Zénaïde Bonaparte

femme politique française
Zénaïde Bonaparte
Description de cette image, également commentée ci-après
Zénaïde Bonaparte
Biographie
Titulature Princesse impériale
Infante d’Espagne
Dynastie Maison Bonaparte
Nom de naissance Zénaïde Lætitia Julie Bonaparte
Naissance
Paris (Premier Empire français)
Décès (à 53 ans)
Naples (Royaume des Deux-Siciles)
Sépulture Église Santa Maria in Via Lata (États pontificaux)
Père Joseph Bonaparte
Mère Julie Clary
Conjoint Charles-Lucien Bonaparte
Religion Catholicisme

Description de cette image, également commentée ci-après

Zénaïde Lætitia Julie Bonaparte (Paris, Naples, ), princesse française et altesse impériale (1804), infante d'Espagne (1808), était la fille de Joseph Bonaparte et de Julie Clary. Elle eut une sœur, Charlotte.

BiographieModifier

Zénaïde Bonaparte naît le à Paris. Elle est la deuxième des trois filles de Joseph Bonaparte, qui exerce alors des missions diplomatiques à la demande de son frère, le Premier Consul Napoléon Bonaparte, et de Julie Clary, la fille d'un riche armateur et négociant marseillais[1],[Note 1]. Elle passe son enfance entre Paris et le domaine qu'ont acquis ses parents à Mortefontaine. Alors que son père est nommé roi de Naples en 1806, Zénaïde le rejoint deux ans plus tard, le , avec sa mère Julie et sa petite sœur Charlotte[2]. Quand Joseph est nommé roi d'Espagne quelques mois plus tard, elles rentrent toutes les trois en France pour s'installer à Mortefontaine. Durant cette période, Zénaïde correspond régulièrement avec son père par courrier[3].

Dès son plus jeune âge, elle démontre des talents pour la musique[3].

Après la première abdication de Napoléon Ier en 1814, Zénaïde, sa mère et sa sœur rejoignent Joseph en exil en Suisse, au château de Prangins[4]. Elles rentrent à Paris pendant la période des Cent-Jours[5], puis s'installent chez Désirée Clary, la sœur de Julie, pendant les premiers mois du deuxième exil de Joseph aux États-Unis[6].

En 1822, conformément au souhait de sa famille, Zénaïde épouse son cousin, le prince Charles-Lucien Bonaparte, fils de Lucien. Leur union est célébrée à Bruxelles. Le couple entreprend immédiatement un voyage aux États-Unis et s'installe dans la propriété de Joseph à Point Breeze, à proximité de Philadelphie. C'est là que naissent leurs deux premiers enfants[7]. Zénaïde et Charles-Lucien rejoignent finalement l'Europe en 1827 et s'installent à Rome où vivent leur grand-mère Letizia Bonaparte et leur grand oncle Joseph Fesch[8].

L'éminent ornithologue qu'était Charles-Lucien Bonaparte attribua le nom de Zenaida à un genre de tourterelles appartenant à la famille des Columbidae.

Le peintre David fit son portrait et celui de sa sœur Charlotte (Charlotte et Zénaïde Bonaparte (1821)), lors de leur séjour à Bruxelles en 1821. Elle possédait dans ses collections, dans la villa Bonaparte à Rome, le tableau Bonaparte franchissant le Grand-Saint-Bernard de David, qui lui avait été donné par son père[9].

Mariage et descendanceModifier

 
Robert Lefèvre (1806). La princesse Zénaïde et sa mère Julie Clary. Paris, Palais de Versailles.
 
François Gérard (1808). La reine Julie et ses deux filles, les princesses Zénaïde et Charlotte. Dublin, Galerie nationale d'Irlande.

Zénaïde Bonaparte se marie à Bruxelles le à son cousin Charles-Lucien Bonaparte, deuxième prince de Canino, fils de Lucien Bonaparte. Ensemble, ils ont douze enfants, dont quatre fils et huit filles [10] :

  • Joseph-Lucien Bonaparte, né à Philadelphie le et mort à Rome le , troisième prince de Canino, sans descendance ;
  • Alexandrine Bonaparte, née à Philadelphie le et morte à Livourne en  ;
  • Lucien-Louis Bonaparte, né à Rome le et mort dans la même ville le , cardinal-prêtre du titre de Santa Pudenziana, sans descendance ;
  • Julie Bonaparte, née à Rome le et morte dans la même ville le , princesse Bonaparte et altesse en 1853, mariée en 1847 à Alessandro del Gallo, marquis de Roccagiovine et marquis de Cantalupo e Bardella, marquis de Penna[11] ;
  • Charlotte Bonaparte, née à Rome le et morte dans la même ville le , mariée en 1848 à Pietro comte Primoli di Foglia, officier dans la marine pontificale, dont Joseph Primoli ;
  • Léonie Bonaparte, née à Florence le et morte à Ariccia le  ;
  • Marie-Désirée Bonaparte, née à Rome le et morte à Spolète le , mariée en 1851 à Paolo comte Campello della Spina, propriétaire, auteur d'ouvrages historiques ;
  • Augusta Bonaparte, née à Rome le et morte dans la même ville le , mariée en 1856 à Placido Gabrielli, 4e et dernier prince de Prossedi, prince de Roccasecca, duc de Pisterzo, sans descendance ;
  • Napoléon-Charles Bonaparte, né à Rome le et mort dans la même ville le , officier de la Légion étrangère, marié en 1860 à la princesse Cristina Ruspoli ;
  • Bathilde Bonaparte, née à Rome le et morte à Paris le , mariée en 1856 au comte Louis de Cambacérès, auditeur au Conseil d'État, député de l'Aisne ;
  • Albertine Bonaparte, née à Florence le et morte à Rome le de la même année ;
  • Charles-Albert Bonaparte, né à Rome le et mort dans la même ville le .

TitresModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Une première fille, également prénommée Zénaïde, est née le et morte le .

RéférencesModifier

  1. Lentz 2019, p. 174.
  2. Lentz 2019, p. 394.
  3. a et b Lentz 2019, p. 504.
  4. Lentz 2019, p. 582.
  5. Lentz 2019, p. 600.
  6. Lentz 2019, p. 624.
  7. Lentz 2019, p. 664-666.
  8. Lentz 2019, p. 689.
  9. Georges Lafenestre, Eugène Richtenberger (1905), Rome les musées, les collections particulières, les palais, p. 271 : « La réplique de la Villa Bonaparte est vraisemblablement celle que David avait peinte pour Charles IV roi d'Espagne ».
  10. Lentz 2019, p. 858-859.
  11. (it)« Biographie de DEL GALLO DI ROCCAGIOVINE Luciano, fils d'Alessandro », sur Sénat de la République italienne (consulté le 16 avril 2020).

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier