Ouvrir le menu principal

Yves Mirkine

photographe français
Yves Mirkine
Naissance
Bois-Colombes
Décès (à 59 ans)
Saint-Paul-de-Vence
Nationalité France France
Profession
Famille
fils de Léo Mirkine

Yves Mirkine, né le à Bois-Colombes (Seine) et mort le à Saint-Paul-de-Vence (Alpes-Maritimes), est un photographe de plateau et assistant opérateur français.

Il a travaillé notamment sur les films Fanfan la Tulipe de Christian-Jaque, Le Testament d'Orphée de Jean Cocteau, L'Aveu de Costa-Gavras, La Scoumoune de José Giovanni.

BiographieModifier

Âgé de 10 ans, alors qu'il est caché dans le petit presbytère de Seranon (Alpes Maritimes) le 22 avril 1944, Yves Mirkine est capturé par la Gestapo avec six autres enfants. De cette rafle, il sera le seul survivant. En effet, c’est au camp relais de Drancy que son père Leo intervient et réussit à sauver son fils. De ces moments douloureux, Yves (dit Siki) conservera une endurance à toute épreuve et un sens aigu du « système D », qualités nécessaires aux métiers du 7e art.

À peine sept années plus tard, alors que son père, photographe de plateau, tombe malade sur le tournage de Fanfan la Tulipe de Christian-Jaque, Siki prend le relais avec brio pendant quelques jours. C’est là que débute sa carrière dans le cinéma.

S'il travaille tout d’abord comme photographe de plateau des films tournés dans les Studios de la Victorine[réf. nécessaire], très rapidement Yves Mirkine souhaite découvrir autre chose que la photographie, art si dominé par son père Léo Mirkine. Il décide ainsi de se faire un prénom ailleurs.[réf. nécessaire] S’inspirant des grands chefs opérateurs de l’époque, il travaille très dur pour maîtriser la caméra et devenir un incontournable des équipes de la Victorine[réf. nécessaire].

Fort en gueule, professionnel reconnu[réf. nécessaire], Siki aime travailler en équipe, donner de lui-même et trouver les solutions techniques là où les autres abandonnent.

FilmographieModifier

Photographe de plateauModifier

Assistant opérateurModifier

Voir aussiModifier