Zaccaria Seriman

abbé, auteur dramatique et poète, d'origine arménienne

Zaccaria Seriman parfois Zaccaria Sceriman (né à Venise en 1708 et mort dans la même ville le ) est un écrivain, poète et librettiste italien.

Zaccaria Seriman
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Arrivée d'Enrique et de Tulipán à l'université, illustration de José Patiño pour les Viages de Enrique Wanton a las tierras incógnitas australes, y al país de las monas de Zaccaria Seriman, Madrid, 1778.

BiographieModifier

Zaccaria Seriman né à Venise en 1708 est issu d'une famille d'origine arménienne, qui s'installe à Venise en 1694 à cause de la persécution antichrétienne qui avait lieu en Perse à l'époque. Son œuvre la plus célèbre est le roman Viaggi alle terre incognite Australi d'Enrico Wanton[1] et le Royaume des Singes et des Cynocéphales, publié en 1749, considéré comme l'un des précurseurs de la science-fiction italienne.Il s'agit d'une œuvre colossale de 2380 pages, contenue dans l'édition finale de Berne en 1764, de caractère fantastique et satirique, où il raconte l'histoire du voyage d'Enrico Wanton dans les terres australiennes en compagnie de son ami Roberto, d'abord dans les terres des singes, puis dans celle des cinocephales. La métaphore du voyage sert à Seriman (Giambattista Marchesi l'appelle toujours Sceriman) pour élaborer, avec une comparaison elliptique d'un autre monde toujours différent du nôtre, une satire des coutumes de son temps. Le roman est traduit en espagnol par Joaquín Guzmán y Manrique sous le titre Viages de Enrique Wanton a las tierras incógnitas australes, y al país de las monas. Il fut publié en Espagne en quatre volumes de 1769 à 1778 (Alcalá de Henares à Madrid), avec des illustrations de José Patiño, et connut un succès remarquable et de nouveau édité en 1781-1785 et 1800, avec des illustrations de Miguel Gamborino.

Zaccaria Seriman est mort à Venise le [1].

ŒuvresModifier

RomansModifier

  • (it)Viaggi di Enrico Wanton alle terre incognite australi ed ai regni delle Scimmie e dei Cinocefali, Venise, 1749, 1re Édition; Berne, 1764[2].
  • Traité philosophique Aristippo, sogno descritto, 1744; inspiré de Swift et Voltaire[3].

LivretsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (it) « Seriman, Zaccaria in "Enciclopedia Italiana" », sur treccani.it (consulté le 4 février 2018).
  2. (it) Giulio NATALI, « Viaggi di Enrico Wanton ai regni delle scimie e dei cinocefali opera di Zaccaria Seriman veneziano. tomo 1. 6. 3 », sur Internet Archive (consulté le 4 février 2018).
  3. (it) « Serimàn, Zaccaria nell'Enciclopedia Treccani », sur treccani.it (consulté le 4 février 2018).

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (it) Marchesi, Giambattista, Romanzi e romanzieri del Settecento, Bergame, Istituto italiano di arti grafiche, 1903.
  • (it) Pagetti, Carlo, «La SF italiana», introduction Vittorio Curtoni, Le frontiere dell'ignoto-Vent'anni di fantascienza italiana, ed. Saggi, nº 2, Editrici Nord, 1977.

Article connexeModifier

Liens externesModifier