Yugo Uno 45R

Yugo Uno 45R
Yugo Uno 45R

Marque Zastava - (Lic. Fiat)
Années de production 1988 - 1994
Production 2,620 exemplaire(s)
Classe Citadine
Usine(s) d’assemblage Kragujevac
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 4 cylindres Fiat 146
Position du moteur Transversale avant
Cylindrée 999 cm3
Puissance maximale à 5 000 tr/min : 45 ch
Couple maximal à 2 750 tr/min : 80 N m
Transmission traction avant
Poids et performances
Poids à vide 760 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 5 portes
Dimensions
Longueur 3 689 mm
Largeur 1 558 mm
Hauteur 1 430 mm
Chronologie des modèles

La Yugo Uno 45R est un modèle automobile du constructeur serbe Zastava construit sous licence Fiat et commercialisé sous la marque Yugo. Il était fabriqué dans son usine de Kragujevac entre 1988 et 1994 pour le seul marché local.

Ce modèle, en réalité une Fiat Uno rebadgée, n'a pas connu dans les républiques de l'ex-Yougoslavie le même succès que dans tous les autres pays où il a été produit.

Très concurrencée par la Yugo 45 qui dérivait de l'ancienne Fiat 127, et dont le prix de vente était inférieur de moitié, la Uno 45R restera symboliquement sur le marché pour quelques élites qui voulaient une voiture mieux finie avec des accessoires modernes, chose que ne comportait pas les modèles locaux.

Curiosité : malgré son label Yugo, elle conserva le logo à barrettes inclinées Fiat sur la calandre. Elle ne sera disponible qu'en version 5 portes avec le moteur Fire de 999 cm3 développant 45 cv.

Histoire de la Fiat UnoModifier

Après un investissement de plus de 700 millions de dollars et des millions de kilomètres d'essais et tests effectués avec les premiers prototypes sous toutes les latitudes, le nouveau projet 146 de Fiat Auto était fin prêt.

Première sérieModifier

 
Fiat Uno 1re série
  • 1983 : début janvier à Cap Canaveral, Fiat présente sa nouvelle voiture : la Fiat Uno qui remplaçait la Fiat 127. Disponible immédiatement en deux types de carrosserie, 3 et 5 portes, elle était équipée de trois motorisations essence de 900 cm³ de 45 ch, 1 100 cm3 de 55 ch et un 1 300 cm3 développant 68 ch
  • 1984 : elle est élue Voiture européenne de l'année. Très tôt, son éclatant succès commercial oblige le constructeur Fiat à augmenter fortement ses capacités de fabrication qui atteignirent rapidement les 3800 véhicules par jour. Les deux usines de Mirafiori et de Rivalta seront sérieusement mises à contribution durant de nombreuses années et équipées d'un nombre considérable de robots Fiat Comau sur les ateliers d'assemblage et de peinture.

La fabrication de la Fiat Uno démarre également en Argentine et au Brésil quasi identique à l'original italien.

  • 1985 : une nouvelle génération de moteurs apparait : le FIRE. Moteur entièrement nouveau et de conception très moderne permettant un rendement en net progrès et des consommations sans comparaison avec la concurrence.

Cette même année, le premier million de Fiat Uno fabriquées est atteint, le cap des 2 000 000 est rejoint l'année suivante, les 3 000 000 en 1988.

  • 1986 : Une nouvelle motorisation diesel est intégrée, une version turbo de 1 367 cm3 qui développe 72 ch à 4 800 tr/min. Sportive parmi les diesel, la Turbo D reçoit une finition proche de la "Turbo IE" à essence.
  • 1988 : la Fiat Uno est fabriquée en Amérique du Sud dans les usines Fiat Concord en Argentine et au Brésil depuis 1984, mais le marché local préfère les voitures avec coffre et les bureaux d'études Fiat locaux dessinent la Fiat Duna dérivée de la Uno. Ce sera un grand succès commercial là-bas. Plus de 260 000 exemplaires seront vendus en Argentine.

En 1988, La Fiat Uno est aussi assemblée chez Zastava en ex Yougoslavie.

RestylingModifier

 
Fiat Uno 2e série
  • 1989 : lancement de la seconde série. Bénéficiant d'un profond restyling, la Fiat Uno sera proposée avec 9 moteurs différents (6 à essence et 3 diesel), berline à 3 et 5 portes, et cabriolet. De plus une version à boîte automatique est aussi disponible ainsi qu'une version très musclée 1.4 turbo IE de 122 cv.
  • 1994 : une ligne de fabrication de la Fiat Uno est installée en Pologne ; elle sera construite jusqu'en 2001 à plus de 200 000 exemplaires.
  • 1995 : la fabrication de la Fiat Uno s'arrête en Italie où elle est remplacée par la Fiat Punto.

La Fiat Uno dans le mondeModifier

Fabriquée à plus de 6 000 000 exemplaires dans les usines italiennes, elle a été construite dans de très nombreux pays :

  • Argentine : sous la même forme qu'au Brésil, avec le capot moteur qui couvrait les ailes, à la manière des Fiat 127, 179 767 exemplaires construits.
  • Brésil : énorme succès dans ce pays où elle est toujours fabriquée en 2008 sous le nom de Fiat Mille. Plus de 2 400 000 exemplaires ont déjà été construits !
  • Pologne : construite entre 1994 et 2000, à 173 382 exemplaires.
  • Pakistan : la Fiat Uno 2e série est toujours assemblée en CKD dans ce pays.
  • Inde : première voiture à être construite en Inde directement par Fiat India, après le rachat de son ancien associé indien Premier qui construisait les très anciennes Fiat 1100 Padmini depuis 1954.
  • Maroc, elle fut le grand succès du constructeur marocain SOMACA qui fabriquait sous licence Fiat certains modèles de la gamme jusqu'en 2004.
  • Turquie : la filiale Fiat en Turquie, TOFAS, a construit la Fiat Uno et a exporté en CKD les composants pour être aussi assemblés en Égypte.
  • Afrique du Sud : Fiat s'était retiré du pays pour cause d'apartheid mais vu la très forte demande locale, Nissan acquit la licence pour construire la Fiat Uno. Ce contrat prendra fin en 2007, mais la Fiat Uno, identique à la version brésilienne y est toujours fabriquée.
  • Serbie : Zastava a assemblé sous le nom Yugo Uno 45R 2 620 exemplaires de la Fiat Uno 2e série.

Fiat a confirmé que le cap des 8 000 000 d'exemplaires avait été franchi au début de l'année 2006, au même moment il annonçait que le cap des 6 000 000 Fiat Punto avait aussi été dépassé.

Modèles dérivésModifier

La Fiat Uno était disponible en plusieurs versions :

  • berline 3 et 5 portes,
  • cabriolet 2 portes réalisé par Bertone,
  • fourgonnette, sous le nom Fiat Fiorino, qui est toujours construit au Brésil, en Turquie et au Pakistan.
  • Van, réservé quasiment au marché italien.
  • Fiat Duna, version Argentine et Brésilienne avec coffre.