Yves P. Pelletier

acteur canadien

Yves P. Pelletier est un réalisateur, acteur, scénariste et humoriste québécois, né le à Laval, Québec. Après une formation en graphisme publicitaire au Cégep Ahuntsic de 1977 à 1980, et en communications (profil cinéma) à l’Université du Québec à Montréal de 1981 à 1984, il a fait partie du groupe d’humour Rock et Belles Oreilles jusqu’en 1995[1]. Il est surtout connu pour ses rôles de Monsieur Caron et de l’extraterrestre Stromgol.

Yves P. Pelletier
Yves Pelletier 2015-04-10.jpg
Yves Pelletier en 2015
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (60 ans)
LavalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

BiographieModifier

Il est le réalisateur et scénariste des films Les Aimants, sorti en 2004, et Le Baiser du barbu, paru en 2010. Il a aussi écrit les films Karmina en 1996 et sa suite, K2, en 2001, tous deux réalisés par Gabriel Pelletier et produits par GO Films[2].

Yves P. Pelletier a toujours voulu être un Inuit. À 44 ans, il est grand temps pour lui de réaliser son rêve. Il part pour Iqaluit, la capitale du Nunavut, puis pour Kimmirut. Ses tentatives pour s’intégrer à la société des Inuits sont un prétexte pour aborder plusieurs sujets tels les revendications territoriales, le taux de suicide, l’impact des projets hydro-électriques et le rapport avec la nordicité[3]. En 2005, il écrit et réalise le documentaire Je veux devenir esquimau, produit par Zone 3[4].

En 2007, il se lance dans le journalisme lors d’une émission de Mon Œil ! à Canal D.

En 2010, il participe en tant qu’auteur à la bande dessinée Valentin, publiée aux Éditions de la Pastèque. Ce qui devait initialement être un moyen métrage aboutit finalement entre les mains du dessinateur Pascal Girard[5]. Chez le même éditeur, il publie en 2014 Le pouvoir de l’amour et autres vaines romances, un recueil de bandes dessinées illustré par Iris Boudreau[6],[7],[8].

Au cinéma, il a joué dans Ding et Dong, le film (1990), Les Sauf-conduits (1991), Karmina (1996), 2 Secondes (1998), K2 (2001), Camping sauvage (2004), Le cas Roberge (2008) et L’Empire Bo$$é (2012). À la télévision, on a pu le voir dans Un gars, une fille (1997-2003), Histoires de filles (1998-2001), Mon Œil ! (2007) et Partir autrement (2011)[9]. Il a aussi écrit et réalisé Bollywood, Bombay, un documentaire produit par Coscient, en 1998.

Le groupe Rock et Belles Oreilles, de 1984 à aujourd’hui, a été couronné de nombreux prix Gémeaux, Félix, Olivier et Victor. Le TIFF vient d’ailleurs de nommer la série RBO au 17e rang dans sa liste des productions ayant enrichi le paysage télévisuel canadien. En 1997, Karmina rafle le Prix du Jury et le Prix du Public au 15e Festival international du film fantastique de Bruxelles. En 2001, Yves P. Pelletier remporte le Prix Gémeaux du meilleur rôle de soutien masculin pour Histoires de filles. En 2005, il gagne le Prix Jutra du meilleur scénario pour Les Aimants[10].

Récemment, il est remonté sur scène avec un spectacle solo intitulé Moi ?[11],[12],[13],[14],[15],[16].

FilmographieModifier

CinémaModifier

ActeurModifier

RéalisateurModifier

ScénaristeModifier

TélévisionModifier

Bandes dessinéesModifier

HonneursModifier

RéférencesModifier

  1. Québec Info Musique
  2. GO Films
  3. Canal D
  4. Télé-Québec
  5. Le Devoir
  6. Marie-Christine Blais, « Yves Pelletier et Iris: la BD sauvage de l'amour », La Presse (Montréal),‎ (lire en ligne).
  7. Fabien Deglise, « Le comique romantique et ses bulles », Le Devoir,‎ (lire en ligne).
  8. Yves Bergeras, « L'amour décapé par Yves Pelletier et Iris », Le Droit,‎ (lire en ligne).
  9. IMDb
  10. Productions Jacques K. Primeau
  11. Le Devoir
  12. La Presse
  13. Le Journal de Montréal
  14. Le Droit
  15. Le Soleil
  16. Huffington Post

Liens externesModifier