Yves Chaland

dessinateur et scénariste de bandes dessinées
Yves Chaland
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 33 ans)
Paris 13e
Nom de naissance
Yves Marie Claude ChalandVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Mouvement
Influencé par
Site web
Œuvres principales
signature d'Yves Chaland
Signature

Yves Chaland est un scénariste et dessinateur de bande dessinée français, né à Lyon le et mort à Paris le . Avec Ted Benoit, Serge Clerc et Floc'h, il a relancé, dans les années 1980, le style ligne claire en France[1],[2].

Biographie modifier

Nérac modifier

Yves Chaland naît le à Lyon[3] de Marie-Thérèse Chapolard, originaire de Lyon et de Jean-Marie Chaland, vétérinaire[4]. Il grandit à Nérac. Grâce à son parrain, qui possédait une énorme collection de bandes dessinées, il est initié au 9e Art. Il prend des cours de dessin par correspondance. Vers 10 ans, il dessine toute la journée et passe son temps à sa table à dessin pour s'adonner à sa passion : raconter des histoires en images. Il décide très jeune de devenir auteur de bande dessinée[5]. Il est abonné à Spirou et écrit une lettre au journal en s'inquiétant de la signature de François Walthéry et la réponse lui fut donnée dans le no 1689 du par le rédacteur en chef de l'époque : Thierry Martens dans la rubrique Au pied de vos lettres[6]. Chaland découvre André Franquin à l’âge de 15 ans et lit Comment on devient créateur de bande dessinée de Philippe Vandooren publié chez Marabout en 1969 et tombe amoureux de l’école belge et dessine trois centsplanches de bande dessinée des personnages de Jen & Ric qui se déroulent en Occitanie à l'instar des aventures de Spirou et Fantasio[7]. À l'occasion de la finale d'un concours organisé par le fanzine Haga à Toulouse fin [7], il rencontre Jijé qui le relègue à la dernière place son dessin n'étant pas assez personnel[8]. Il en est attéré[7]. Yves Chaland publie ses premières planches à 17 ans dans le fanzine Biblipop[9].

Saint-Étienne modifier

En 1975, il publie un récit de vingt planches Lo Parisenc en vacanças publié dans Vida nostra et en recueil aux éditions Revolum[9]. De 1975 à 1980, il étudie pendant quatre ans aux Beaux-Arts de Saint-Étienne, où il habite rue Georges-Teissier[10]. Avec son condisciple Luc Cornillon, il crée son propre fanzine, L'Unité de Valeur, en 1976[9]. Il publie dans Athanor[11] en 1977[9].

Paris modifier

En 1978, remarqué par Jean-Pierre Dionnet, Yves Chaland collabore à Métal hurlant[12], il quitte Saint-Étienne pour s'installer à Paris[10]. Il collabore également à Ah ! Nana[9] (le no 9 notamment contient la fameuse planche Une Affaire de Cœur). Ces pastiches des bandes dessinées des années 1950 sont réunis en 1979 dans l'album Captivant (réalisé main dans la main avec Luc Cornillon)[9]. Chaland épouse Isabelle Beaumenay-Joannet qu'il a connu aux beaux-arts en septembre 1979[4]. En 1980, pour Astrapi, il crée seul John Bravo et ensuite il réalise huit planches d'un court récit La Vie exemplaire de Jijé[12] aidé à l'encrage par Serge Clerc et Denis Sire dans Métal Hurlant no 64 ainsi que Bob Fish en 1980[12], l'album paraît aux Humanoïdes associés en 1981. Puis, il se fait le coloriste de la série Une Aventure de John Difool d'Alexandro Jodorowsky au scénario et Mœbius au dessin, le premier épisode L'Incal noir est prépublié dans le no 58 de Métal hurlant de décembre 1980 et l'album sort aux éditions Les Humanoïdes associés en 1981[13]. Les épisodes suivants seront mis en couleur par son épouse[14].

Alain De Kuyssche, rédacteur en chef de Spirou propose pour la première fois à Chaland de s'attaquer à Spirou en , alors qu'ils s'étaient rencontrés plus tôt en juillet, lorsque Chaland est invité à contribuer au supplément Spirou pirates et publie sa première page dans Spirou[15], Jack le Sanguinaire[16], la même année, il y publie encore deux gags. Il crée seul Freddy Lombard dont le premier épisode est prépublié dans Bananas[17], l'album est publié dans la collection « Atomium 58 » aux éditions Magic Strip des frères Pasamonik toujours en 1981[11]. Également pour le même éditeur, il réalise encore les couvertures de trois tomes du Prince Riri de Willy Vandersteen ainsi que la réédition partielle d'Échec au Roi des époux Funcken. En 1981, il entame les aventures du Jeune Albert, garnement du quartier des Marolles à Bruxelles, aussi fourbe que méchant dans Métal hurlant[12].

Yves Chaland sera ensuite pressenti pour reprendre les Aventures de Spirou et Fantasio, dans un style proche de celui de Jijé lorsqu'il dessinait lui-même ce personnage. On note également l'influence de Franquin à ses débuts[9]. De Kuyssche imagine un format spécial pour l'histoire de Chaland, deux simples strips hebdomadaires[18] en noir et blanc avec des aplats de gris[16]. Chaland est payé deux fois le tarif normal de la page pour ces épisodes[16]. Chaland dessine sa première et unique couverture de Spirou no 2298, daté du [16]. La parution est abandonnée au bout de quelques planches (48 strips en tout[15]). Elle est publiée par la suite sous le titre Cœurs d'acier, avec des personnages aux visages couverts de bandelettes en raison de l'interdiction par les éditions Dupuis d'utiliser les personnages de Spirou et de Fantasio. En avril 1982, Chaland reçoit le Grand Prix des Chevaliers de Saint-Michel pour Bob Fish Détectief en présence d'Eddy Paape et de Jean d'Osta[8] à l'occasion de la sortie chez Magic Strip de Bob Fish Détectief, version bruxelloise de Bob Fish adaptée par Jef Kazak[4]. Il crée par la suite, Adolphus Claar dans Métal hurlant en 1982[12], l'album parait chez Magic Strip l'année suivante[9]. En 1983, les aventures de Freddy Lombard sont publiées dans Métal Hurlant Aventure[19]. En 1984, il illustre le roman Kidnapping en télétrans de Joëlle Wintrebert dans Je Bouquine no 10 en décembre 1984[11] et réalise la couverture de Trinet et Trinette dans l'Himalaya de Jijé chez Magic Strip.

Chaland est également sollicité pour participer à des ouvrages collectifs : Zodiaque (1983), Opération Super 9 (1986), Les Histoires merveilleuses de l'Oncle Paul (1986), Banque de France (1986), Félix et le bus (1986), La Bande à Renaud (1986), Bennes dessinées (1986), Les Mystères de la banque (1988) et Les Pires Noël (1989), tout comme il livre des illustrations pour Objectif pub : la bande dessinée et la publicité, hier et aujourd'hui (1986), Les Cybers ne sont pas des hommes (1988), sur un scénario de Jean-Luc Fromental, il dessine La Main coupée, paru en 1990[20] et Agenda 1991 (1990).

Il collabore par ailleurs à Grain de Soleil de Bayard Presse, Télérama, Reader's Digest, Best. Il illustre aussi, en 1987, la pochette de l'album Chic Planète[Note 1], pour le groupe L'Affaire Louis' Trio[21],[5].

Parallèlement à la bande dessinée, Chaland réalise de nombreuses publicités[3], notamment pour les stylos Parker[22], les chewing-gums Malabar, les jeux Fisher-Price, les restaurants Quick[23], les chocolats Poulain[24], les éditions Le Livre de poche[25], les jeans Lois[26] ainsi que diverses compagnes de communication[20]. Il crée également le logo de titre du fanzine P.L.G.

