Yvonne Le Roux

déportée résistante française

Yvonne Le Roux, née le à Toulon et morte le , est une déportée résistante française.

Yvonne Le Roux
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

BiographieModifier

Yvonne Le Roux, née Rossel, est la fille de l'officier de marine Victor Marie Rossel, né à Brest le . Elle épouse l'officier Arsène Jean-Marie Le Roux, originaire de Saint-Brieuc, en 1904. Le couple se sépare, Yvonne part s'installer à Philadelphie en 1923, qu'elle va quitter en 1939 pour se mettre à la disposition des Services de renseignements de Londres. Résidant à Morgat, elle anime le réseau Johnny, surveillant les mouvements des bateaux de guerre allemands dans le port de Brest à partir de la presqu'île de Crozon. Son nom de code est "Tante Yvonne"[1].

Elle est arrêtée le à Plomodiern, au domicile du Dr Vourc'h, membre du même réseau. Elle est transférée à la prison de la Santé à Paris, déportée le à Neuengamme, puis à Ravensbrück, décédée de dysenterie et d'épuisement à Paris le , quelques jours après son retour d'Allemagne[2].

Hommages et postéritéModifier

Un timbre[3] à son effigie est édité dans une série de cinq timbres, émis le et retirés de la vente le suivant.

Une rue à son nom a été créée sur la commune de Guipavas (Finistère) et à Joué lès Tours (Indre et Loire).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Avril, Jean-Loup, Mille Bretons, dictionnaire biographique, Rennes, Les Portes du large, , 495 p. (ISBN 2-914612-10-9), p. 298
  2. http://www.presqu-ile-de-crozon.com/guerre-1939-1945/tante-yvonne-le-roux-reseau-johnny-001.php, http://www.francaislibres.net/liste/fiche.php?index=79819 et http://fr.topic-topos.com/mme-leroux-dite-tante-yvonne
  3. « Yvonne Le Roux 1882-1945 Troisième série des Héros de la Resistance - Timbre de 1959 », sur Phil-Ouest - les timbres de France et les flammes d'oblitérations de l'Ouest (consulté le 12 août 2020).