coralliens à quelques mètres de la plage et des eaux qui offrent une grande visibilité (jusqu'à 40 mètres). On y trouve notamment des poissons-clown.

La plage d'Ama, située près du camping, est moins touristique et ne comporte pas de récifs coralliens vivants. En été on peut y observer des tortues de mer à marée haute.

ObservatoiresModifier

Cinq observatoires se trouvent sur l'île.

  • Takatsukiyama, situé au nord du port, est le plus haut (130 mètres) et surplombe la plage de Furuzamami, le port ainsi que tout l'est de l'île.
  • Kaminohama, construit en bois, offre une vue panoramique sur Ama et sa plage, ainsi que sur les îlots au sud de Zamami.
  • Unajinosachi est orienté sud-ouest.
  • Inazaki, orienté au nord, possède une tour d'observation qui est utilisée pour étudier les baleines.
  • Chishi, situé au nord de l'île, est entouré de falaises.

Culture populaireModifier

 
Statue de Marilyn

L'île est célèbre pour l'histoire d'amour de Marilyn et Shiro, qui a fait l'objet d'un film : Marilyn ni aitai (マリリンに逢いたい), sorti en 1988. Ces deux chiens tombèrent amoureux en 1986 mais furent séparés quand le maître de Shiro s'installa sur l'île voisine d'Aka. Shiro décida alors de parcourir à la nage les trois kilomètres qui les séparaient de sa bien-aimée. Le soir le chien revenait auprès de son maître. Shiro fit ce trajet plusieurs fois par semaine jusqu'à sa mort en 1987. Marilyn quant à elle mourut en 2000. Depuis, on trouve une statue de Marilyn sur Zamami-jima, faisant face à celle de Shiro sur Aka-jima.

Le manga IO se déroule à Zamami.

RéférencesModifier