Sa carrière durant, Chaland réalise des sérigraphies à la réalisation desquelles il prête la plus grande attention[4] : Ghost (1983), Plein gaz (1984), Le Carrefour (1986), Une girafe sur une affiche (1986), Crime de la rue Morgue (1986), Drame dans l'atelier du peintre (1988) et Valse des saisons (1989).

L'art de Chaland est rapidement et abondamment commenté et critiqué[27] dans les revues européennes, ses interviews sont considérées comme de véritables morceaux de littérature[28] : (nl) Stripschrift[29] no 151/152 en 1981, (nl) Clumzy no 5 en 1981, Les Cahiers de la bande dessinée no 60 en 1984, Le Nouveau Bédésup no 36-37 en 1986, (de) Comic Reddition[30] no 17 en 1991, (de) Comic Forum[31] no 61 en 1993.

Décès modifier

Chaland meurt le , à l'âge de 33 ans dans le 13e arrondissement de Paris[32], des suites d'un accident de voiture[9].

Style graphique modifier

D'après la Comiclopedia, Yves Chaland, adepte de la ligne claire, est le principal représentant du style atome, avec un regard ironique[20]. Son style lui a valu d'être particulièrement sollicité par les publicitaires, séduits par la limpidité et par la « modernité » de son trait[9].

Œuvres modifier

Albums de bande dessinée modifier

  • Le Jeune Albert[37], Les Humanoïdes Associés, 1985. Réédition en édition complète, Les Humanoïdes Associés, 1993
  • John Bravo, Carton, Lyon,
    Scénario et dessin : Yves Chaland - Couleurs : quadrichromie - (ISBN 2-8687-5018-4),
    Format à l'italienne. Avec une sérigraphie.
  • Avis aux jeunes citoyens bretons[38], Conseil régional de Bretagne, Rennes, février 1990
    Scénario et dessin : Yves Chaland - Couleurs : Isabelle Beaumenay-Joannet,
    Format à l'italienne. Ouvrage publicitaire comportant des planches de bande dessinée qui ont été écrites et crayonnées par Chaland et, après son décès, terminées par François Avril.

Réalisation de couvertures d'albums modifier

Le Chevalier blanc modifier

Le Prince Riri modifier

  • 1 Tome 1, Magic Strip, Bruxelles,
    Scénario et dessin : Willy Vandersteen - Couleurs : n&b
  • 2 Le Prince Riri - 2, Magic Strip, Bruxelles,
    Scénario et dessin : Willy Vandersteen - Couleurs : n&b
  • 3 Tome 3[39], Magic Strip, Bruxelles,
    Scénario et dessin : Willy Vandersteen - Couleurs : n&b

Trinet et Trinette modifier

Participations modifier

 
Le Jeune Albert.

Artbooks modifier

  • Souvenirs du vingtième siècle[51], Alain Littaye, avril 1983
    Scénario : Collectif - Dessin : Collectif dont Yves Chaland - Couleurs : quadrichromie,
    Participation, cartonné avec jaquette, p. 96.
  • Fétiches[52], Groupe Graphique coll. « Variations », avril 1991
    Scénario : collectif - Dessin : collectif dont Chaland - Couleurs : quadrichromie
  • Jean-Christophe Ogier (Auteur), Yves Chaland une vie en dessins, Marcinelle, Champaka Dupuis, , 500 p., ill. ; 32 cm (ISBN 9782390410027 et 2-3904-1002-2, OCLC 1183395118, présentation en ligne).

Publications dans des revues modifier

 
Le Jeune Albert attend le tram

Bananas modifier

  • Le Testament de Godefroid de Bouillon, Bananas nos 1 à 3 en 1981 et couverture dans le no 1[17].

Pilote & Charlie modifier

Rigolo modifier

  • Hommage à Tintin : T..T.. au Liban, Rigolo, couverture du no 12 en 1984 ;
  • Le Retour du Major, Scénario : Philippe Manœuvre (3 planches), Rigolo, no 13 en 1984[54].

The Brusseler modifier

  • Couverture du numéro daté du 25 mars 2021[55].

Illustrations modifier

Para BD modifier

À l'occasion, Yves Chaland réalise des affiches[57], des ex-libris, portfolios, cartes, autocollants[58].

Chaland attache une importance toute particulière à la réalisation de ses sérigraphies[4] :

  • Ghost, Lacharte et Central Union Éditions, 1983, édition numérotée et signée à 190 exemplaires[59].
  • Plein gaz, Anagraphis, 1984, édition numérotée et signée à 650 exemplaires[60].
  • Le Carrefour, Anagraphis, 1986, édition numérotée et signée[61].
  • Une girafe sur une affiche, réalisée à l'occasion de l'inauguration des nouveaux locaux de la société d'affichage Giraudy à Pau en novembre 1986, édition numérotée et signée[62].
  • Crime de la rue Morgue, Champaka, 1986, édition numérotée et signée
  • Drame dans l'atelier du peintre, Champaka, 1988[63],[64].
  • Valse des saisons, 1989, édition numérotée et signée à 199 exemplaires[65].


  • Les Exploits du géant, L'impeccable,
    Scénario et dessin : Yves Chaland - Couleurs : bichromie,
    À ne pas considérer comme livre géant mais bien comme portfolio. Pochette contenant 5 doubles planches en bichromie. Tirage à 3000 exemplaires

De nombreuses figurines des personnages de Chaland sont réalisées par Saint-Emmett, Fariboles ou encore la sculpture de Christian Desbois[66].

Catalogues d'expositions modifier

  • Chaland explorateur : Exposition coloniale 1990[67], Reporter, 1990
    Scénario et dessin : Yves Chaland - Couleurs : quadrichromie

Discographie modifier

Expositions modifier

Expositions individuelles modifier

Expositions collectives modifier

Réception modifier

Prix et récompenses modifier

  • 1982 :   Grand Prix des Chevaliers de Saint-Michel pour Bob Fish Detectief en présence d'Eddy Paape[8] ;
  • 1984 :   Betty Boop de la meilleure BD de l'année pour Le Cimetière des éléphants au festival de bande dessinée d'Hyères[4].

Postérité modifier

 
Fresque murale Le Jeune Albert à Bruxelles.

En , a lieu l'inauguration de la fresque Jeune Albert qui est la 7e fresque du Parcours BD de Bruxelles située sur le mur latéral de la maison à hauteur du no 49 de la rue des Alexiens à Bruxelles. Elle couvre une superficie d'environ 105 m2, elle est réalisée par Georges Oreopoulos et David Vandegeerde de la société Art Mural d'après un projet original de Chaland[90],[91]. Les Bruxellois connaissent surtout le personnage du Jeune Albert sous le nom de Bèreke dans sa traduction en dialecte bruxellois faite par Coco Van Babbelgem publiée par Magic Strip[92], d'où le fait que Chaland soit le premier auteur étranger à avoir ainsi sa fresque murale[91].

En 2008, dix-huit ans après sa mort, sa veuve et des amis artistes décident de créer les Rencontres Chaland, un festival de bande dessinée annuel ayant lieu à Nérac et mettant en valeur l'œuvre de Chaland comme ses liens avec des auteurs contemporains[9].

La médiathèque de Nérac prend le nom d'Yves Chaland en octobre 2018[93].

En octobre 2019, Bims réalise un graffiti Le Jeune Albert où on peut le voir se promener au centre de celui-ci, avec sa casquette sur la tête au milieu de carcasses de voitures. Il est situé 85 Boulevard Villebois Mareuil à Rennes en Ille-et-Vilaine[94].

Influence modifier

De nombreux auteurs de bande dessinée européenne ont déclaré avoir été influencés par Chaland dont Hanco Kolk[14], Erik de Graaf (nl)[95], Philippe Wurm[96], Charles Berberian, Zep[97],[98]. Il a pour admirateurs célèbres : Ever Meulen[99], Jacques Ferrandez, Lorenzo Mattotti, Jean-Christophe Menu, François Schuiten, Bernard Yslaire[78].

