Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cooper.

Yvette Cooper
Illustration.
Portrait de la très honorable Yvette Cooper.
Fonctions
Secrétaire d'État à l'Intérieur du cabinet fantôme
Prédécesseur Ed Balls
Successeur Andy Burnham
Secrétaire d'État des Affaires étrangères du cabinet fantôme

(3 mois et 12 jours)
Prédécesseur David Miliband
Successeur Douglas Alexander
Ministre des Femmes et des Égalités du cabinet fantôme

(3 ans, 4 mois et 26 jours)
Prédécesseur Theresa May
Successeur Gloria De Piero
Secrétaire d'État au Travail et aux Retraites du cabinet fantôme

(4 mois et 27 jours)
Secrétaire d'État au Travail et aux Retraites

(10 mois et 6 jours)
Premier ministre Gordon Brown
Prédécesseur James Purnell
Successeur Iain Duncan Smith
Secrétaire en chef du Trésor

(1 an, 4 mois et 12 jours)
Premier ministre Gordon Brown
Prédécesseur Andy Burnham
Successeur Liam Byrne
Ministre d'État aux Communautés et du Gouvernement local

(5 mois et 27 jours)
Premier ministre Gordon Brown
Prédécesseur Hilary Armstrong
Successeur Caroline Flint
Membre du Parlement de Normanton, Pontefract and Castleford
En fonction depuis le
Élection
Réélection


Prédécesseur Geoffrey Lofthouse
Biographie
Nom de naissance Yvette Cooper
Date de naissance (50 ans)
Lieu de naissance Inverness, Écosse
Royaume-Uni
Nationalité Britannique
Parti politique Travailliste
Conjoint Ed Balls
Enfants 3
Diplômé de Balliol College, Oxford
Harvard University
London School of Economics

Yvette Cooper

Yvette Cooper, née le 20 mars 1969 à Inverness, est une femme politique britannique.

Membre à différents postes du gouvernement Gordon Brown, en 2015, Yvette Cooper annonce qu'elle est candidate à la direction des travaillistes à la suite de la démission de Ed Miliband[1]. Elle est opposée à Jeremy Corbyn, Andy Burnham et Liz Kendall[2]. Elle termine troisième, avec 17 % des voix des membres et partisans du parti ; Jeremy Corbyn est élu chef du parti, et chef de l'opposition parlementaire, avec environ 59 %[3] des suffrages exprimés.

Notes et référencesModifier