Yvette d'Entremont

Yvette d'Entremont
Description de cette image, également commentée ci-après
D'Entremont au congrès 2015 de American Atheists
Nom de naissance Yvette Guinevere d'Entremont
Alias
SciBabe
Naissance Newburyport, Massachusetts
Nationalité Américaine
Pays de résidence États-Unis
Activité principale
Vulgarisation scientifique
Conjoint
Derek Ross, depuis mars 2018

Yvette d'Entremont, également connue sous le surnom de SciBabe, est une conférencière et une vlogeuse américaine. Ancienne chimiste, elle a œuvré en chimie analytique, en forensique et en toxicologie[1]. Par l'entremise de son blogue, SciBabe, elle s'emploie à « éliminer la désinformation dans les domaines de la science, l'alimentation et la nutrition ». Elle vise également à corriger les faussetés propagées par les adeptes de la Médecine non conventionnelle, du mouvement anti-vaccination et des opposants aux aliments génétiquement modifiés[2].

BiographieModifier

D'Entremont est née à Newburyport (Massachusetts)[3]. Elle a grandi au New Hampshire et habite maintenant Oakland, en Californie[4]. Elle détient des licences en chimie et en théâtre, de même qu'une maîtrise en forensique. Elle a obtenu un diplôme du Emmanuel College cum laude et avec distinction dans son domaine[5],[3],[6],[7].

D'Entremont souffre d'un syndrome d'Ehlers-Danlos. Pendant une période de huit mois où elle souffrait de ce qu'elle a décrit comme « le pire mal de tête de ma vie », elle a essayé sans succès divers remèdes et régimes différents, incluant le véganisme et l'alimentation biologique. Un diagnostic correct lui a finalement permis de recevoir les médicaments appropriés et d'améliorer son état[6],[8],[9]. D'Entremont souffre également de la maladie cœliaque, une maladie auto-immune associée à la consommation de gluten[9]. Ces expériences l'ont motivée à devenir une blogueuse qui s'en prend aux mythes véhiculés au sujet de divers régimes[6].

D'Entremont a travaillé en chimie analytique pour Global System Technologies (un fournisseur du Département de la sécurité intérieure), Calloway Labs et Amvac Chemical Corps[4]. Elle a été professeure associée à l'Emmanuel College[10].

Vulgarisation scientifiqueModifier

Speaking at the 2017 American Atheists Convention

D'Entremont a commencé sa carrière de vlogueuse en 2014. Étant influencée par l'émission de télévision de Penn et Teller, elle utilise un humour sarcastique pour faire passer ses messages[6]. Un article de Gawker de 2015 sur ses efforts pour discréditer les théories sur l'alimentation de la personnalité publique Vani Hari a fait connaître son travail à un plus grand public[6],[11]. D'Entremont a choisi le surnom Science Babe en opposition à Vani Hari, dont le surnom est Food Babe, puis l'a tronqué à SciBabe lorsqu'elle a découvert qu'il était déjà utilisé par Deborah Berebichez, qui fait aussi de la vulgarisation scientifique[6]. D'Entremont estime qu'un surnom sympathique et sexy aide ses efforts à informer le public[12].

Des communicateurs scientifiques d'expérience ont souligné que des vulgarisateurs comme d'Entremont jouent un rôle important auprès du public, présentant de l'information dans un format accessible et attrayant. Pamela Ronald, une biologiste à l'Université de Californie à Davis, applaudit son humour[4].

D'Entremont testé des produits homéopathiques à plusieurs reprises, dans le but de démontrer leur inefficacité, ou la nature trompeuse de leur mise en marché. Elle a notamment bu six bouteilles d'un produit homéopathique contre la constipation, dont le seul effet fut d'élever le taux d'alcool dans son sang bien au-delà de la limite de sécurité pour la conduite automobile, ce produit étant composé de 20 % d'alcool (et 80 % d'eau)[13]. Dans le cadre d'une autre démonstration, d'Entremont a avalé 50 comprimés homéopathiques vendus comme somnifères, sans aucun résultat[14].

D'Entremont a écrit pour The Outline et le magazine Self[15]. Avec Alice Vaughn, elle co-anime le podcast Two Girls One Mic: The Porncast, qui inclut leurs commentaires humoristiques à propos de productions pornographiques. Après trois épisodes, le podcast a été inclus dans le top 20 iTunes dans la catégorie comédie[16],[17].

ConférencesModifier

  • Science Babe's Guide to BS Detection au congrès annuel de American Atheists à Memphis (Tennessee) [18].
  • BS Detection and the Fall of the Food Babe au Center for Inquiry, Los Angeles, [19]. Quatre jours plus tard, d'Entremont faisait la première page du Los Angeles Times[4].
  • The Business of Being a Guru au congrès annuel de American Atheists, Charleston (Caroline du Sud), le [20]. Également offerte à LogiCal–LA 2018 à Los Angeles, le [21].
  • SciBabe's Guide to Surviving Fake News au congrès annuel de American Atheists à Oklahoma City ( et )[22]. Également présentée à la communauté athée de San José le [23] et à la conférence sur la sécurité informatique Countermeasures, à Ottawa (1-)[24].

ReferencesModifier

  1. (en) « Don't Mess With Her Pumpkin Spice Lattes », sur eSkeptic, (consulté le 2 décembre 2015)
  2. (en) Monique Schafter, « SciBabe' Yvette d'Entremont reveals how her medical experience led to debunking science myths », ABC News,‎ (lire en ligne)
  3. a et b (en) Rebecca Strong, « 10 Questions With Science Babe, the Blogger Who Took Down Food Babe », Bostinno,‎ (lire en ligne)
  4. a b c et d (en) Eryn Brown, « Edgy Blogger Sensation SciBabe Takes the Lab Coat Off Science », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne)
  5. (en) « About Yvette d'Entremont », sur Keppler Speakers (consulté le 2 décembre 2015)
  6. a b c d e et f (en) « Q&A With SciBabe On GMOs, Swearing, And More », sur Popular Science (consulté le 2 décembre 2015)
  7. (en) « 83rd commencement », sur Emmanuel College (consulté le 14 juillet 2017)
  8. (en) Arthur Christian, « Blogger SciBabe Debunks Pseudoscience », The Mass Media,‎ (lire en ligne)
  9. a et b (en) « How SciBabe Lost (and kept off) 90 Pounds », sur BodyForWife, (consulté le 23 janvier 2016)
  10. (en) « SciBabe Statement of COI », sur SciBabe, (consulté le 23 juin 2018)
  11. (en) Claire Peddie, « SciBabe's Quest for Truth », The Advertiser (Adelaide),‎ (lire en ligne)
  12. (en) Suzanne Carbone, « American SciBabe blogger seeks chemical reaction during Science Week », The Sydney Morning Herald,‎ (lire en ligne)
  13. (en) Randy Mac, « CVS Changes Policy on Sale of Medicine That Could Get You Drunk », NBC News Los Angeles,‎ (lire en ligne)
  14. (en) « Modern Science Says Homeopathy Is Total Bunk — So Why Is It More Popular Than Ever? », sur Alternet, (consulté le 2 décembre 2015)
  15. (en) Yvette d'Entremont, « David Avocado Wolfe is the Biggest Asshole in the Multiverse », The Outline,‎ (lire en ligne)
  16. (en) « Two Girls One Mic: About », sur Two Girls One Mic (consulté le 11 septembre 2018)
  17. (en) « Trending on the comedy podcast scene: Two Girls One Mic: The Porncast », sur Discover pods, (consulté le 26 octobre 2018)
  18. (en) « 2015 National Convention Schedule », sur American Atheists, (consulté le 27 octobre 2018)
  19. (en) « Yvette d’Entremont Talks About Her Takedown of “Food Babe” Vani Hari », sur Patheos, (consulté le 26 octobre 2018)
  20. (en) « 2017 National Convention Schedule », sur American Atheists (consulté le 27 octobre 2018)
  21. (en) « Speakers », sur LogiCal-LA (consulté le 26 octobre 2018)
  22. (en) « Yvette D'Entremont, the SciBabe - SciBabe's Guide to Surviving Fake News », sur Youtube, (consulté le 3 novembre 2018)
  23. (en) « Atheist Community of San Jose Presents: Yvette d'Entremont (SciBabe) », sur Youtube, (consulté le 2 novembre 2018)
  24. (en) « Speakers », sur Countermeasures (consulté le 26 octobre 2018)

Liens externesModifier