Yukiko Ueno

joueuse de softball japonaise

Yukiko Ueno
Image illustrative de l’article Yukiko Ueno
Contexte général
Sport Softball
Biographie
Nom complet
dans le pays d'origine
上野由岐子
Nationalité sportive Drapeau du Japon Japonaise
Nationalité Japon
Naissance (38 ans)
Lieu de naissance Fukuoka
Taille 1,74 m
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 1 0 1
Championnat du monde 2 4 0
Jeux asiatiques 5 0 0

Yukiko Ueno, née le à Fukuoka, est une joueuse de softball japonaise. Évoluant au poste de lanceuse, elle est l'un des meilleures joueuses mondiales à ce poste. Médaillée de bronze aux Jeux olympiques d'été de 2004, elle remporte le titre olympique aux Jeux de 2008 en lançant toutes les manches de la finale contre les États-Unis. Capable de lancer à plus de 120 km/h, elle est la vedette de l'équipe de softball japonaise qui bat régulièrement les Américaines et domine son continent en remportant cinq fois consécutivement les Jeux asiatiques entre 2002 et 2018.

BiographieModifier

Yukiko Ueno commence à jouer au softball à la demande d'un jeune ami[1]. Elle commence à lancer à l'âge de 10 ans[1]. À 17 ans, elle se blesse au dos et doit passer trois mois à l'hôpital[1]. Recrutée à la sortie du lycée, sa vie tourne autour du sport et elle devient rapidement une vedette au Japon en lançant pour l'équipe de Renesas Electronics[1].

Ueno lance pour le Japon lors du tournoi de softball des Jeux olympiques d'été de 2004[2]. Les Japonaises terminent troisième du tournoi et Ueno remporte sa première médaille olympique[2]. Elle s'illustre en lançant le premier match parfait réussi aux Jeux olympiques dans sa domination de l'équipe chinoise[3].

En 2006, Ueno est la principale raison pour laquelle le Japon bat les États-Unis en demi-finale des championnats du monde de softball[2]. Les Américaines sont repêchées en finale après la petite finale, et Yukiko Ueno manque le titre de championne du monde en perdant dans son duel avec Cat Osterman[2].

Capable de lancer la balle à 121 km/h, elle est la vedette de l'équipe japonaise de softball[1]. En demi-finale du tournoi de softball des Jeux olympiques d'été de 2008, elle lance neuf manches dans la défaite contre les États-Unis[2]. Plus tard dans la même journée, Ueno lance douze manches contre l'Australie pour éviter l'élimination et se qualifier pour la finale olympique[2]. Après une seule nuit de récupération, la lanceuse japonaise dispute toute la rencontre finale et est une actrice clef de l'exploit des Japonaises qui battent les Américaines sur le score de 3 à 1[2],[3]. La lanceuse japonaise met fin à la série de 22 victoires consécutives des Américaines aux Jeux olympiques[4]. Ueno marque le tournoi par l'endurance de son bras, capable d'envoyer 413 lancers en trois matchs en deux jours[1].

Deux années plus tard au championnat du monde, elle retrouve la finale après le même scénario des Jeux 2008, une défaite contre les États-Unis en demi-finale et une victoire contre l'Australie pour se qualifier, et est de nouveau opposée aux frappeuses américaines[2]. En dix manches, elle ne concède que trois coups sûrs dans un succès 2 à 1 qui permet aux Japonaises de mettre fin à la domination de deux décennies des Américaines[2].

Lors des championnats du monde de 2014, elle lance un match sans point ni coup sûr contre la Chine en début de la compétition[2],[5]. Quelques jours plus tard, elle prouve son talent comme la meilleur lanceuse du monde en battant les États-Unis en finale du championnat du monde sur le score de 4 à 1[6]. En octobre, elle guide la Japon à son quatrième titre consécutifs aux Jeux Asiatiques[7].

Dominatrice en phase de poule des championnats du monde de softball 2018 contre la Chine, elle lance cinq manches sans coup sûr avant d'en concéder un[8]. Vainqueur du Canada dans le match à élimination en lançant 87 lancers en sept manches pour un résultat de 3 points à 0, Yukiko Ueno retrouve de nouveau les États-Unis en finale[9]. La finale est accrochée et les équipes ne se sont pas départagées après sept manches avec un score de trois partout[9],[10]. Ueno lance finalement 232 lancers avant de craquer et laisser échapper la victoire aux Américaines sur un coup de Kelsie Stewart dans la quatorzième manche[9].

PalmarèsModifier

Jeux olympiques
Championnat du monde
Jeux asiatiques

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f (en) Wendy Stueck, « Women's baseball has a new flame thrower », The Globe and Mail, (consulté le 12 octobre 2018).
  2. a b c d e f g h i et j (en) Graham Hays, « Japanese Pitcher Yukiko Ueno Perfect Storm Of Power And Precision », sur espnW.com, (consulté le 12 octobre 2018).
  3. a et b (en) Olympic, « Le Japon Renverse Les Reines Du Softball À Pékin 2008 » [vidéo], Youtube, (consulté le 12 octobre 2018).
  4. (en) Mike Vaccaro, « Gold goes to Japan », New York Post, (consulté le 12 octobre 2018).
  5. (en) « Ueno tosses no-hitter against China at softball worlds », Japan Times, (consulté le 12 octobre 2018).
  6. (en) Bob Fromer, « Japanese are World Champions once again », British Softball Federation, (consulté le 12 octobre 2018).
  7. (en) Dave Hueston, « Ueno guides Japan to fourth consecutive Asian Games softball title », Japan Times, (consulté le 12 octobre 2018).
  8. (en) Associated Press, « U.S., Japan in hunt for title at Women’s Softball World Championship », Japan Times, (consulté le 12 octobre 2018).
  9. a b et c (it) Mario Salvini, « La statua di Yukiko Ueno », La Gazetta dello Sport, (consulté le 12 octobre 2018).
  10. (en) « U.S. rallies past Japan in extra innings to win softball world championship », Japan Times, (consulté le 12 octobre 2018).
  11. (es) « Estados Unidos sobrevive al susto de Australia, cuando empienzan los playoffs del campeonato mundial », sur internationalsoftball.com, (consulté le 12 octobre 2018).

Liens externesModifier

Ressources relatives au sport  :