Yulia Stupak

fondeuse russe
(Redirigé depuis Yulia Belorukova)

Yulia Stupak
Image illustrative de l’article Yulia Stupak
Yulia Stupak en 2019.
Contexte général
Sport Ski de fond
Période active 2011-
Biographie
Nom de naissance Юлия Сергеевна Белорукова (Yulia Sergeïevna Belorukova)
Nationalité sportive Russe
Nationalité Russie
Naissance (27 ans)
Lieu de naissance Sosnogorsk
Taille 1,67 m (5 6)
Poids de forme 55 kg (121 lb)
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 1 0 3
Championnats du monde 0 2 1
Coupe du monde (globes) 0 1 1
Coupe du monde (épreuves ind.) 2 3 1
Coupe du monde (étapes de tours) 1 1 1

Yulia Sergueïevna Stupak (en russe : Юлия Сергеевна Ступак), née Belorukova le à Sosnogorsk, est une fondeuse russe. Elle remporte la médaille de bronze du sprint classique lors des Jeux de 2018 à Pyeongchang. Elle détient également une médaille d'argent mondiale obtenue lors du sprint par équipes des mondiaux 2017 de Lahti et une médaille de bronze avec le relais lors de l'édition 2019 de Seefeld. En 2021, deuxième du Tour de ski, elle occupe le même rang au classement général de la Coupe du monde derrière Jessica Diggins et est médaillée d'argent en relais aux Championnats du monde à Oberstdorf.

BiographieModifier

Elle court ses premières compétitions officielles de la FIS en 2011. Sa première sélection a lieu au Festival olympique d'hiver de la jeunesse européenne 2013, où Belorukova se place trois fois dans le top dix, dont cinquième au sprint. En fin d'année 2013, elle gagne une manche de la Coupe d'Europe de l'est, un cinq kilomètres classique.

Aux Championnats du monde junior 2014, elle remporte la médaille de bronze au sprint libre[1] et la médaille d'argent au relais. Elle démarre en Coupe du monde un mois plus tard à Lahti sur un sprint libre où elle finit 47e. Ensuite, au sprint de Drammen classique, elle récolte ses premiers points (25e).

Aux Championnats du monde des moins de 23 ans 2015, elle remporte deux nouvelles médailles d'argent, en sprint, battue par l'Allemande Victoria Carl[2] et en relais, où elle est associée à Yana Kirpichenko, Natalia Nepryaeva et Anastasia Sedova[3].

Elle revient en Coupe du monde en 2015-2016 où elle obtient une place dans les quinze premières au Ski Tour Canada (14e à Montréal). Au début de la saison 2016-2017, elle est finaliste pour la première fois d'un sprint avec une sixième place à Ruka. Elle termine à cette même place à Lillehammer lors du sprint du Nordic Opening où elle se classe 20e du classement général. Début janvier, elle remporte le sprint par équipes de Toblach avec Natalia Matveeva[4].

Lors des mondiaux 2017 à Lahti, elle obtient sa première médaille dans un grand championnat en terminant deuxième du sprint par équipes où elle est associée à Natalia Matveeva, la victoire revenant aux Norvégiennes Heidi Weng et Maiken Caspersen Falla[5].

Elle termine à la troisième place du premier sprint de la coupe du monde 2017-2018, le sprint classique du Ruka Triple, derrière la Suédoise Stina Nilsson et l'Américaine Sadie Bjornsen[6]. Elle termine ce mini-tour à la quatorzième place. Aux Jeux olympiques de 2018 à PyeongChang, elle termine à la 18e place du skiathlon remporté par Charlotte Kalla. Lors du sprint classique, elle remporte la médaille de bronze derrière les deux favorites de la compétition, Stina Nilsson et Maiken Caspersen Falla[7]. Prenant la suite de Natalia Nepryaeva sur le relais 4 × 5 km, elle remporte avec également Anastasia Sedova puis Anna Nechaevskaya la troisième place[8].

 
Yulia Belorukova (ici en tête), lors du relais des championnats du monde 2019.

Elle remporte sa première victoire en coupe du monde lors de la première course de la saison 2018-2019, un sprint classique à Ruka[9]. Elle termine ensuite onzième du classement général du Nordic Opening disputé à Lillehammer. Elle termine ensuite cinquième du tour de ski, où ses meilleurs résultats sont deux quatrième place, sur le sprint de Toblach et sur la poursuite d'Oberstdorf. Lors de la dernière course avant les mondiaux, elle obtient une quatrième place d'un dix kilomètres à Cogne. Aux championnats du monde de Seefeld, elle termine 19e du sprint, puis douzième du dix kilomètres. La paire qu'elle forme avec Natalia Nepryaeva sur le sprint par équipes termine à la quatrième place. Lors du relais, elle est alignée en première position, sur le parcours classique, l'équipe russe, également formée de Anastasia Sedova, Anna Nechaevskaya et Natalia Nepryaeva remportant la médaille de bronze[10].

Elle ne dispute pas la saison suivante en raison d'une maternité. Pour son retour à la compétition dans des courses de rentrée à Tioumen, elle remporte un sprint puis termine troisième d'une course de distance[11]. Elle retrouve le circuit de la coupe du monde à l'occasion du Rula triple, compétition dont elle termine 21e du général. Lors de l'étape de Davos, elle s'incline en demi-finale du sprint avant de terminer deuxième du dix kilomètres derrière l'Américaine Rosie Brennan[12]. Elle obtient ensuite un podium lors du sprint par équipes de Dresde où elle fait équipe avec Natalia Nepryaeva, la paire russe terminant deuxième derrière la paire suisse Nadine Fähndrich-Laurien van der Graaff[13]. Treizième du sprint de Val Müstair, étape d'ouverture du Tour de ski, elle termine le lendemain deuxième de la mass-start, dertière la Suédoise Linn Svahn et devant l'Américaine Jessica Diggins[14]. Elle termine ensuite cinquième de la poursuite. Sur le site de Toblach, elle prend la quatrième place du dix kilomètres[15], puis s'impose lors de la poursuite en style classique, devançant au sprint la Suédoise Ebba Andersson et Jessica Diggins, pour occuper alors la troisième place du général du tour à 58 s de Diggins[16]. Quatrième de la dernière étape, la montée de l'Alpe Cermis, elle termine à la deuxième place du général du Tour, à min 24 s de Diggins[17]. Pour son retour à la compétition, elle termine douzième d'un dix kilomètres à Falun, avant de terminer deuxième le lendemain de la mass-start, derrière Linn Svahn et devant Therese Johaug[18].

PalmarèsModifier

Jeux olympiquesModifier

Palmarès aux Jeux olympiques d'hiver
Épreuve / Édition Sprint 10 km Skiathlon
2 × 7,5 km
30 km Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 5 km
  Pyeongchang 2018       18e 9e  
  Pékin 2022 16e     7e 24e    

Légende :

  •   : première place, médaille d'or
  •   : deuxième place, médaille d'argent
  •   : troisième place, médaille de bronze
  •   : pas d'épreuve
  • — : Non disputée par Stupak

Championnats du mondeModifier

Yulia Belorukova participe à ses premiers Mondiaux en 2017 à Lahti. Elle remporte trois médailles dans des épreuves collectives entre l'édition 2017 et 2021.

Palmarès aux Championnats du monde
Épreuve / Édition Sprint 10 km Skiathlon
2 × 7,5 km
30 km Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 5 km
  Lahti 2017 10e       5e
  Seefeld 2019 19e     12e 4e  
  Obertsdorf 2021   13e 29e   11e 4e  

Légende :

  •   : première place, médaille d'or
  •   : deuxième place, médaille d'argent
  •   : troisième place, médaille de bronze
  •   : pas d'épreuve
  • — : Non disputée par Stupak

Coupe du mondeModifier

  • Meilleur classement général : 2e en 2021.
  • 6 podiums individuels : 2 victoires, 3 deuxièmes places et 1 troisième place.
  • 3 podiums par équipes : 2 victoires et 1 deuxième place.

Détail des victoiresModifier

Épreuve / Édition Sprint 10 km Skiathlon
2 × 7,5 km
30 km
Tour de ski ou
Finales ou
Nordic Opening
Libre Classique Libre Classique Libre Classique
2018-19   Ruka
2020-21   Engadine

Elle compte une victoire d'étape sur le Tour de ski en 2021, une poursuite sur dix kilomètres en style classique à Toblach.

Courses par étapesModifier

  • Nordic Opening : 1 podium d'étape.
  • Tour de ski : 1 victoire (en 2020-2021) et 1 deuxième place.

Palmarès au .

Classements détaillésModifier

Différents classements en Coupe du monde
Saison / Épreuve Général Distance Sprint Tour de ski
depuis 2007
Finales
depuis 2008
Ski tour Canada (2016)
Nordic Opening
depuis 2011
Place Points Place Points Place Points
2015 108e 6 - - 71e 6  
2016 39e 125 34e 52 45e 33 21e 31e
2017 32e 201 52e 40 18e 121 22e 20e
2018 29e 222 39e 70 19e 112 29e 14e
2019 8e 853 8e 385 12e 250 5e 50e 11e
2021 2e 1079 3e 619 16e 120 2e   21e

Championnats du monde juniorModifier

Palmarès junior[19]
Épreuve / Édition Sprint km Skiathlon Relais
libre classique libre classique
Mondiaux 2014
  Val di Fiemme
      6e 7e  
Mondiaux 2015
  Almaty
    5e   20e  
Légende :
  : pas d'épreuve.

Coupe d'Europe de l'estModifier

  • 3e du classement général en 2014.
  • 1 victoire.

RéférencesModifier

  1. Mirko Hominal, « Jonna Sundling prend l'or », sur ski-nordique.net, .
  2. Mirko Hominal, « Victoria Carl en or », sur ski-nordique.net, .
  3. Mirko Hominal, « Les Norvègiennes terminent fort », sur ski-nordique.net, .
  4. Mirko Hominal, « Toblach : Matveeva et la Russie sur leur nuage », sur ski-nordique.net, .
  5. « Les Norvégiennes sacrées championnes du monde du relais à Lahti », sur lequipe.fr, .
  6. Mirko Hominal, « Magnifique Stina Nilsson », sur ski-nordique.net, .
  7. Mirko Hominal, « Stina Nilsson rayonnante », sur ski-nordique.net, .
  8. Mirko Hominal, « Les fondeuses Norvégiennes en or », sur ski-nordique.net, .
  9. Florian Burgaud, « Ruka : la première pour Belorukova, Falla et Nilsson battues », sur nordicmag.info, .
  10. Mirko Hominal, « Les fondeuses Suédoises héroïques », sur ski-nordique.net, .
  11. Mirko Hominal, « Rentrée gagnante pour Stupak et Sorina », sur ski-nordique.net, .
  12. Mirko Hominal, « Davos - Rosie Brennan impressionne », sur ski-nordique.net, .
  13. Mirko Hominal, « Dresde - Les Suissesses intenables », sur ski-nordique.net, .
  14. Florian Burgaud, « Ski de fond », sur nordicmag.info, .
  15. Mirko Hominal, « Toblach - Jessica Diggins conforte son maillot jaune », sur ski-nordique.net, .
  16. Florian Burgaud, « Ski de fond | Tour de Ski : Yulia Stupak, un an après la naissance de son fils », sur nordicmag.info, .
  17. Mirko Hominal, « Tour de Ski - Diggins au sommet - Claudel réalise l'exploit », sur ski-nordique.net, .
  18. Arthur Massot, « Ski de fond | Falun : Linn Svahn fait parler sa science de la course », sur nordicmag.info, .
  19. (en) « Yulia Belorukova : FIS Junior World Ski Championships », sur fis-ski.com.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :