Ouvrir le menu principal

Yolande de Hainaut, née en 1175 et morte en 1219, est une impératrice latine de Constantinople de 1217 à 1219.

Sommaire

Sa familleModifier

Elle est la fille du comte Baudouin V de Hainaut et de Marguerite Ire (1145-1194), dite Marguerite d'Alsace, comtesse de Flandre, et la sœur de la reine de France Isabelle de Hainaut (1170-1190) - épouse du roi Philippe II -, et des empereurs latins de Constantinople Baudouin Ier de Flandre et Henri de Hainaut.

Mariage et descendanceModifier

En 1193, elle épouse Pierre II de Courtenay dont elle a :

Impératrice latine de ConstantinopleModifier

Lorsque Henri de Hainaut meurt sans héritier en 1216, les barons de Constantinople font appel au mari de Yolande (sœur de l'empereur défunt), Pierre II de Courtenay[1], pour lui succéder. Mais le nouvel empereur est fait prisonnier par le despote d'Épire, Théodore Ange Comnène Doukas, et meurt en captivité en 1219. L'impératrice Yolande assure la régence à Constantinople et, pour se ménager des appuis, elle accorde en 1217 la main de sa fille Agnès avec le prince Geoffroy II de Morée, et négocie en 1219 le mariage de sa fille Marie avec l'empereur byzantin de Nicée Théodore Ier Lascaris.

Yolande de Hainaut meurt en septembre 1219.

Notes et référencesModifier

  1. les barons ont d'abord proposé le trône impérial au roi André II de Hongrie, et celui-ci l'ayant refusé (Alice Saunier-Seïté, Les Courtenay, p.148), ils ont alors envoyé une ambassade à Pierre de Courtenay et à son épouse Yolande.

Voir aussiModifier