York City Football Club

club de football britannique
York City
Logo du York City
Généralités
Nom complet York City Football Club
Surnoms The Minstermen, Yorkies
Fondation 1922
Statut professionnel 1922
Couleurs Rouge et bleu marine
Stade York Community Stadium
(8 005 places)
Siège Bootham Crescent, York
North Yorkshire, YO30 7AQ
Championnat actuel National League North (D6)
Président Jason McGill
Entraîneur Steve Watson[1]
Joueur le plus capé Barry Jackson (539)
Meilleur buteur Norman Wilkinson (143)
Site web www.yorkcityfootballclub.co.uk

Maillots

Kit left arm.png
Kit body vneckwhite.png
Kit right arm.png
Kit shorts.png
Kit socks.png
Domicile
Kit left arm.png
Kit body.png
Kit right arm.png
Kit shorts.png
Kit socks.png
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
National League North
0

York City Football Club est un club de football professionnel basé dans la ville de York, North Yorkshire, Angleterre. L'équipe participe à la National League North, le sixième niveau de football de ligue en Angleterre, à partir de la saison 2018-2019.

Fondé en 1908, le club a joué sept saisons dans la Non-League avant de se replier en 1917. Un nouveau club a été formé en 1922 et a joué dans la Midland League pendant sept ans avant de rejoindre l'EFL. Ils ont joué dans le troisième niveau jusqu'en 1959, date à laquelle ils ont été réléguer pour la première fois. York a réalisé son meilleur parcours en FA Cup en 1954-1955, lors de sa rencontre avec Newcastle United en demi-finale. Ils ont oscillé entre les troisième et quatrième divisions, avant de passer deux saisons dans la deuxième division dans les années 1970. York a joué pour la première fois au stade de Wembley en 1993, quand ils ont remporté la finale des play-off la troisième division. Fin 2003-2004, ils ont perdu leur statut de Ligue de football après avoir été relégués de la troisième division. Le FA Trophy 2011-2012 a été la première compétition nationale à élimination directe remportée par York, et ils sont revenus dans la Ligue de football lors de la même saison.

York est surnommé les Minstermen, d'après la cathédrale d'York, et l'équipe joue traditionnellement en maillots rouges. Ils ont joué à Fulfordgate de 1922 à 1932, lorsqu'ils ont déménagé sur leur terrain actuel, Bootham Crescent. Le terrain a fait l'objet de nombreuses améliorations au fil des ans, mais le club en a perdu la propriété lors de son transfert à une société holding en 1999. York l'a racheté cinq ans plus tard, mais les conditions du prêt nécessitaient auparavant un déménagement sur un nouveau terrain. Ils devraient emménager au [stade communautaire de York pour le début de la saison 2020-2021. York a eu des rivalités avec de nombreux clubs, mais leurs rivaux traditionnels sont Hull City et Scarborough. Le détenteur du record du club est Barry Jackson, qui a disputé 539 matches, tandis que son meilleur buteur est Norman Wilkinson, avec 143 buts.

HistoireModifier

1908-1946: club d'origine, refondation et établissement dans l'EFLModifier

 
L'équipe de York City avant un match en 1922.

Le York City Football Club a été fondé en 1908 en tant que club amateur et a rejoint la Northern League et a acquis un terrain à Holgate Road[2]. Ils ont quitté la Northern League après deux saisons lorsqu'ils ont rejoint la Combinaison Yorkshire pour réduire les déplacements[3]. Le club est devenu professionnel en 1912 et a acheté un nouveau terrain à Field View[3]. York a rejoint la Midland League, où ils ont joué pendant trois saisons, atteignant la 10e place en 1912-1913[4]. Ils ont joué leur dernière saison en 1914-1915, après quoi la compétition a été suspendue en raison de la Première Guerre mondiale[5]. Le club a été mis en liquidation judiciaire par le tribunal de faillite en après qu'un créancier eut réclamé le paiement de la position du terrain[5],[6].

Le club a été recréé sous le nom de York City Association Football and Athletic Club Limited le [7] et a été admis à la Midland League[8] après une demande infructueuse pour rejoindre l'EFL[9]. York s'est classée à la 19e place en 1922-1923 et 1923-1924 [10] et a participé à la FA Cup pour la première fois dans cette dernière[11]. York a joué dans la Midland League pendant sept saisons, obtenant la meilleure note de sixième, en 1924-1925 et 1926-1927[10]. Ils ont dépassé les tours de qualification de la FA Cup pour la première fois en 1926-1927, lorsqu'ils ont été battus 2 - 1 par le club de deuxième division de Grimsby Town au deuxième tour[10]. Le club a fait sa première tentative sérieuse pour la promotion à la Ligue de football en , mais cela n'a pas réussi car Barrow et Accrington Stanley ont été promus[12],[13]. Cependant, le club réussit deux ans plus tard, étant promu à la Ligue de football en pour remplacer Ashington dans la troisième division nord[14].

York a gagné 2-0 contre Wigan Borough lors de leur premier match dans la Ligue de football[15] et a terminé en 1929-1930 sixième dans la troisième division nord[16]. Trois ans plus tard, York n'a évité d'avoir à se faire reléguer qu'après avoir remporté le dernier match de 1932-193[17]. Lors de la FA Cup 1937-1938 (en), ils ont éliminé les équipes de première division tel que West Bromwich et Middlesbrough et ont fait match nul 0-0 à domicile contre Huddersfield Town au sixième tour, avant de perdre le match retour 2-1 à Leeds Road[18]. York avait été difficile à pmonter en 1937-1938 avant de faiblir dans les dernières semaines, et la saison suivante, il n'a évité d'être promu en remportant la victoire lors de l'avant-dernier match[19]. Ils ont participé aux compétitions régionales organisées par la Ligue de football[20] lors du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale en [21] York a joué dans des compétitions de guerre pendant sept saisons[22], et en 1942 a gagné la Coupe des Comtés Combinés[23].

1946-1981: course, promotion et relégation de la FA CupModifier

 
York a joué au Roker Park lors de leur demi-finale de la FA Cup avec Newcastle United.

Le football en temps de paix a repris en 1946-1947 et York a terminé les trois saisons suivantes en milieu de tableau[10]. Dernier de la troisième division nord en 1949-1950[24], le club est toutefois conservé à ne niveau[25]. 17e puis 10e lors des saisons suivantes, le club termine quatrième en 1952-1953 avec 53 points, son meilleur total dans cette compétition[10]. Il fait son meilleur parcours en FA Cup lors de l'édition 1954-1955] en atteignant la demi-finale, Arthur Bottom inscrivant 8 buts dans cette compétition[26]. En demi-finale, York a fait match nul 1-1 contre Newcastle United à Hillsborough, avant d'être battu 2-0 à Roker Park lors du match replay (match à rejouer)[26]. York est ainsi le premier club de ce niveau à disputer dans un match à rejouer en demi-finale de la FA Cup[27]. Avec une 13e place en 1957-1958, York est devenu membre fondateur de la quatrième division (Fourth Division, tandis que les clubs terminant dans la moitié supérieure des sections nord et sud formaient la nouvelle troisième division (Third Division[28].

Troisième de la saison 1958-1959, devancé par Coventry à la différence de but[29], le club est promu pour la première fois[10]. Cependant, ils ont été relégués dès la saison suivante[30]. York a réalisé son meilleur parcours en Coupe de la Ligue en 1961-1962, la deuxième saison de la compétition, après avoir atteint le cinquième tour[10]. Ils ont été battus 2-1 par les rivaux divisionnaires Rochdale[31]. York a dû être reléguer pour la deuxième fois[32] après avoir terminé 22e en 1963–1964[33], mais a réalisé une deuxième promotion la saison suivante, encore en troisième place dans la quatrième division[34]. York a été de nouveau relégué après une saison, terminant au bas de la troisième division en 1965-1966[35]. Le club a été contraint de chercher sa promotion au cours de trois saisons successives, de 1966-1967 à 1968-1969[36] après avoir terminé parmi les quatre derniers de la 4e division à chacune de ces saisons[10]. L'objectif de York d'obtenir une promotion tous les six ans a été maintenu en [1970–1971[10], avec une quatrième place dans la quatrième division[37].

York a évité la relégation de la troisième division en 1971-1972 et 1972-1973, mais seulement sur la moyenne des buts des deux saisons[38],[39]. Après ces deux saisons, ils ont pris forme en 1973-1974, lorsque « trois en haut, trois en bas » a été présenté aux trois premières divisions[40]. Après avoir été parmi les leaders la plupart de la saison[41], York a été promu en deuxième division pour la première fois à la troisième place[42]. Le classement le plus élevé jamais atteint par le club a été atteint à la mi-, lorsque York était cinquième en deuxième division [43],[44] et ils ont terminé en 1974-1975 15e du championnat[45]. York a fini 21e place la saison suivante et a été relégué en troisième division[46]. York a encore chuté, étant relégué en 1976-1977 après avoir terminé au bas de sa division[47]. La saison 1977-1978 a culminé en contraignant le club à une relégation pour la sixième fois[48] après s'être classé troisième depuis le bas du classement de la quatrième division[49]. Deux finitions de table médiane s'ensuivirent[50],[51] avant que York ne présente sa septième relégation [52] après avoir terminé au bas de la quatrième division en 1981[53].

1981-2004: nouvelles promotions et relégation en EFLModifier

 
Positions de York en ligue depuis la saison 1929-1930

En 1981-1982, York a connu une série record de 12 matchs à domicile sans victoire, mais n'a raté sa promotion qu'en 1982-1983 en raison de sa mauvaise forme à l'extérieur dans la seconde moitié de la saison[54]. York a remporté le championnat de 4e division avec 101 points en 1983-1984[55], devenant la première équipe de la football league à atteindre un total de points à trois chiffres en une saison[56]. En , York a enregistré une victoire à domicile 1-0 contre le club de première division d'Arsenal lors du quatrième tour de la FA Cup 1984-1985, grâce à un penalty à la 89e minute marqué par Keith Houchen (en)[57]. Ils ont procédé au nul 1-1 à domicile contre Liverpool, alors détenteur de la Coupe d'Europe en , mais ont perdu 7 à 0 lors du match retour à Anfield[58] ; cet score constitue le record pour une défaite de Yoirk en coupe[59]. Les équipes se sont à nouveau rencontrées lors de la FA Cup de la saison suivante, et après un nouveau match nul 1-1 à domicile, Liverpool a gagné 3-1 en replay après prolongation à Anfield[60]. En 1985-1986, pour la cinquième fois consécutive, Yourk améliore son classement de fin de saison, terminant septième[10].

York n'évite la relégation en 1986-1987 que grâce à qu'avec un match nul lors du dernier match[61]. Cellee-ci ne peut être évitée la saison suivante où le club termine avant-dernier[62]. Après un séjour de cinq saisons saisons à ce quatrième niveau, York obtient en 1992-1993 sa promotion en Second Division (troisième échelon national)[note 1] via les play-offs[10]. Lors de la finale de ces play-offs, York s'impose face à Crewe Alexandra au stade de Wembley avec une victoire de 5-3 aux tirs au but après un match nul 1-1 en prolongation[63]. York dispute les play-offs de cette Second Division la saison suivante, mais s'incline 1-0 sur le total des rencontres contre Stockport County en demi-finale[64]. York se qualifie, 4-3 sur l'ensemble des deux rencontres, au deuxième tour de la Coupe de la Ligue 1995-1996 contre Manchester United, futur double vainqueur de la Premier League et de la FA Cup[65] : après une victoire 3-0 au match aller à Old Trafford face à une équipe d'United peu équipe United expérimentée, York parvient à assurer sa qualification au retour en ne concédant qu'une défaite de 3-1[66]. York franchit également le deuxième tour de la Coupe de la Ligue de la saison suivante, éliminant Everton, match nul 1–1 à Goodison Park et victoire 3–2 à domicile[67].

York est relégué en 1998-1999[68] après avoir chuté à la 21e place le dernier jour de la saison[69]. En , le président de longue date Douglas Craig a mis le club et son terrain en vente pour 4,5 millions de £ avant d'annoncer que le club démissionnerait de la Ligue de football si aucun acheteur n'était trouvé[70],[71]. Le pilote de course automobile John Batchelor a repris le club en [72] et en décembre, le club était entré dans l' administration[73]. Le Supporters 'Trust (ST) a acheté le club en [74] après qu'une offre de 100 000 £ ait été acceptée par Inland Revenue comme paiement de 160 000 £ d'impôts dus[75]. Batchelor est parti après avoir détourné la quasi-totalité des 400 000 £ reçus d'un contrat de parrainage avec Persimmon vers son écurie de course[76] et n'ayant pas tenu sa promesse d'avoir des membres ST au conseil d'administration[77]. York n'a réussi à remporter aucun de ses 20 derniers matches de championnat en 2003-2004[78] et a terminé au bas de la 3e division[79]. Cela a signifié que le club a été relégué à la Conférence de football, mettant fin à 75 ans d'adhésion à la Ligue de football[80].

2004-présent: Retour et relégation de la Ligue de footballModifier

 
Joueurs de York après la victoire du club en finale de la FA Trophy en 2012.

York n'a évité la relégation que tard dans sa première saison de conférence nationale en 2004-2005[81] avant d'atteindre la demi-finale des play-offs en 2006-2007, lorsqu'ils ont été battus 2-1 au total par Morecambe[82]. N'ayant échappé à la relégation que vers la fin de 2008-2009[83], York a participé à la finale de la FA Trophy 2009 et a été battu 2-0 par Stevenage Borough au stade de Wembley[84]. Ils ont atteint la finale des play-offs en 2010 au stade de Wembley, mais ont été battus 3-1 par Oxford United[85]. York a remporté sa première compétition nationale à élimination directe deux ans plus tard, après avoir battu Newport County 2-0 en finale de la FA Trophy 2012 au stade de Wembley[86]. Une semaine plus tard, ils ont été promus en League Two, quatrième division du championnat d'Angleterre, après avoir battu Luton Town 2-1 au stade de Wembley lors de la finale des play-offs de la Blue Square Bet Premier 2012, marquant le retour du club dans la Ligue de football après une absence de huit ans[87].

York n'a pu survivre à la relégation qu'à la fin de 2012-2013, leur première saison de retour dans la Ligue de football[88]. Ils ont disputé les éliminatoires de la League Two la saison suivante et ont été battus 1-0 au total par Fleetwood Town en demi-finale[89]. Cependant, York a été relégué en National League quatre ans après son retour dans la Ligue de football [90] avec une place de dernier rang dans la Ligue Two en 2015-2016[91]. York a été de nouveau relégué dans la National League North pour la première fois en 2016-2017[92] ; cependant, ils ont terminé la saison avec une victoire de 3 à 2 sur Macclesfield Town au stade de Wembley dans la finale de la FA Trophy 2017[93].

Identité du clubModifier

L'équipe de York est surnommée « les Minstermen », en référence à York Minster[94]. On pense qu'il a été inventé par un journaliste qui est venu observer l'équipe lors d'un parcours de coupe réussie, et n'a été officiellement utilisé pour la première fois dans la littérature qu'en 1972[95]. Avant cela, York était connu comme « les Robins », à cause des maillots rouges de l'équipe[94]. Ils ont été présentés comme « les Happy Wanderers », après la chanson populaire The Happy Wanderer, au moment de leur participation à la FA Cup 1954-1955[96].

     
 
 
Les couleurs originales de 1922–1923

Pendant la majeure partie de l'histoire du club, York a porté des maillots rouges[97]. Cependant, lors de la première saison du club, 1922-1923, le kit comprenait des maillots marron, un short blanc et des chaussettes noires[97]. Des maillots à rayures marron et blancs ont été portées pendant trois ans au milieu des années 1920, avant le retour des maillots marron[97]. En 1933, York a changé ses maillots marron en rayures chocolat et crème, une référence à l'association de la ville avec l'industrie de la confiserie[97]. Après quatre ans, ils ont changé leurs couleurs en ce qui était décrit comme des « maillots rouges distinctives », avec l'explication officielle que les maillots à rayures se heurtaient trop souvent à des adversaires[97]. York a continué à enfiler des maillots rouges avant une période de deux ans de port de kits entièrement blancs de 1967 à 1969[97].

York a recommencé à porter des maillots marron avec un short blanc en 1970 [97] Pour marquer leur promotion à la seconde division en 1974, un « Y » blanc audacieux a été ajouté aux maillots, qui sont devenues les fronts Y[97]. Les maillots rouges sont revenues en 1978, avec l'introduction du short bleu marine[97]. En 2004, le club a abandonné la marine des kits et a plutôt utilisé du rouge et du blanc simples [97] jusqu'en 2008, date à laquelle un kit principalement de la marine a été introduit[98]. Pour la saison 2007-2008, le club a apporté un troisième jeu de maillots, qui comprenait des maillots et des chaussettes bleu clair, avec un short marron[99]. Un kit avec des maillots violets a été introduit pour une apparition unique lors de la finale de la FA Trophy 2009[100]. Les maillots rouges sont revenues en 2010 et ont été portées avec des shorts rouges, bleu marine, bleu clair et blancs[97].

York a adopté les armoiries de la ville comme emblème lors de la formation du club[94] bien qu'il n'apparaisse sur les maillots que de 1950 à 1951[97]. En 1959, une deuxième crête a été introduite, sous la forme d'un bouclier qui contenait York Minster, la Rose blanche d'York et un rouge-gorge[94]. Cette crête n'est jamais apparue sur les chemises [94] mais de 1970 à 1973, elles portaient les lettres « YCFC » qui montaient de gauche à droite, et de 1974 à 1978, les maillots Y-fronts comprenaient un badge stylisé dans lequel le « Y » et « C » ont été combinés[97]. Les maillots portaient une nouvelle écusson en 1978, qui représentait Bootham Bar, deux lions héraldiques et le nom du club en blanc, et en 1983, il a été mis à jour en une version colorée[97].

Lorsque Batchelor a repris le club en 2002, la crête a été remplacée par celle qui signifiait le nouveau nom du club de York City Soccer Club et arborait un motif de drapeau à damier[97]. Après la période d'un an de Batchelor au club, le nom est revenu à York City Football Club et un nouveau logo a été introduit[101]. Il a été sélectionné à la suite d'un vote des supporters organisé par le club, et la conception réussie a été réalisée par Michael Elgie[101]. L'insigne comporte cinq lions, dont quatre sont bleu marine et sont placés sur un fond en forme de « Y » blanc[97]. Le reste de l'arrière-plan est rouge avec le cinquième lion en blanc, placé entre la partie supérieure du « Y »[97].

Les tableaux des fournisseurs de kits et des sponsors de maillots apparaissent ci-dessous[97],[102]:

StadesModifier

FulfordgateModifier

 
York a joué à Fulfordgate de 1922 à 1932.

Le premier terrain de York était Fulfordgate, qui était situé sur Heslington Lane, Fulford dans le sud-est de York[103]. Le terrain n'étant pas prêt, York a disputé ses deux premiers matchs à domicile à Mille Crux, Haxby Road, avant de se rendre sur le terrain à Fulfordgate pour une victoire de 4-1 sur Mansfield Town le [104] Fulfordgate a été progressivement améliorée ; le terrassement a été remplacé par la banque derrière l'un des objectifs, le stand populaire couvert a été étendu pour accueillir 1 000 supporters et un petit stand assis a été érigé[103]. Au moment de l'élection de York à la Ligue de football en 1929, le terrain avait une capacité estimée à 17 000 personnes[103]. Cependant, les présences ont diminué lors des deuxième et troisième saisons de la Ligue de football de York, et les directeurs ont blâmé cela sur le terrain[105]. En , les actionnaires de York votèrent pour déménager à Bootham Crescent, qui avait été libéré par le York Cricket Club, pour un bail de 21 ans[106]. Ce site était situé près du centre-ville et avait une population significativement plus élevée vivant à proximité que Fulfordgate[107].

Bootham CrescentModifier

 
Le stand David Longhurst (en) de Bootham Crescent en 2009.

Bootham Crescent a été rénové au cours de l'été 1932 ; les stands principaux et populaires ont été construits et des terrasses ont été inclinées derrière les objectifs[105]. Le terrain a été officiellement ouvert le , pour le match nul 2-2 de York avec Stockport County dans la troisième division nord[108]. Il a été joué devant 8 106 supporters, et Tom Mitchell de York a marqué le premier but dans le stade[109]. Il y a eu des problèmes de démarrage au cours des premières années de Bootham Crescent: les présences n'étaient pas plus élevées qu'à Fulfordgate au cours de ses quatre premières saisons et des questions ont été posées sur la qualité du terrain[110]. En , la fréquentation record du terrain a été établie lorsque 28 123 personnes ont regardé York jouer à Huddersfield Town en FA Cup[108]. Le stade a subi de légers dommages pendant la Seconde Guerre mondiale, lorsque des bombes ont été larguées sur des maisons le long de la rue Shipton[108]. Des améliorations ont été apportées peu de temps après la fin de la guerre, y compris l'achèvement du bétonnage de la banque à Grosvenor Road End[111].

Les finances du club étant en bonne position, York a acheté Bootham Crescent pour 4 075 £ en [111]. À la fin des années 1940 et au début des années 1950, le bétonnage a été achevé sur les terrasses du stand populaire et de Shipton Street End[111]. Le stand principal a été prolongé vers Shipton Street End au cours de l'été 1955, et un an plus tard, un mur de béton a été construit au Grosvenor Road End, par mesure de sécurité et comme support pour des opérations bancaires supplémentaires et des terrasses[112]. Le sol a été équipé de projecteurs en 1959, qui ont été officiellement allumés pour un match amical contre Newcastle United[113]. Les projecteurs ont été mis à jour et améliorés en 1980, et ont été officiellement allumés pour un match amical avec Grimsby Town[114]. Un gymnase a été construit au Grosvenor Road End en 1981, et deux ans plus tard, de nouveaux bureaux pour l'entraîneur, le secrétaire, le jour du match et la direction de la loterie ont été construits, ainsi qu'un salon pour les vice-présidents[114].

Au début des années 1980, l'arrière du Grosvenor Road End a été bouclé car des fissures étaient apparues dans la paroi arrière, et cette section du terrain a ensuite été isolée et attribuée aux supporters à l'extérieur[114]. Des améliorations importantes ont été apportées au milieu des années 1980, notamment de nouveaux tourniquets, des vestiaires rénovés, de nouveaux vestiaires pour les arbitres et une salle de traitement de physiothérapeute en cours de préparation, des boîtes d'accueil construites sur le stand principal et des barrières de sécurité renforcées[114]. Le stand de David Longhurst (en) a été construit au cours de l'été 1991 et porte le nom du joueur de York qui s'est effondré et est décédé d'une insuffisance cardiaque lors d'un match un an plus tôt[115],[116]. Il a fourni un logement couvert pour les supporters dans ce qui était auparavant le Shipton Street End, et a été officiellement ouvert pour un match amical contre Leeds United[115]. En , de nouveaux projecteurs ont été installés, deux fois plus puissants que les projecteurs d'origine[115],[117].

 
Participation la plus élevée et moyenne de la ligue de York à Bootham Crescent de 1932-1933

En , York a cessé d'être propriétaire de Bootham Crescent lorsque ses actifs immobiliers ont été transférés à une société de portefeuille appelée Bootham Crescent Holdings[118],[119]. Craig a annoncé que le terrain fermerait d'ici le [120] et en vertu du bail de Batchelor York a été remplacé par un autre expirant en [121]. En , York a prolongé le bail jusqu'en et a envisagé de déménager au stade Huntington, propriété de The Supporters 'Trust[122],[123]. Le club a plutôt acheté Bootham Crescent en , en utilisant un prêt de deux million de livres du Football Stadia Improvement Fund (FSIF)[124].

Le terrain a été renommé KitKat Crescent en , dans le cadre d'un accord de parrainage dans lequel Nestlé a fait un don au club [125] bien que le terrain soit encore communément appelé Bootham Crescent[126]. L'accord a expiré en , lorsque Nestlé a mis fin à tous ses accords de parrainage avec le club[127]. Il n'y a eu aucun investissement majeur dans le sol depuis les années 1990, et il a été confronté à des problèmes de trous dans le toit du stand principal, s'effritant au Grosvenor Road End, des problèmes de drainage et des conditions de toilettes[128],[129]. Bootham Crescent a une capacité de 8 256 places, avec 3 409 places assises[130]. En , il a été annoncé que le stade serait terminé d'ici la fin de 2019, mais le York City FC ne commencerait à y jouer qu'au début de 2020[131].

Stade communautaire de YorkModifier

Selon les conditions de la FSIF loan, le club devait avoir identifié un site pour un nouveau stade d'ici 2007, et avoir un permis de construire détaillé d'ici 2009, pour éviter des pénalités financières[132]. York n'a pas réussi à identifier officiellement un site à la fin de 2007 [133] et, en , les plans avaient cessé[134]. En , le conseil de la ville de York a annoncé son engagement à construire un stade communautaire[135] à l'usage de York et du club de la ligue de rugby de la ville, York City Knights[136]. En , l'option de construire un stade de 6 000 places à Monks Cross à Huntington, sur le site du stade Huntington, a été choisie par le conseil[137],[138]. En , le conseil a nommé Greenwich Leisure Ltd comme soumissionnaire privilégié pour la livraison d'un stade de 8 000 places, d'un complexe de loisirs et d'un pôle communautaire[139]. La construction devrait commencer à l'automne 2017, au plus tôt, pour s'achever fin 2018 ou 201

Supporters et rivalitésModifier

 
Un affichage des Jorvik Reds lors d'un match en 2008

Le club compte un certain nombre de groupes de supporters nationaux, notamment les East Riding Minstermen, Harrogate Minstermen, York Minstermen, York City South et The Supporters 'Trust[140],[141]. Le groupe maintenant dissous Jorvik Reds, qui était principalement inspiré par le mouvement ultras continental, était connu pour organiser des expositions d'avant-match. La York Nomad Society est la société de hooligan associée au club.

Pour les matches à domicile, le club produit un programme de matchs officiel de 60 pages, intitulé The Citizen[142]. York a fait l'objet d'un certain nombre de fanzines de supporters indépendants, dont Terrace Talk, In The City, New Frontiers, Johnny Ward's Eyes, Ginner's Left Foot et RaBTaT[143]. La mascotte du club est un lion nommé Yorkie le Lion et il est connu pour ses ébats comiques avant les matchs[144]. L'archevêque de York, John Sentamu, est devenu le président du club entre 2007 et 2008, étant devenu un spectateur régulier des matchs à domicile en tant que détenteur d'un abonnement[145].

Le recensement des fans de football de 2003 a révélé qu'aucun autre supporter de l'équipe ne considérait York comme l'un des principaux rivaux de leur club[146]. Traditionnellement, les deux principales rivalités de York ont été avec Hull City et Scarborough[146]. Alors que les fans de York considéraient Hull comme leur principal rival, ce n'était pas le cas du club de l'East Yorkshire, qui voyait Leeds United comme son principal rival[146]. York avait également une rivalité avec Halifax Town et ils étaient l'équipe la plus locale à York lorsque les deux ont joué dans la Conférence[147]. Une rivalité avec Luton Town s'est développée au cours des dernières années du club lors de la Conférence, les deux clubs se rencontrant régulièrement lors de matches cruciaux, accompagnés d'une série d'incidents litigieux impliquant des problèmes de foule, des transferts litigieux et des plaintes concernant le comportement des administrateurs.

Records et statistiquesModifier

 
Norman Wilkinson est le meilleur buteur de York avec 143 buts toutes compétitions confondues.

Le record du plus grand nombre d'apparitions pour York est détenu par Barry Jackson, qui a disputé 539 matchs toutes compétitions confondues[148]. Jackson détient également le record du plus grand nombre d'apparitions en championnat pour le club, avec 428[148]. Norman Wilkinson est le meilleur buteur du club avec 143 buts toutes compétitions confondues, dont 127 en championnat et 16 en FA Cup[148]. Six joueurs, Keith Walwyn, Billy Fenton, Alf Patrick, Paul Aimson, Arthur Bottom et Tom Fenoughty, ont également marqué plus de 100 buts pour le club[148].

Le premier joueur à être séléctionné en équipe nationale en jouant pour York était Eamon Dunphy, quand il a fait ses débuts pour l'Irlande contre l' Espagne le [149]. Le joueur le plus séléctionné est Peter Scott, qui a été séléctionné sept fois avec l'Irlande du Nord au club[149]. Le premier joueur de York à marquer dans un match international a été Anthony Straker, qui a marqué pour la Grenade contre Haïti le [149],[150].

La plus grande victoire de York a été une victoire de 9-1 contre Southport dans la troisième division nord en 1957 [151] tandis que la défaite la plus lourde a été de 12-0 contre Chester City en 1936 dans la même division[152]. Leur plus large marge de victoire en FA Cup est de six buts, ce qui a été atteint cinq fois[153]. Ce sont 7-1 victoires contre Horsforth en 1924, Stockton Malleable en 1927 et Stockton en 1928, et 6-0 victoires contre South Shields en 1968 et Rushall Olympic en 2007[153]. La défaite record de York en FA Cup était de 7-0 contre Liverpool en 1985[154].

L'affluence la plus élevée du club sur son ancien terrain de Fulfordgate était de 12 721 contre Sheffield United en FA Cup le [155] tandis que la plus faible était de 1 500 contre Maltby Main le dans la même compétition[156]. Leur fréquentation la plus élevée à Bootham Crescent était de 28 123, pour un match de la FA Cup contre Huddersfield Town le [18] ; le plus bas était 608 contre Mansfield Town dans la coupe de la Ligue de la National League le [157],[158].

Les frais de transfert les plus élevés reçus pour un joueur de York sont de 950 000 £ de Sheffield Wednesday pour Richard Cresswell le [159],[160] tandis que le joueur le plus cher acheté est Adrian Randall (en), qui a coûté 140 000 £ à Burnley le [161],[162]. Le plus jeune joueur à jouer pour le club est Reg Stockill (en), qui était âgé de 15 ans et 281 jours lors de ses débuts contre Wigan Borough dans la 3e division nord le [163]. Le joueur le plus âgé est Paul Musselwhite (en), qui a disputé son dernier match à l'âge de 43 ans et 127 jours contre Forest Green Rovers lors de la Conférence du [164],[165].

JoueursModifier

Effectif actuelModifier

 
Steve McNulty est le capitaine du club de York[166].
 
Sean Newton a été élu joueur de l'année par les supporters lors des saisons 2016-2017 et 2018-2019[167],[168].

Lorsqu'un joueur n'a pas déclaré d'allégeance internationale, la nation est déterminée par le lieu de naissance. Effectif correct au [169].

Effectif du York City FC de la saison 2019-2020
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[170] Nom Date de naissance Sélection[171] Club précédent
- G   Jameson, PeterPeter Jameson 21/04/1993 (27 ans) Blyth Spartans A.F.C.
- G   Whitley, RyanRyan Whitley 30/10/1999 (21 ans) Formé au club
- D   Dyer, NathanNathan Dyer 02/12/2000 (20 ans)
- D   Ferguson, DavidDavid Ferguson 07/06/1994 (26 ans) Anleterre C Darlington FC
- D   McNulty, SteveSteve McNulty 26/09/1983 (37 ans) Tranmere Rovers FC
- D   Tait, JoeJoe Tait 04/02/1990 (30 ans) Spennymoor Town FC
- D   Allan, TomTom Allan 30/10/1994 (26 ans) Alfreton Town Football Club
- D   Spratt, HarryHarry Spratt (0)/12/2000 (20 ans) Formé au club
2 D   Griffiths, KallumKallum Griffiths 26/11/1989 (31 ans) Spennymoor Town FC
33 D   Newton, SeanSean Newton 23/09/1988 (32 ans) Wrexham FC
- M   Bond, AndyAndy Bond 16/03/1986 (34 ans) AFC Flyde
- M   Green, KieranKieran Green 30/06/1997 (23 ans) Blyth Spartans A.F.C.
34 M   Moké, AdrianoAdriano Moké 11/01/1990 (31 ans) Boreham Wood FC
- M     McLaughlin, PaddyPaddy McLaughlin 14/01/1990 (30 ans) Hartlepool United FC
- M   Harrison, ReissReiss Harrison 19/10/2001 (19 ans) Rotherham United FC
7 M   York, WesWes York 10/05/1993 (27 ans) -
10 A   Burrow, JordanJordan Burrow 12/09/1992 (28 ans)
- A   Kempster, AlexAlex Kempster 25/08/1995 (25 ans)
20 A   Langstaff, MacaulayMacaulay Langstaff 03/02/1997 (23 ans) -
- A   Maguire, DanDan Maguire 08/09/1993 (27 ans) Blyth Spartans A.F.C.
- A   Wright, JakeJake Wright -
Entraîneur(s)

  Steve Watson

Entraîneur(s) adjoint(s)

  Micky Cummins

Préparateur(s) physique(s)

  Ian Gallagher


Légende

 

Joueurs en prêtModifier

Position Joueur Pays
Défenseur Tom Allan Scarborough Athletic jusqu'en [172])   Angleterre
Défenseur Joshua King Morpeth Town jusqu'en [173])   Angleterre
Défenseur Harry Spratt Scarborough Athletic jusqu'en [172])   Angleterre
Milieu Wes York Brackley Town jusqu'en [174])   Angleterre
Attaquant Jake Wright Boston United jusqu'à la fin de la saison[175])   Angleterre

Joueur de l'année du clubModifier

Saison Nom Position Nationalité MJ[176],[177],[178],[179],[180],[181],[182] Buts class="unsortable" |Notes
1973–1974 3 Burrows, PhilPhil Burrows (en) Défenseur   ENG 54 3 [note 2]
1974–1975 2 Topping, ChrisChris Topping (en) Défenseur   ENG 45 2
1975–1976 2 Cave, MickyMicky Cave (en) Milieu de terrain   ENG 38 8
1976–1977 3 Pollard, BrianBrian Pollard (en) Milieu de terrain   ENG 52 13
1977–1978 4 Staniforth, GordonGordon Staniforth (en) Attaquant   ENG 50 13
1978–1979 4 Staniforth, GordonGordon Staniforth (en) (2) Attaquant   ENG 52 19 [note 3]
1979–1980 4 McDonald, IanIan McDonald (en) Milieu de terrain   ENG 51 9
1980–1981 4 Blackburn, EddieEddie Blackburn (en) Gardien de but   ENG 51 0
1981–1982 4 Walwyn, KeithKeith Walwyn (en) Attaquant   SKN 49 25
1982–1983 4 Hood, DerekDerek Hood (en) Milieu de terrain   ENG 52 9 [note 4],[183].
1983–1984 4 MacPhail, JohnJohn MacPhail (en) Défenseur   SCO 52 10
1984–1985 3 MacPhail, JohnJohn MacPhail (en) (2) Défenseur   SCO 55 9 [note 3]
1985–1986 3 Mills, SimonSimon Mills (en) Milieu de terrain   ENG 46 1
1986–1987 3 Walwyn, KeithKeith Walwyn (en) (2) Attaquant   SKN 52 25 [note 3]
1987–1988 3 Banton, DaleDale Banton (en) Attaquant   ENG 43 18
1988–1989 4 Helliwell, IanIan Helliwell (en) Attaquant   ENG 47 11
1989–1990 4 Marples, ChrisChris Marples (en) Gardien de but   ENG 53 0
1990–1991 4 Tutill, SteveSteve Tutill (en) Défenseur   ENG 50 0
1991–1992 4 McCarthy, JonJon McCarthy (en) Milieu de terrain   NIR 49 9
1992–1993 4 Stancliffe, PaulPaul Stancliffe (en) Défenseur   ENG 48 1
1993–94 3 Barnes, PaulPaul Barnes (en) Attaquant   ENG 49 25
1994–1995 3 McCarthy, JonJon McCarthy (en) (2) Milieu de terrain   NIR 50 10 [note 3]
1995–1996 3 McMillan, AndyAndy McMillan (en) Défenseur   RSA 57 1
1996–1997 3 Barras, TonyTony Barras (en) Défenseur   ENG 57 1
1997–1998 3 Bushell, SteveSteve Bushell (en) Milieu de terrain   ENG 47 5
1998–1999 3 Jones, BarryBarry Jones (en) Défenseur   ENG 51 2
1999–2000 4 Jones, BarryBarry Jones (en) (2) Défenseur   ENG 40 1 [note 3]
2000–2001 4 Fettis, AlanAlan Fettis Gardien de but   NIR 51 0
2001–2002 4 Fettis, AlanAlan Fettis (2) Gardien de but   NIR 52 0 [note 3]
2002–2003 4 Brass, ChrisChris Brass (en) Défenseur   ENG 44 1
2003–2004 4 Dunning, DarrenDarren Dunning (en) Milieu de terrain   ENG 45 4
2004–2005 5 Merris, DaveDave Merris (en) Défenseur   ENG 44 2
2005–2006 5 Donaldson, ClaytonClayton Donaldson Attaquant   ENG 45 18
2006–2007 5 Bishop, NealNeal Bishop (en) Milieu de terrain   ENG 49 3
2007–2008 5 McGurk, DavidDavid McGurk (en) Défenseur   ENG 56 1
2008–2009 5 Parslow, DanielDaniel Parslow (en) Défenseur   WAL 57 0
2009–2010 5 Ingham, MichaelMichael Ingham (en) Gardien de but   NIR 55 0
2010–2011 5 Parslow, DanielDaniel Parslow (en) (2) Défenseur   WAL 47 1 [note 3]
2011–2012 5 Kerr, ScottScott Kerr (en) Milieu de terrain   ENG 42 1
2012–2013 4 Parslow, DanielDaniel Parslow (en) (3) Défenseur   WAL 50 1 [note 5]
2013–2014 4 Oyebanjo, LanreLanre Oyebanjo (en) Défenseur   IRL 46 0
2014–2015 4 Lowe, KeithKeith Lowe (en) Défenseur   ENG 49 6
2015–2016 4 Winfield, DaveDave Winfield (en) Défenseur   ENG 40 2
2016–2017 5 Newton, SeanSean Newton (en) Défenseur   ENG 35 3
2017–2018 6 Parkin, JonJon Parkin Attaquant   ENG 32 25
2018–2019 6 Newton, SeanSean Newton (en) (2) Défenseur   ENG 37 6 [note 3]

Officiels de clubModifier

  • Propriétaire: JM Packaging (75%) / York City Supporters 'Society (25%) [184]

Conseil d'administrationModifier

  • Président : Jason McGill
  • Directeur général : Steven Kilmartin
  • Directeur du développement du stade : Ian McAndrew
  • Directeur sportif : Dave Penney
  • Directeur du marketing et des communications : Richard Adams

Staff techniqueModifier

  • Entraîneur: Steve Watson
  • Entraîneur adjoint : Michael Cummins
  • Physiothérapeute : Ian Gallagher
  • Gestionnaire du kit : David James

Anciens entraîneursModifier

Liste des entraîneur de York City
Nom De À Statistiques Titres[185],[186] Notes Ref
M V N D
Collier, JockJock Collier (en) 105 44 33 28 [187],[188],[189],[190],[191]. [192],[193]
Sherrington, GeorgeGeorge Sherrington (en) 130 50 21 59 [194],[195]
Collier, JockJock Collier (en) 178 63 39 76 [195],[196],[197]
Mitchell, TomTom Mitchell (en) 270 91 64 115 [198][note 6]. [196],[199],[200]
Duckworth, DickDick Duckworth (en) 120 40 38 42 [note 7] [201],[202]
Spencer, CharlieCharlie Spencer (en) 12 4 3 5 [note 8] [203],[204],[193]
McCormick, JimmyJimmy McCormick (en) 53 14 14 25 [note 9][205]. [205],[206],[207]
Bartram, SamSam Bartram 209 84 56 69 Accession en Fourth Division en 958-1959 [208],[209]
Lockie, TomTom Lockie (en) 376 134 82 160 Accession en Fourth Division en 1964-1965 [210]
Shaw, JoeJoe Shaw (en) 33 9 9 15 [211],[212]
Johnston, TomTom Johnston (en) 329 121 94 114 Accession en Fourth Division en 1970-1971
Accession en Third Division en 1973-1974
[213]
Baker, CliveClive Baker (en) 4 2 1 1 [214]
McGuinness, WilfWilf McGuinness (en) 130 31 33 66 [215]
Wright, CharlieCharlie Wright (en) 124 40 30 54 [216]
Lyons, BarryBarry Lyons (en) 82 24 18 40 [217]
Randall, KevinKevin Randall (en) 11 1 3 7 [218],[219]
Swallow, BarryBarry Swallow (en) 19 8 2 9 [220],[219]
Smith, DenisDenis Smith (en) 279 128 64 87 Champion de Fourth Division en 1983-1984 [note 10][221]. [222]
Saxton, BobbyBobby Saxton (en) 60 10 14 36 [223],[224]
Swallow, BarryBarry Swallow (en) 5 3 0 2 [224],[225]
Bird, JohnJohn Bird (en) 163 49 51 63 [226],[227]
Ward, JohnJohn Ward (en) 72 21 26 25 [226],[228],[229]
Little, AlanAlan Little (en) 328 113 89 126 Vainqueurs des playoffs de Third Division en 1992-1993 [228],[230]
Thompson, NeilNeil Thompson 45 11 11 23 [231]
Dolan, TerryTerry Dolan (en) 173 56 50 67 [232]
Brass, ChrisChris Brass (en) 67 14 18 35 [233]
Busby, VivViv Busby (en) 14 4 2 8 [234],[235]
McEwan, BillyBilly McEwan (en) 131 52 31 48 [236]
Walker, ColinColin Walker (en) 58 22 20 16 [237]
Redfearn, NeilNeil Redfearn 1 0 1 0 [238],[239]
Foyle, MartinMartin Foyle (en) 102 44 30 28 [240],[241],[242]
Porter, AndyAndy Porter (en) 4 1 1 2 [243],[244]
Torpey, SteveSteve Torpey (en) 1 0 0 1 [245],[246]
Mills, GaryGary Mills (en) 136 58 45 33 Vainqeur de FA Trophy en 2011-2012
Vainqeur des playoffs de Conference Premier en 2011-2012
[247]
Worthington, NigelNigel Worthington 76 23 29 24 [248]
Torpey, SteveSteve Torpey (en) 0 0 0 0 [249],[250],[251]
Wilcox, RussRuss Wilcox (en) 54 13 20 21 [252]
Cresswell, RichardRichard Cresswell 1 0 0 1 [253],[254]
McNamara, JackieJackie McNamara 48 8 12 28 [255]
Mills, GaryGary Mills (en) 53 20 17 16 Vainqeur de FA Trophy en 2016-2017 [247],[256]
Gray, MartinMartin Gray (en) 37 14 8 15 [257] ,[258],[259]
Collins, SamSam Collins (en) 26 10 5 11 [260],[259],[261]
Watson, SteveSteve Watson 56 30 13 13 [262],[259]

TrophéesModifier

Les trophées de York City sont les suivants[263],[264]:

Third Division (niveau 3)

  • Promu: 1973–1974

Fourth Division / Third Division (niveau 4)

  • Champion: 1983–1984
  • Promu: 1958–1959, 1964–1965, 1970–1971
  • Vainqueur de play-off : 1992-1993

National Leageu (niveau 5)

  • Vainqueur de play-off: 2011-2012

FA Tophy

  • Vainqueur: 2011-2012, 2016-2017
  • Finaliste: 2008-2009

BibliographieModifier

  • David Batters, York City: The Complete Record, Derby, Breedon Books, (ISBN 978-1-85983-633-0), p. 10

NotesModifier

  1. Avec la création de la Premiership en 1993, la quatrième division devient la Third Division (« troisième division »).
  2. Premier récompensé du trophée en 1974.
  3. a b c d e f g et h Remporte deux fois le trophée.
  4. Hood joue en tant que défenseur et mlieu de terrain durant ses huit années passées à York, mais est identifié comme milieu de terrain sur le plus grand nombre de rencontres
  5. Remporte trois fois le trophée.
  6. Arthur Wright est le manager intérimaire de York dans les compétitions du temps de guerre après le début de la Seconde Guerre mondiale jusqu'à sa démission au milieu de la saison 1942-1943. Il est remplacé par Tom Lockie,qui dirige York les matchs de la Coupe d'Angleterre 1945-1946, avant que Tom Mitchell occupe le poste de manager pour la saison 1946–1947.
  7. Duckworth accepte son poste le , mais ne rentre pas en fonction avant le
  8. Spencer accepte le poste le , mais ne rentre pas en fonction avant le [203].
  9. McCormick accepte le poste le , mais ne rentre pas en fonction avant le
  10. Smith accepte le rôle de manager le . Mais il ne prend sa fonction qu'après la fin de la saison 981–1982.

RéférencesModifier

  1. « Steve Watson : Gateshead boss quits to take up York City job », sur BBC Sport (consulté le ).
  2. Batters 2008, p. 10.
  3. a et b Batters 2008, p. 11.
  4. « York City {1} », Football Club History Database, Richard Rundle (consulté le ).
  5. a et b Batters 2008, p. 12.
  6. « York City in liquidation », Sunderland Daily Echo,‎ (lire en ligne).
  7. Batters 2008, p. 13.
  8. Batters 2008, p. 15.
  9. Batters 2008, p. 14.
  10. a b c d e f g h i j et k « York City », Football Club History Database, Richard Rundle (consulté le ).
  11. Batters 2008, p. 240.
  12. Batters 2008, p. 21.
  13. « Third Division elections », Northern Daily Mail,‎ (lire en ligne).
  14. « York City in Third Division », The Yorkshire Post,‎ (lire en ligne).
  15. « Teenage kicks », York Evening Press,‎ (lire en ligne).
  16. « York City 1929–1930: Table: Final table » [archive du ], Statto Organisation.
  17. Batters 2008, p. 27.
  18. a et b Batters 2008, p. 268.
  19. Batters 2008, p. 35–36.
  20. « Possible Yorkshire group », The Daily Mail,‎ (lire en ligne).
  21. « League football suspended », The Leeds Mercury,‎ (lire en ligne).
  22. Jack Rollin, Soccer at War: 1939–45, Londres, Willow Books, , 222–231 p. (ISBN 978-0-00-218023-8).
  23. « Football results », The Yorkshire Post and Leeds Mercury,‎ (lire en ligne).
  24. « York City 1949–1950: Table: Final table » [archive du ], Statto Organisation.
  25. Batters 2008, p. 46.
  26. a et b Dave Flett, « Bottom sets record straight », Evening Press,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  27. Batters 2008, p. 53.
  28. « 1957–58: Football League », Football Club History Database, Richard Rundle (consulté le ).
  29. « York City 1958–1959: Table: Final table » [archive du ], Statto Organisation.
  30. « York City 1959–1960: Table: Final table » [archive du ], Statto Organisation?
  31. « York City 1961–1962: Results » [archive du ], Statto Organisation.
  32. Batters 2008, p. 60.
  33. « York City 1963–1964: Table: Final table » [archive du ], Statto Organisation.
  34. « York City 1964–1965: Table: Final table » [archive du ], Statto Organisation.
  35. « York City 1965–1966: Table: Final table » [archive du ], Statto Organisation.
  36. Batters 2008, p. 63–65.
  37. « York City 1970–1971: Table: Final table » [archive du ], Statto Organisation.
  38. « York City 1971–1972: Table: Final table » [archive du ], Statto Organisation.
  39. « York City 1972–1973: Table: Final table » [archive du ], Statto Organisation.
  40. Batters 2008, p. 68.
  41. « York City 1973–1974: Results » [archive du ], Statto Organisation.
  42. « York City 1973–1974: Table: Final table » [archive du ], Statto Organisation.
  43. Batters 2008, p. 69.
  44. « York City 1974–1975: Results » [archive du ], Statto Organisation.
  45. « York City 1974–1975: Table: Final table » [archive du ], Statto Organisation.
  46. « York City 1975–1976: Table: Final table » [archive du ], Statto Organisation.
  47. « York City 1976–1977: Table: Final table » [archive du ], Statto Organisation.
  48. Batters 2008, p. 73.
  49. « York City 1977–1978: Table: Final table » [archive du ], Statto Organisation.
  50. « York City 1978–1979: Table: Final table » [archive du ], Statto Organisation.
  51. « York City 1979–1980: Table: Final table » [archive du ], Statto Organisation.
  52. Batters 2008, p. 75.
  53. « York City 1980–1981: Table: Final table » [archive du ], Statto Organisation.
  54. Batters 2008, p. 75–76.
  55. « York City 1983–1984: Table: Final table » [archive du ], Statto Organisation.
  56. « Points » [archive du ], The Football League.
  57. Steve Carroll, « It was 30 years ago today – York City 1–0 Arsenal ... Relive the FA Cup glory – With new video & photos », The Press,‎ (lire en ligne).
  58. Batters 2008, p. 85–86.
  59. « York City: Records » [archive du ], Statto Organisation.
  60. Steve Carroll, « 6 great York City FA Cup games at Bootham Crescent – With videos », The Press,‎ (lire en ligne).
  61. Batters 2008, p. 82, 368.
  62. « York City 1987–1988: Table: Final table » [archive du ], Statto Organisation.
  63. Rothmans Football Yearbook 1993–94, London, Headline Publishing Group, (ISBN 978-0-7472-7895-5), p. 587.
  64. « York City 1993–1994: Results » [archive du ], Statto Organisation.
  65. « When City rocked the world », The Press,‎ (lire en ligne).
  66. Batters 2008, p. 144–146.
  67. « York City 1996–1997: Results » [archive du ], Statto Organisation.
  68. « York City 1998–1999: Table: Final table » [archive du ], Statto Organisation.
  69. « York City 1998–1999: Results » [archive du ], Statto Organisation.
  70. « Christmas crisis rocks club », York Evening Press,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  71. « Final whistle at Bootham Crescent », York Evening Press,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  72. « Saved », York Evening Press,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  73. « City get only 35 days to survive », York Evening Press,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  74. « It's your York City », York Evening Press,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  75. « Trust inch toward takeover », York Evening Press,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  76. « Batchelor unveils £1million car racing sponsorship », York Evening Press,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  77. « Wacky race too far », York Evening Press,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  78. « York City 2003–2004: Results » [archive du ], Statto Organisation.
  79. « York City 2003–2004: Table: Final table » [archive du ], Statto Organisation.
  80. « Doncaster 3, York City 1 », York Evening Press,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  81. « McEwan may go », Evening Press,‎ (lire en ligne).
  82. « York City 2006–2007: Results » [archive du ], Statto Organisation.
  83. Dave Flett, « York City clinch survival-securing win », The Press,‎ (lire en ligne).
  84. Flett Dave, « York City 0, Stevenage Borough 2 – FA Trophy final at Wembley », The Press,‎ (lire en ligne).
  85. Dave Flett, « York City 1, Oxford United 3: Blue Square Premier play-off final, Wembley, Sunday, May 16, 2010 », The Press,‎ (lire en ligne).
  86. Dave Flett, « Match report: Newport County 0, York City 2 – FA Trophy final », The Press,‎ (lire en ligne).
  87. Dave Flett, « Match report: York City 2, Luton Town 1 – Play-off final », The Press,‎ (lire en ligne).
  88. Dave Flett, « York City npower League Two season review », The Press,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  89. Dave Flett, « York City miss out on Wembley as brave promotion bid ends with 0–0 draw at Fleetwood », The Press,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  90. Dave Flett, « York City end four-year stint back in Football League with 1–1 draw at Morecambe », The Press,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  91. « York City 2015–2016: Table: Final table » [archive du ], Statto Organisation.
  92. Dave Flett, « York City relegated to National League North after 2–2 draw with Forest Green and stoppage-time goal for Guiseley », The Press,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  93. Dave Flett, « York City lift FA Trophy to win at Wembley for a fourth time in their history », The Press,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  94. a b c d et e « York City », The Beautiful History, Han van Eijden (consulté le ).
  95. « To bet or not ot [sic] bet », York Evening Press,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  96. Ivan Ponting, « Arthur Bottom: Striker who helped Newcastle stay in the top flight », The Independent,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  97. a b c d e f g h i j k l m n o p q et r « York City », Historical Football Kits, Dave Moor (consulté le ).
  98. Dave Flett, « Viva Minstermen », The Press,‎ (lire en ligne).
  99. « Blue (and maroon) is the colour! », The Press,‎ (lire en ligne).
  100. Dave Flett, « Kit's that Wembley way », The Press,‎ (lire en ligne).
  101. a et b « Lions' pride », York Evening Press,‎ 1 ùmai 2003 (lire en ligne).
  102. « Complete package », Evening Press,‎ (lire en ligne).
  103. a b et c Batters 2008, p. 108.
  104. Batters 2008, p. 16.
  105. a et b Simon Inglis, Football Grounds of Britain, London, Collins Willow, (ISBN 978-0-00-218426-7), p. 420.
  106. Batters 2008, p. 109–110.
  107. Batters 2008, p. 109.
  108. a b et c Batters 2008, p. 111.
  109. Batters 2008, p. 258.
  110. Inglis, Football Grounds of Britain, p. 421.
  111. a b et c Batters 2008, p. 112.
  112. Batters 2008, p. 112–113.
  113. Batters 2008, p. 114.
  114. a b c et d Batters 2008, p. 115.
  115. a b et c Batters 2008, p. 116.
  116. Elinor Cross, « Father of pitch collapse player David Longhurst calls for screening », BBC News, .
  117. « It happened this day », York City South (consulté le ).
  118. Conn, « Chairman's threat leaves the future of York in doubt », The Independent,‎ .
  119. Batters 2008, p. 94.
  120. « Full text of document from York City », York Evening Press,‎ .
  121. « The fight goes on », York Evening Press,‎ .
  122. « Home from home », York Evening Press,‎ .
  123. Batters 2008, p. 99, 101.
  124. Batters 2008, p. 101–102.
  125. « Sweet break for York FC », Evening Press,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  126. « Ground of the week: Kit Kat Crescent! », sur bbc.co.uk, (consulté le ).
  127. « York City's sponsorship tie-up with Nestlé to comes [sic] to an end », The Press,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  128. « Sophie Hicks », York City South (consulté le ).
  129. « Nick Bassett », York City South (consulté le ).
  130. « York City: Bootham Crescent », Football Ground Guide, Duncan Adams (consulté le ).
  131. Mike Laycock, « Stadium 'finished by end of year’ - but delay before City can play there », sur yorkpress.co.uk, .
  132. Batters 2008, p. 102.
  133. Flett, « Santa Clause to City rescue », The Press,‎ .
  134. Flett, « McGill: Club being used as a "political football" », The Press,‎ .
  135. « City stadium decision secures 'bright future' for Minstermen », The Press,‎ .
  136. Aitchison, « Council to lend York City £2.1m », The Press,‎ .
  137. Stead, « York City set sights on Monks Cross stadium move », The Press,‎ .
  138. Stead, « Monks Cross named as preferred site for York's community stadium », The Press,‎ .
  139. « Winning bid announced for community stadium » [archive du ], York City F.C., .
  140. « Supporter groups » [archive du ], York City F.C..
  141. « York City vs Northampton Town 3rd août 2013 » [archive du ], East Riding Minstermen, .
  142. « The Citizen returns with added value » [archive du ], York City F.C., .
  143. « City related books », York City South (consulté le ).
  144. « Yorkie barred by Bees' big freeze », York Evening Press,‎ (lire en ligne).
  145. « 'U's swoop for ex-City ace Mark », The Press,‎ (lire en ligne).
  146. a b et c « Rivalry uncovered! » [archive du ] [PDF], Football Fans Census.
  147. « York City » [archive du ], Blue Square Premier Ground Guide, Duncan Adams.
  148. a b c et d Batters 2008, p. 426.
  149. a b et c Batters 2008, p. 428.
  150. « Grenada vs. Haiti 1–3 », Soccerway, Perform Group (consulté le ).
  151. Batters 2008, p. 306.
  152. Batters 2008, p. 264.
  153. a et b Batters 2008, p. 242–424.
  154. Batters 2008, p. 362.
  155. Batters 2008, p. 254.
  156. Batters 2008, p. 240–256.
  157. Dave Flett, « York City season review 2008/9 », The Press,‎ (lire en ligne).
  158. Dave Flett, « Setanta Shield: York City 1, Mansfield Town 1 (4–2 on pens) », The Press,‎ (lire en ligne).
  159. Batters 2008, p. 163.
  160. « Richard Cresswell », Soccerbase, Centurycomm (consulté le ).
  161. Martin Jarred et Dave Windross, Citizens and Minstermen: A Who's Who of York City FC 1922–1997, Selby, Citizen Publications, (ISBN 978-0-9531005-0-7), p. 84.
  162. « Adrian Randall », Soccerbase, Centurycomm (consulté le ).
  163. Batters 2008, p. 252.
  164. prénom Flett, « Veteran Paul Musselwhite keeps clean sheet in key York City win », The Press,‎ (lire en ligne).
  165. (en) « Fiche de 22 Novembre 2015 », sur soccerbase.com.
  166. Dan Simmonite, « McNulty named York City captain », York City F.C., (consulté le ).
  167. « Clubman of the Year », York City F.C. (consulté le ).
  168. Appleyard, « Newton voted Clubman of the Year », York City F.C., (consulté le ).
  169. « Player profiles », York City F.C. (consulté le ).
  170. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  171. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  172. a et b Simmonite, Dan (20 February 2020). "Defensive duo loaned to Scarborough". York City F.C. Retrieved 21 February 2020.
  173. Simmonite, Dan (13 March 2020). "Josh King signs for Morpeth on loan". York City F.C. Retrieved 14 March 2020.
  174. Simmonite, Dan (2 March 2020). "York rejoins Brackley on loan". York City F.C. Retrieved 2 March 2020.
  175. Simmonite, Dan (6 January 2020). "Jake Wright re-joins Boston on loan". York City F.C. Retrieved 6 January 2020.
  176. Dave Flett, « Review of York City's 2009/10 season », The Press, York,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  177. Non-League Club Directory 2012, Tony Williams Publications, (ISBN 978-1-869833-70-1), p. 157.
  178. Dave Flett, « Season review: York City's class of 2011/12 », The Press, York,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  179. « York: Squad details », sur Soccerbase, Centurycomm (consulté le ) Individual seasons accessed via drop-down list.
  180. Dave Flett, « York City 2016/17 season review and player ratings », The Press, York,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  181. Dave Flett, « York City season review 2017/18, including player ratings », The Press, York,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  182. Dave Flett, « Player ratings for York City's 2018/19 season », The Press, York,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  183. Batters 2008, p. 177, 359.
  184. « Club ownership », York City F.C. (consulté le ).
  185. « Club honours » [archive du ], York City F.C..
  186. « History », York City F.C. (consulté le ).
  187. Dave Windross et Martin Jarred, Citizens and Minstermen, A Who's Who of York City FC 1922–1997, Selby, Citizen Publications, , 19, 31, 62, 63, 72, 84, 93, 100, 150 p. (ISBN 978-0-9531005-0-7).
  188. « Neil Thompson », sur Soccerbase, Centurycomm (consulté le ).
  189. « Chris Brass », sur Soccerbase, Centurycomm (consulté le ).
  190. « Steve Torpey », sur Soccerbase, Centurycomm (consulté le ).
  191. « Richard Cresswell », sur Soccerbase, Centurycomm (consulté le ).
  192. « Close season gossip: Local and general football talk from all quarters », The Daily Mail, Hull,‎ , p. 3 (lire en ligne  , consulté le ).
  193. a et b Batters 2008.
  194. Batters 2008, p. 215, 254–258.
  195. a et b « York City's manager », The Yorkshire Post, Leeds,‎ , p. 18 (lire en ligne  , consulté le ).
  196. a et b « Sports items », The Daily Mail, Hull,‎ , p. 11 (lire en ligne  , consulté le ).
  197. Batters 2008, p. 258–266.
  198. Batters 2008, p. 278–285.
  199. « Mr. T. Mitchell to leave York City », Yorkshire Evening Post, Leeds,‎ , p. 16 (lire en ligne  , consulté le ).
  200. Batters 2008, p. 266–292.
  201. « Doncaster to sign Irish goalkeeper », The Yorkshire Post and Leeds Mercury,‎ , p. 3 (lire en ligne  , consulté le ).
  202. Batters 2008, p. 292–298.
  203. a et b « York City's new manager », The Yorkshire Post and Leeds Mercury,‎ , p. 7 (lire en ligne  , consulté le ).
  204. « Charlie Spencer », sur England Football Online, Chris Goodwin, Glen Isherwood & Peter Young, (consulté le ).
  205. a et b « York City post », The Yorkshire Evening Post, Leeds,‎ , p. 8 (lire en ligne  , consulté le ).
  206. « York City manager resigns », The Yorkshire Post and Leeds Mercury,‎ , p. 6 (lire en ligne  , consulté le ).
  207. Batters 2008, p. 300–302.
  208. Batters 2008, p. 304–312.
  209. Steve Bailey, Brian Ellis et Alan Shury, The Definitive Luton Town F.C.: A Statistical History to 1997, Beeston, Tony Brown, (ISBN 978-1-899468-10-2).
  210. Batters 2008, p. 219, 314–328.
  211. Dave Batters, York City: A Complete Record 1922–1990, Derby, Breedon Books, (ISBN 978-0-907969-69-3), p. 360.
  212. Batters 2008, p. 328–330.
  213. Batters 2008, p. 221, 330–342.
  214. Batters 2008, p. 69, 221–222, 342.
  215. Batters 2008, p. 222, 342–348.
  216. Batters 2008, p. 222, 348–352.
  217. Batters 2008, p. 222–223, 352–356.
  218. Batters 2008, p. 223, 356.
  219. a et b Rothmans Football Yearbook 1982–83, London, Queen Anne Press, (ISBN 978-0-356-07888-5), p. 24.
  220. [[#Batters[2008|Batters[2008]], p. 223, 356.
  221. Rollin, Rothmans Football Yearbook 1982–83, p. 29.
  222. Batters 2008, p. 223–224, 358–368, 412.
  223. Batters 2008, p. 224, 370–372, 412.
  224. a et b Rothmans Football Yearbook 1989–90, London, Queen Anne Press, (ISBN 978-0-356-17910-0), p. 12.
  225. Batters 2008, p. 225, 372.
  226. a et b Batters, York City: The Complete Record, 225, 372–378, 414 p..
  227. Batters 2008, p. 225, 372–378, 414.
  228. a et b Rothmans Football Yearbook 1993–94, London, Headline Publishing Group, (ISBN 978-0-7472-7895-5), p. 19.
  229. Batters 2008, p. 378–380, 414.
  230. Batters 2008, p. 380–392, 414–416.
  231. « Managers: Neil Thompson », sur Soccerbase, Centurycomm (consulté le ).
  232. « Managers: Terry Dolan », sur Soccerbase, Centurycomm (consulté le ).
  233. « Managers: Chris Brass », sur Soccerbase, Centurycomm (consulté le ).
  234. « Managers: Viv Busby », sur Soccerbase, Centurycomm (consulté le ).
  235. « All change at KitKat Crescent », Evening Press, York,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  236. « Managers: Billy McEwan », sur Soccerbase, Centurycomm (consulté le ).
  237. « Managers: Colin Walker », sur Soccerbase, Centurycomm (consulté le ).
  238. « Managers: Neil Redfearn », sur Soccerbase, Centurycomm (consulté le ).
  239. Dave Flett, « York City sack manager Colin Walker », The Press, York,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  240. Dave Flett, « Martin Foyle lands York City manager's job », York, .
  241. Stuart Martel, « York City confirm Martin Foyle departure », York, .
  242. Non-League Club Directory 2010, Tony Williams Publications, (ISBN 978-1-869833-66-4), p. 162,(en) Dave Flett, « Teenage striker Adam Boyes nets his first York City goal to earn an FA Trophy replay against Kidderminster Harriers », The Press, York,‎ (lire en ligne, consulté le )Dave Flett, Non-League Club Directory 2011, York, Tony Williams Publications, (ISBN 978-1-869833-68-8, lire en ligne), p. 160Dave Flett, Non-League Club Directory 2012, York, Tony Williams Publications, (ISBN 978-1-869833-70-1, lire en ligne), p. 156.
  243. « Managers: Andy Porter », sur Soccerbase, Centurycomm (consulté le ).
  244. Steve Carroll, « Caretaker boss Andy Porter leaves York City », The Press, York,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  245. « Managers: Steve Torpey », sur Soccerbase, Centurycomm (consulté le ).
  246. Dave Flett, « York City manager role is strictly temporary for Steve Torpey », The Press, York,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  247. a et b « Managers: Gary Mills », sur Soccerbase, Centurycomm (consulté le ).
  248. « Managers: Nigel Worthington », sur Soccerbase, Centurycomm (consulté le ).
  249. Dave Flett, « York City appoint former Scunthorpe boss Russ Wilcox as their new manager », York, .
  250. « York: Results: 2014/15 », sur Soccerbase, Centurycomm (consulté le ).
  251. « Nigel Worthington resigns as York City manager », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  252. « Managers: Russ Wilcox », sur Soccerbase, Centurycomm (consulté le ).
  253. « Managers: Richard Cresswell », sur Soccerbase, Centurycomm (consulté le ).
  254. Dave Flett, « Richard Cresswell confirmed as caretaker York City manager », The Press, York,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  255. « Managers: Jackie McNamara », sur Soccerbase, Centurycomm (consulté le ).
  256. Soccerbase has no data for a number of competitions. For the 2017–18 FA Cup second and third qualifying rounds, see: Dave Flett, « York City dig deep to progress in FA Cup amid the Salford rubble », The Press, York,‎ (lire en ligne, consulté le ) Dave Flett, « Poor Shaftesbury Avenue show sees curtain come down on Gary Mills' second spell as York City manager », The Press, York,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  257. Ian Appleyard, « Club confirms double appointment », York City F.C., .
  258. « Club statement: Martin Gray », York City F.C., 19 août 2018..
  259. a b et c « York City FC: Matches », sur Soccerway, Perform Group (consulté le ).
  260. Ian Appleyard, « Club statement: Sam Collins », York City F.C., (consulté le ).
  261. Ian Appleyard, « Collins takes temporary charge », York City F.C., (consulté le ).
  262. Ian Appleyard, « Steve Watson appointed manager », York City F.C., .
  263. « Club honours » [archive du ], York City F.C..
  264. « History », York City F.C. (consulté le ).

Liens externesModifier