Hommages modifier

Ted Benoît fait le portrait d'Yves Chaland, il est imprimé sur le 2e plat de l'album Le Cimetière des éléphants aux Humanoïdes associés en 1984[100]. Philippe Wurm rend lui hommage avec Portrait de l’artiste en août 2008[101]. Benoît Poelvoorde lui rend hommage dans son premier film : C'est arrivé près de chez vous[97].

Notes et références modifier

Notes modifier

  1. La pochette de l’album Chic Planète de L'Affaire Louis Trio, lui est commandée parce qu’Hubert Mounier, le chanteur du groupe est également dessinateur de BD : ils se sont rencontrés à Métal Hurlant. Chaland s'inspire d'une phrase de la chanson « Dansons tout nus » et représente des personnes qui dansent dans cette tenue autour de la Terre.

Références modifier

  1. Vincent Brunner, « Comment Yves Chaland et Serge Clerc ont dynamité la BD franco-belge », Télérama,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. Richard de Seze, « Yves Chaland, nostalgique virtuose de la bande dessinée », Valeurs actuelles,‎ (lire en ligne  , consulté le ).
  3. a et b « Chaland, Yves - biographie © Humanoïdes Associés - bibliographie », sur BD Gest' (consulté le ).
  4. a b c d e f g et h « Yves Chaland - Biographie », sur Site officiel (consulté le ).
  5. a et b Anne Douhaire-Kerdoncuff, « Beau livre BD : le dessinateur Yves Chaland en 5 images », Radio France,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. Spirou alias Thierry Martens, « Au pied de vos lettres », Spirou, Dupuis, no 1689,‎ , p. 11 (lire en ligne).
  7. a b c et d Didier Pasamonik, « Il y a 20 ans disparaissait Yves Chaland », ActuaBD,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. a b et c Didier Pasamonik, « Chaland : "Un petit ketje des Marolles" ou les sources bruxelloises de Bob Fish », Les Cahiers de la bande dessinée, Grenoble, Glénat, no 60,‎ , p. 96-96.
  9. a b c d e f g h i j et k Gaumer 2010.
  10. a et b Clément Goutelle, « Yves Chaland, « une icône » de la BD formée à Saint-Étienne », Le Progrès,‎ (lire en ligne  , consulté le ).
  11. a b et c Dictionnaire de la bande dessinée, p. 599.
  12. a b c d et e Bernard Coulange, « Chaland Yves dans Métal Hurlant », sur bdoubliees.com (consulté le ).
  13. « L'incal - Une aventure de John Difool », sur BD Gest' (consulté le ).
  14. a et b (en) « Yves Chaland (b. 1957) - Relations », sur Grand Comics Database (consulté le ).
  15. a et b Bernard Coulange, « Chaland Yves dans Spirou », sur bdoubliees.com (consulté le ).
  16. a b c et d (en) Paul Gravett, « Yves Chaland : Dreams of Spirou », Paul Gravett,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  17. a et b Bernard Coulange, « Chaland Yves dans Bananas », sur bdoubliees.com (consulté le ).
  18. Bernard Coulange, « Spirou par Yves Chaland », sur bdoubliees.com (consulté le ).
  19. Bernard Coulange, « Chaland Yves dans Métal Hurlant Aventure », sur bdoubliees.com (consulté le ).
  20. a b et c (en) Bas Schuddeboom, « Yves Chaland (3 April 1957 - 18 July 1990, France) », sur Lambiek, (consulté le ).
  21. (en) « Yves Chaland – Artist », sur Discogs (consulté le ).
  22. Bernard Coulange, « Chaland Yves dans Tintin », sur bdoubliees.com (consulté le ).
  23. Bernard Coulange, « Chaland Yves dans Vaillant/Pif », sur bdoubliees.com (consulté le ).
  24. Bernard Coulange, « Chaland Yves dans Journal de Mickey », sur bdoubliees.com (consulté le ).
  25. Bernard Coulange, « Chaland Yves dans Circus », sur bdoubliees.com (consulté le ).
  26. « Chaland Yves (1957 - 1990) " Lois Ask Your Body - Lois For Girls & Boys " », sur tajan.com, (consulté le ).
