Ouvrir le menu principal

Yvette Frontenac

écrivaine française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Frontenac.
Yvette Frontenac
Yvette Frontenac.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
LotVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Yvette Frontenac est une poète et écrivain née à Frontenac dans le Lot le et morte à Frontenac le , aînée d'une fratrie de 5 enfants dont les parents, Augusta et Gabriel Pélissié, étaient de simples métayers. Mariée à 18 ans en 1943, elle a eu 3 enfants et 4 petits-enfants.

BiographieModifier

Un style alerte, un vocabulaire truculent, un climat poétique où se meuvent des personnages attachants, qu'elle a rencontrés au long de sa vie et qu'elle a su faire revivre grâce à son extraordinaire mémoire.

Son œuvre éditée se compose de 7 romans qui ont en commun un fonds de vérité capté dans la vie quotidienne de son terroir. La qualité première de ses romans est la restitution en détail de la vie paysanne du Sud-Ouest de la France, plaçant son œuvre au rang de document : coutumes et rites anciens, travaux agricoles rythmés par les saisons, valeurs d'une classe laborieuse, place de la religion dans les campagnes, relations de la famille avec le village…peinture nuancée d'une région et de son âme, tout cela transparaît et nous parle.

Tous ces romans ont pour décor le Lot, et notamment le village de Frontenac, entre Figeac et Cajarc dans le Lot. Les lieux, les maisons existent ou ont existé. Les membres de la famille de l'auteur, les voisins, sont tour à tour mis en lumière et prennent leurs places dans chacune des histoires, comme une grande "comédie humaine" paysanne. Si la fiction apporte sa note de fantaisie, le réalisme des descriptions, des coutumes, aide à la compréhension des particularismes d'une région et de ses habitants, donnant à l'œuvre d'Yvette Frontenac valeur de riche document sur un monde paysan aujourd'hui disparu mais toujours présent dans la mémoire et dans l'histoire familiale de beaucoup de Français.

Elle a également composé de nombreux poèmes dont 13 sont mis en musique et chantés par sa fille Brijou Pélissié dans un CD auto-produit intitulé "Ballades champêtres" (2009), quelques contes et nouvelles créés pour ses petits-enfants, ses amis, ou spontanément selon l'événement. Beaucoup de ses poèmes ont paru dans des revues ou des bulletins divers, dont certains récompensés par des prix de poésie.

Martin Malvy a inauguré une rue de Figeac à son nom d'auteur le 15 février 2014.

BibliographieModifier

Romans
  • Les années châtaignes (1991), premier prix du roman de l'Académie de Languedoc en 1993
  • Les années chantepleure (1992)
  • Elle s'appelait Eléonore (1993)
  • Populo des Couronnes (Publi-Fusion) 1995 / L'étoile rousse (De Borée)
  • Rue des Nèfles (1997)
  • La soupe des autres (1998)
  • La Demoiselle du presbytère (1999 De Borée)

Pendant les années 1990, les romans ont été édités par Publi-Fusion à Cahors où le directeur de collection était Jean-Charles. Depuis 1999, ce sont les Éditions De Borée à Riom qui ont repris les droits des œuvres, toujours publiées dans les années 2010.

Son Roman "Rue des Nèfles" a été réédité en format poche le l7 janvier 2014 par les éditions De Borée.

Son roman "La Soupe des autres " a été réédite fin 2018 par les éditions De Borée collection Les Essentiels.

Recueils de poèmes (inédits)

  • "Les Sabots verts" et "Brasero".

Liens externesModifier