Ouvrir le menu principal

Younoussa Bamana

homme politique français

Younoussa Bamana
Illustration.
Fonctions
Député
1977 - 1981
Gouvernement Ve République
Groupe politique NI (1977-1978)
UDF (1978-1981)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Kani-Kéli (Mayotte, France)
Date de décès (à 72 ans)
Lieu de décès Mamoudzou (Mayotte, France)
Nationalité Drapeau de France Française
Parti politique Union pour la démocratie française
Profession Instituteur
Résidence Mayotte

Younoussa Bamana, né le à Kani-Kéli et mort le à Mamoudzou, est un homme politique mahorais, membre au niveau national de l’Union pour la démocratie française (UDF), il militait au niveau local pour le Mouvement Populaire Mahorais (MPM), qui deviendra par la suite le Mouvement départementaliste mahorais (MDM) puis Mouvement pour le développement de Mayotte (MDM), premier député élu de cette collectivité du au et président du Conseil général du 6 juillet 1977 au 2 avril 2004.

BiographieModifier

Instituteur de profession, Younoussa Bamana est attiré par la politique au moment où Mayotte doit faire le choix de « rester française ou devenir indépendante ». Il est président du conseil de circonscription de Mayotte, île qui fait alors partie du territoire français d'outre-mer des Comores. Le [1], peu après la déclaration d'indépendance des trois autres îles de l'archipel, il est élu « préfet » de Mayotte par le conseil de circonscription. Il gère ainsi la continuité des services publics, notamment postaux alors qu'une pénurie de timbres-poste apparaît[2].

Il est ensuite président du conseil général de Mayotte du au . Il est un vif partisan du maintien de Mayotte comme île française, alors que les autres îles de l'archipel des Comores ont accédé à l'indépendance[3].

Le 23 juin 2008, un timbre-poste représentant Younoussa Bamana est émis[4],[5].

Il existe depuis 2010 un lycée Younoussa-Bamana (LYB) situé à Mamoudzou.

Notes et référencesModifier

  1. Hervé Chagnoux et Ali Haribou, Les Comores, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je ? » (no 1829), , 127 p. (ISBN 2-13-036394-6), p. 62.
  2. Étude de l'histoire philatélique et postale de Mayotte depuis 1975 sur un site personnel. Une reproduction des arrêtés préfectoraux autorisant le découpage des timbres pendant la pénurie de décembre 1975 à février 1976 y sont disponibles.
  3. Dépêche AFP du 22 juin 2007
  4. « Actualité du côté d'Andorre, Monaco et des TOM », Timbres magazine, no 91,‎ juillet-août 2008, p. 16.
  5. Le timbre sur le site du Système de numérotation de l'AMDP.

Liens externesModifier