  27. BDM 2021-2022, p. 1524.
  28. Bruno Lecigne, « Chaland : L'Art utéro-narratif », Les Cahiers de la bande dessinée, Grenoble, Glénat, no 60,‎ , p. 87.
  29. « Stripschrift 151/152 », sur lastdodo.fr (consulté le ).
  30. « Comic Reddition 17 », sur lastdodo.fr (consulté le ).
  31. « Comic Forum 61 », sur lastdodo.fr (consulté le ).
  32. Insee, « Fichier des personnes décédées », sur data.gouv.fr, (consulté le ).
  33. Thierry Groensteen, « Galerie : Pastiches & parodies (I) », Les Cahiers de la bande dessinée, Grenoble, Glénat, no 60,‎ , p. 73-75.
  34. « Adolphus Claar », sur Les Humanoïdes associés, (consulté le ).
  35. Philippe Delisle, Spirou, Tintin et Cie, une littérature catholique? : années 1930-années 1980, Paris, Karthala, , 184 p., ill. ; 22 cm (ISBN 9782811103057 et 2811103058, OCLC 690531939, lire en ligne), p. 150-152.
  36. Hugo Lacroix, « Vacances à Budapest », (À suivre), Casterman, no 127,‎ .
  37. Rodolphe, « Chaland chez les Belges », Pilote & Charlie, Dargaud, no 11,‎ .
  38. « Avis aux jeunes citoyens bretons », sur BD Gest' (consulté le ).
  39. (en) « Chaland Yves (1957 - 1990) " Le Prince Riri - Tome 3 (for cover) " », sur artnet.com (consulté le ).
  40. « Trinet et Trinette dans l'Himalaya », sur BD Gest' (consulté le ).
  41. « Opération Super 9 », sur BD Gest' (consulté le ).
  42. « Les Histoires merveilleuses de l'Oncle Paul », sur BD Gest' (consulté le ).
  43. « Banque de France », sur BD Gest' (consulté le ).
  44. « Félix et le bus », sur BD Gest' (consulté le ).
  45. « La Bande à Renaud », sur BD Gest' (consulté le ).
  46. « Bennes dessinées », sur BD Gest' (consulté le ).
  47. « Les Mystères de la banque », sur BD Gest' (consulté le ).
  48. « Les Pires Noël », sur BD Gest' (consulté le ).
  49. « 12775 jours de bande dessinée... », sur BD Gest' (consulté le ).
  50. « L'Homme est bien petit », sur BD Gest' (consulté le ).
  51. « Souvenirs du vingtième siècle », sur BD Gest' (consulté le ).
  52. « Tintin - Divers - Fétiches », sur BD Gest' (consulté le ).
  53. Bernard Coulange, « Chaland Yves dans Pilote », sur bdoubliees.com (consulté le ).
  54. Bernard Coulange, « Chaland Yves dans Rigolo », sur bdoubliees.com (consulté le ).
  55. (en) « The Brusseler 25 Mar. 2021 », sur thebrusseler.eu (consulté le ).
  56. « Un an de bande dessinée », sur hubertybreyne.com (consulté le ).
  57. (en) « 7e festival de bande dessinee d'Hyeres », sur lastdodo.com (consulté le ).
  58. « Chaland, Yves - Le Para-BD », sur BD Gest' (consulté le ).
  59. « Ghost », sur lastdodo.fr (consulté le ).
  60. « Plein gaz », sur lastdodo.fr (consulté le ).
  61. « Sérigraphie “Le Carrefour”. Numérotée et signée par l'auteur. 1986. », sur Drouot (consulté le ).
  62. « Sérigraphie - Tirage couleurs représentant une girafe sur une affiche », sur tessier-sarrou.com (consulté le ).
  63. « Champaka - Drame dans l'atelier du peintre - », sur catawiki.com (consulté le ).
  64. « Champaka - Drame dans l'atelier du peintre - », sur Valérie Mangin, (consulté le ).
  65. « Chaland - Valse des saisons », sur Artcurial (consulté le ).
  66. (en) « Sold at Auction: Yves Chaland », sur invaluable.com (consulté le ).
  67. « Chaland explorateur : Exposition coloniale 1990 », sur BD Gest' (consulté le ).
  68. « Braque – Youpi Yop », sur Discogs (consulté le ).
  69. « Various – Cocktail Party », sur Discogs (consulté le ).
  70. « L'Affaire Louis' Trio – Chic Planète », sur Discogs (consulté le ).
  71. (en) « ...und so sterbt alle! », sur rateyourmusic.com (consulté le ).
  72. « Yves Chaland - Exposition Sans Titre », sur lastdodo.fr (consulté le ).
  73. « Chaland - Freddy Lombard invitation » (consulté le ).
  74. « À la poursuite de Yves Chaland », sur lastdodo.fr (consulté le ).
  75. « Exposition Chaland », sur lastdodo.fr (consulté le ).
  76. « Leçons d'histoires », sur lastdodo.fr (consulté le ).
  77. Olivier Nicklaus, « Rendez-vous annuel de la bande dessinée, le festival d?Angoulême se place cette année sous la présidence féminine de Florence Cestac », sur Les Inrockuptibles, (consulté le ).
  78. a et b Didier Pasamonik, « Chaland honoré à Bruxelles », ActuaBD,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  79. Francis Matthys, « Chaland Portrait de l'artiste », La Libre,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  80. Isabelle Beaumenay-Joannet (interviewé par Charles-Louis Detournay), « Isabelle Beaumenay-Joannet : « Les originaux permettent de suivre le travail et les repentirs de Chaland » », ActuaBD,‎ .
  81. Sébastien Ministru, « Expo-vente autour du jeune Albert, personnage culte de Chaland, griffe marquante de l'esthétique BD 80. », Moustique,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  82. « Ligne claire, paris-bruxelles aller-retour », sur BD Gest' (consulté le ).
  83. « Yves Chaland : ligne claire années 1980... » [PDF], sur galeriechampaka.com, (consulté le ).
  84. Frédéric Hojlo, « Retour sur l’exposition Yves Chaland - "Rêves et cauchemars" », ActuaBD,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  85. Charles-Louis Detournay, « Chaland à Champaka : une expo muséale », ActuaBD,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  86. LD et SDJ, « Expo Chaland - Une vie en dessins », Créabulles,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  87. « Nérac. Rencontres Chaland : trois expositions à découvrir », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  88. « Astérix, Barbarella & Cie - Trésors du musée de la bande dessinée d'Angoulême », sur BD Gest' (consulté le ).
  89. Jessie Bi, « Astérix, Barbarella et cie. », du9,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  90. « Le jeune Albert », sur visit.brussels (consulté le ).
  91. a et b « Le mur BD Le Jeune Albert - Bruxelles Pentagone », sur ebru.be (consulté le ).
  92. « Bèreke. Un ketje des Marolles », sur BD Gest' (consulté le ).
  93. Nathalie Pouey, « La médiathèque prend le nom d’Yves Chaland », Sud Ouest,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  94. « Rennes / Le jeune Albert (Graffiti) », sur trompe-l-oeil.info, (consulté le ).
  95. Erik De Graaf (interviewé par Didier Pasamonik), « Erik De Graaf ("Jeux de mémoire") : "L’élégance est constitutive de la Ligne Claire" », ActuaBD,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  96. « Coup de cœur Débat autour d’Yves Chaland : Grandes Cases du Jeune Albert » [PDF], sur Rencontres Chaland (consulté le ).
  97. a et b Avril Tembouret (interviewé par Thierry Lemaire), « Avril Tembouret : “Yves Chaland a fait en dix ans ce que d’autres ont passé une vie à accomplir” », Cases d'Histoire,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  98. Zep (interviewé par Patrick Boudet), « Zep : "Pô peur du monde !" (2/5) », Radio France,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  99. (en) Bas Schuddeboom, « Ever Meulen - Eddy Vermeulen, Ever, Eddy Flippo, Flippo », sur Lambiek, (consulté le ).
  100. « Le Cimetière des éléphants », sur BD Gest' (consulté le ).
  101. « Champaka News - « Portrait de l’artiste » : Philippe Wurm », sur champaka.be, (consulté le ).

Annexes modifier

Documentaire modifier

Bibliographie modifier

Livres modifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Périodiques modifier

  • (nl) Dany Vervloet, « Yves Chaland », Clumzy, Lier, vzw 't Spuigat, no 5,‎ (OCLC 1346734734)
  • Thierry Groensteen, « Galerie : Pastiches & parodies (I) », Les Cahiers de la bande dessinée, Grenoble, Glénat, no 60,‎ , p. 73-75
  • Bruno Lecigne, « Chaland : L'Art utéro-narratif », Les Cahiers de la bande dessinée, Grenoble, Glénat, no 60,‎ , p. 86-87
  • Arnaud de la Croix, « Chaland : Le masque et ses profondeurs », Les Cahiers de la bande dessinée, Grenoble, Glénat, no 60,‎ , p. 88-89
  • Anita Van Belle, « Chaland : Caméléon », Les Cahiers de la bande dessinée, Grenoble, Glénat, no 60,‎ , p. 90-91
  • Jean Arrouye, « Chaland : La courte échelle », Les Cahiers de la bande dessinée, Grenoble, Glénat, no 60,‎ , p. 92-94
  • Didier Pasamonik, « Chaland : "Un petit ketje des Marolles" ou les sources bruxelloises de Bob Fish », Les Cahiers de la bande dessinée, Grenoble, Glénat, no 60,‎ , p. 95-97
  • Yves Chaland (int. par Philippe Morin et Frédéric Blayo), « Chaland », P.L.G., no 28,‎ , p. 20-36.
  • Alain De Kuyssche, « Les aventures d'un journal : Spirou partout, par tous et pare tout », Spirou, Dupuis, no 3672,‎ , p. 30
  • Vincent Brunner, « Comment Yves Chaland et Serge Clerc ont dynamité la BD franco-belge », Télérama,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  • Jean-Christophe Ogier (int.) et Marius Jouanny, « Et Chaland dynamita la ligne claire », Casemate, no 130,‎ , p. 92-95.
  • Simon Timori, « Yves Chaland : "Un punk déguisé en curé" », Moustique,‎ , p. 74-75 (lire en ligne [PDF], consulté le ).

Articles modifier

  • Le Journal des Amis de Freddy, Club des Amis de Freddy, trois numéros, 2008-2012.
  • Jérôme Lachasse, « Yves Chaland disparaissait il y a 25 ans exactement », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  • Pierre T. Richard, « Le rêveur et la princesse : Salammbô dans La Comète de Carthage : essai d’interprétation d’un songe de Freddy Lombard », du9,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  • Laurence Le Saux, « « L’Enigme Chaland », un documentaire sur un créateur fascinant », BoDoï,‎ (lire en ligne, consulté le )
  • Philippe Azoury et Joseph Ghosn, « « Yves Chaland : une vie en dessins », anthologie de l'étoile filante de la BD », Vanity Fair,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Émissions de radio modifier

  • À plus d’un titre Présentation : Tewfik Hakem, Intervenants : Serge Clerc et François Avril, vendredi à 15h sur France Culture.

Podcasts modifier

Liens externes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :