Yukikaze

navire de guerre

Yukikaze
Image illustrative de l’article Yukikaze
Le Yukikaze en 1940.
Type Destroyer
Classe destroyer de classe Kagero
Histoire
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg Marine impériale japonaise
Lancement
Armé
Statut transféré à la République de Chine le 6 juillet 1947 Republic of China Navy Jack
Équipage
Équipage 240 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 118,5 m
Maître-bau 10,8 m
Tirant d'eau 3,8 m
Déplacement 2490 tonnes
Vitesse 30 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement • 6 (3x2) canons de 127 mm à double effet (puis 2x2 en sept 1943)
• 4 (2x2) canons de 25 mm AA (jusqu'à 28 en 1945)
• 8 (2x4) tubes lance torpilles de 610 mm
• 36 charges de profondeurs

Le Yukikaze (« Vent de neige » en japonais) était un destroyer de Classe Kagerō de la marine impériale japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale. Ces destroyers ont été construits entre 1920 et 1940 pour surclasser tous les destroyers existants.

Il fut le seul bâtiment de cette classe à survivre à la guerre. En effet, le taux de perte des destroyers était très élevé en raison de la nécessité pour les japonais de les utiliser pour transporter les renforts dans des îles menacées.

Au début de la guerre, il a pris part à l'invasion des Philippines et des Indes Néerlandaises. Il a participé aux batailles de Midway, de Santa Cruz, du golfe de Leyte, de la mer des Philippines. Il a aussi pris part au renforcement de Guadalcanal, ainsi qu'aux batailles navales aux environs de l'île. Il a également survécu à l'Opération Ten-Gō c'est-à-dire l'attaque suicide infructueuse de plusieurs gros bâtiments contre les troupes américaines débarquées à Okinawa et au cours de laquelle le plus grand cuirassé du monde, le Yamato fut coulé. Entre ces batailles importantes, il a escorté des navires et ravitaillé des bases. Mais il a passé les derniers mois de la guerre dans un port.

À la suite de sa participation et de sa survie à certaines des batailles les plus dangereuses, le Yukikaze était très populaire au Japon où il était surnommé « l'insubmersible » ou « le bateau miracle ».

Après la guerre, il a été utilisé pour rapatrier des soldats japonais. Le Yukikaze et le Hibiki furent les seuls destroyers à survivre sur les 82 construits avant la guerre.

Officiers commandantModifier

  • Shoichi Taguchi : 1/8/1939 - 15/11/1940
  • Kiichiro Wakida : 15/11/1940 - 20/7/1941
  • Kenjiro Tobita : 20/7/1941 - 23/6/1942
  • Ryokichi Sugama : 23/6/1942 - 10/12/1943
  • Masamichi Terauchi : 10/12/1943 - 10/5/1945
  • Keiji Koeu : 10/5/1945 - 15/8/1945

Le ROCS (Republic Of China Ship) Tang YanModifier

Le 6 juillet 1947, le Yukikaze fut transféré à la République de Chine en tant que réparation de guerre et il fut renommé Tang Yan. Il fut finalement ferraillé en 1970, après que la République de Chine eut refusé de le rendre au Japon.

Liste des destroyers de classe KageroModifier

Galerie photosModifier

 

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :