Yokoi Kinkoku

Yokoi Kinkoku
Basho by Kinkoku c1820.jpg
Portrait simple de Bashō fait par Yokoi Kinkoku, plus ou moins en 1820, avec un haïku au fond.
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
横井金谷Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Maître
Gessho (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Yokoi Kinkoku est un poète, peintre et moine bouddhiste japonais de l'époque d'Edo.

BiographieModifier

Il est né à Kusatsu en 1761 et mort à Kyoto le . De moine, il est devenu "ascète des montagnes" (yamabushi) puis peintre[1].

Sa carrière s'est déroulée pour l'essentiel dans les environs de Nagoya[1].

ŒuvreModifier

Il est très célèbre pour ses haïkus et ses haiga, c'est-à-dire peintures accompagnées d'un haïku. Dans sa poésie et sa peinture, il parle presque toujours de la nature et les montagnes y sont très souvent présentes.

Kinkoku est aussi l'auteur de deux volumes autobiographiques: les Annales de l'éminent prêtre Kinkoku et Souvenir de la vie de l'éminent prêtre Kinkoku (1809)[1].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c W.P. Brecher, The Aesthetics of Strangeness. Eccentricity and Madness in Early Modern Japan (Honolulu, 2013), p. 85-90.

Voir aussiModifier

La page de cet artiste au British Museum

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :