ZEO

tout objet géographique lié à l'espéranto

ZEO est un acronyme qui signifie Zamenhof-Esperanto-Objekto. Il s'agit de tout objet (rue, arbre, statue, etc.) baptisé avec le nom de l'espéranto ou de son initiateur Louis-Lazare Zamenhof, ou qui leur sont liés[1].

Zamenhof Esperanto ObjektoModifier

ZEO notablesModifier

  • Le pays qui possède le plus de ZEO est le Brésil suivi par la France[2].
  • La Bulgarie possède le plus grand nombre de ZEO par habitants avec 7,56 objets par million d'habitants[2].
  • Le plus ancien ZEO est le bateau espagnol Esperanto, inauguré en 1896[1],[2].
  • Le ZEO le plus nordique se situe à 1 250 km du pôle Nord. Il s’agit de la presqu’île de l’espéranto « Esperantoneset » dans l’île norvégienne de Spitzberg[1].
  • Les ZEO qui nous sont les plus éloignés sont les astéroïdes (1421) Esperanto et (1462) Zamenhof[1],[2].
  • Une variété de lichen a reçu le nom “Zamenhofia” et une espèce de scarabée chinois a été nommée “Gergithus esperanto”. Il se distingue par cinq points verts disposés en étoile, comme le symbole de l’espéranto[1].

Exemples de ZEOModifier

BibliographieModifier

  • Hugo Röllinger, Monumente pri Esperanto, Rotterdam, Universala Esperanto-Asocio, , 111 p.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e « Les “ZEO” dans le monde », sur SAT AMIKARO, (consulté le )
  2. a b c et d Röllinger 1997, p. 11.

Liens internesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :