Ouvrir le menu principal

Youssef Amrani

homme politique marocain

Youssef Amrani
Illustration.
Youssef Amrani en 2010.
Fonctions
Chargé de mission au Cabinet Royal
En fonction depuis le
(5 ans, 9 mois et 8 jours)
Monarque Mohammed VI
Ministre délégué auprès du Ministre des Affaires étrangères

(1 an, 9 mois et 7 jours)
Monarque Mohammed VI
Premier ministre Abdelilah Benkirane
Prédécesseur Mohammed Ouzzine
Successeur Mbarka Bouaida
2e secrétaire général de
l'Union pour la Méditerranée
Prédécesseur Ahmed Khalaf Masa'deh
Successeur Fathallah Sijilmassi
Biographie
Nom de naissance Youssef Amrani
Date de naissance (65 ans)
Lieu de naissance Tanger
Nationalité marocaine
Diplômé de Université Mohammed V de Rabat
Université de Boston
Profession Diplomate
Religion Islam

Youssef Amrani, né le à Tanger, est un diplomate et homme politique marocain, chargé de mission au Cabinet royal depuis le 11 octobre 2013.

Sommaire

BiographieModifier

Parcours universitaireModifier

Youssef Amrani est licencié en sciences économiques de l'université Mohammed V de Rabat en 1978 et diplômé de l'Institut de management de l'université de Boston (Boston University School of Management). Il est membre du Comité exécutif de l'Union générale des étudiants du Maroc en 1974.

Parcours diplomatiqueModifier

De 1992 à 1996, il occupe le poste de consul général du Maroc à Barcelone. Il est ensuite ambassadeur du Maroc dans plusieurs pays des Amériques, d'abord en Colombie, en Équateur et au Panama avec résidence à Bogota de 1996 à 1999, puis au Chili de 1999 à 2001 et au Mexique, au Guatemala, au Salvador, au Honduras, au Costa Rica, au Nicaragua et au Belize avec résidence à Mexico entre 2001 et 2003.

Il rejoint le ministère marocain des Affaires étrangères et de la Coopération, où il est ambassadeur, directeur général des relations bilatérales de 2003 à 2008, puis secrétaire général de novembre 2008 à juin 2011.

En mai 2011, il succède au Jordanien Ahmed Khalaf Masa'deh en tant que secrétaire général de l'Union pour la Méditerranée (UpM)[1].

En janvier 2012, il est nommé ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération au sein du gouvernement Benkirane, fonction qu'il occupe jusqu'au 11 octobre 2013[2], date à laquelle il devient chargé de mission au Cabinet royal.

Notes et référencesModifier

  1. « Une nouvelle ère s'ouvre pour l'Union pour la Méditerranée », Le Monde, le 13 septembre 2011.
  2. Narjis Rerhaye, « Une seule et unique femme, des technocrates et des revenants : Le gouvernement Benkirane nommé par le Roi », Libe,‎ (lire en ligne).

Lien externeModifier