Ouvrir le menu principal
Shalom2.svg Cette page contient des caractères hébreux. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Un yom tov (hébreu : יום טוב « jour faste ») désigne une date fixée par la Bible dans le calendrier hébreu comme convocation sainte.

De caractère joyeux, il se caractérisait au temps de la Bible par des offrandes particulières et, de nos jours, par des offices de prière et célébrations diverses. Le travail y est, comme à chabbat, interdit, en dehors des activités nécessaires à la préparation des repas de fête.

Le yom tov dans les sources juivesModifier

Dans la Bible hébraïqueModifier

La Torah[1] indique six yamim tovim, six convocations saintes au cours desquelles toute réalisation de melekhet avoda (« œuvre servile ») est interdite :

À ces convocations s’ajoute le 10e jour du septième mois, jour des propitiations. Il a cependant le statut de shabbat shabbaton (« sabbat des sabbats ») et toute activité y est formellement proscrite, contrairement à un yom tov.
Par ailleurs, Esther et Mordekhaï tentent d’instaurer la fête des sorts comme nouveau yom tov[2] mais elle ne sera, en dépit de son nom, jamais considérée comme telle.

Dans la littérature rabbiniqueModifier

Le statut des yamim tovim fait l’objet du traité Beitza, septième de l’ordre Moëd (lois relatives au chabbat et aux fêtes juives).

Notes et référencesModifier