Zak Allal

Médecin, Entrepreneur et Artiste
(Redirigé depuis Zaki Allal)

Zak Allal ou Zaki Allal, de son vrai nom Zakarya Hadj Allal, né le 23 décembre 1987 à Tlemcen en Algérie, est un médecin, artiste et entrepreneur d'origine algérienne. Il est connu pour ses compositions de piano qu'il a notamment interprétées au Carnegie Hall[1] ainsi que ses activités entrepreneuriales à la Silicon Valley[2] autour des neurosciences, de l’espérance de vie ou encore de la transplantation et la conservation d’organes[3]. Il est également responsable pour la France de l'Université de la Singularité financée par Google[4]. Il intervient régulièrement lors de conférences en France et Etats-Unis[5],[6],[7].

BiographieModifier

Sa biographie a une triple orientation : musicale, médicale et entrepreneuriale.

Parcours médicalModifier

Il obtient son diplôme en médecine à l'université d'Oran[8]. Il effectue ensuite des stages clinique à Oxford en neurologie-radiologie et à Harvard en chirurgie-cardiologie[2]. Il effectue également un stage à la SIPRI en diplomatie de la santé[9] ainsi qu'à l'Organisation mondiale de la santé.

Parcours d'entrepreneurModifier

Au terme de ses études de médecine, il se lance dans l’aventure entrepreneuriale et crée sa première startup « médicale » spécialisée dans les biotechnologies : l'Alliance pour la conservation des organes (Organ Preservation Alliance en anglais)[10]. Il abandonne assez vite cette activité pour reprendre une formation sur l'entrepreneuriat et l’innovation à Stanford GSB qui lui permet de développer ses idées[11].

À la sortie du programme Stanford, il revient à sa première startup et la développe. Localisée au centre de recherche de la NASA au cœur de la Silicon Valley[12], elle est spécialisée dans la transplantation d’organes, l'espérance de vie et l’application des nouvelles technologies à la médecine[13]. L'objectif affiché de la startup est de mettre fin dans la mesure du possible à la pénurie des organes à greffer dans le monde[14]. Elle a d'ailleurs organisé du 26 au 28 février 2015 le premier sommet mondial sur le sujet[15].

Zak Allal est également rattaché à la Singularity University, un pôle d’innovation créée avec le concours de Google et de la NASA[16] qui finance en partie ses recherches. Il représente l'université dans les pays francophones pour tisser des partenariats avec des grands groupes et recruter de nouveaux étudiants[17].

Parcours musical d'un « toubib mélomane »Modifier

Il suit une masterclass en Espagne et à la Royal Academy of Music à Londres[18] et commence à composer à partir de l’âge de quinze ans[19]. Il donne son premier récital à 17 ans à l'Institut Cervantes d'Oran[20].

En 2013, il sort l'album Celestial présenté lors d'une tournée de lancement où il joue notamment au Carnegie Hall de New York[21].

La même année, il est lauréat du concours de Djezzy Prodiges[22], une initiative créée pour dénicher les talents algériens à l’occasion du 50e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie [23].

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Zaki Allal, piano », sur Carnegie Hall, (consulté le 25 janvier 2015)
  2. a et b (en) « Business School Vs. Incubator: An Entrepreneurial Test Drive At Stanford To Find Which Works Best », sur Forbes, (consulté le 25 janvier 2015)
  3. « Interview de Zak Allal », sur Algérie-Focus, (consulté le 26 janvier 2015)
  4. Laurent Calixte, Le surprenant ambassadeur de l'Université de la Singularité en France, Challenges, 28 mai 2015
  5. « En tournée en France, le docteur Zak Allal se mue en chasseur de tête », sur http://www.clubic.com/pro/actualite-e-business/actualite-767704-zak-allal-singularity-university.html, (consulté le 13 novembre 2017)
  6. Yechiva des étudiants, « Le judaïsme face aux bouleversements technologiques », (consulté le 11 novembre 2017)
  7. Duel entre Luc Ferry et Zak Allal, « Duel entre Luc Ferry et Zak Allal », (consulté le 13 novembre 2017)
  8. (en) « Algeria: First Summit in February in U.S. to Change Organ Transplantation », sur allAfrica.com, (consulté le 30 janvier 2015)
  9. (en) « SIPRI staff », sur web archive, (consulté le 30 janvier 2015)
  10. (en) « ORGAN PRESERVATION ALLIANCE INC », sur business filings, (consulté le 30 janvier 2015)
  11. (en) « MBA diary: A doctor of business », sur The Economist, (consulté le 30 janvier 2015)
  12. (en) « Will we ever… cryopreserve our organs? », sur BBC, (consulté le 30 janvier 2015)
  13. (en) « Leaders of tomorrow: meeting Dr. Zaki Allal at NASA Ames Research Center », sur Youtube, (consulté le 30 janvier 2015)
  14. « La cryoconservation pour mettre fin à la pénurie d’organes », sur Le Quotidien du Médecin, (consulté le 12 mars 2015)
  15. « La conservation des organes prélevés enjeu principal d'un sommet mondial », sur Algérie Presse Service, (consulté le 12 mars 2015)
  16. (en) « Unique university coming to Bay Area this year? », sur SFGate, (consulté le 30 janvier 2015)
  17. « Singularity University cherche des talents français », sur l'Opinion, (consulté le 12 mars 2015)
  18. « Zaki Allal invité en direct sur Canal Algériei », (consulté le 30 janvier 2015)
  19. « VIDEO #MOE : Touche algérienne (Karima Nayt, Damien Ounouri, Taous Khazem, Zaki Allal) », (consulté le 30 janvier 2015)
  20. « Le toubib mélomane Zaki », sur Vitamine DZ, (consulté le 30 janvier 2015)
  21. (en) « Comedy and Music" are Just What the Doctor Ordered for Carnegie Hall This Tuesday Evening, November 12 », sur Newsday, (consulté le 30 janvier 2015)
  22. « Zaki Allal, pianiste », (consulté le 30 janvier 2015)
  23. « Djezzy lance le concours Prodiges », (consulté le 30 janvier 2015)

Liens externesModifier