Yohann Ndoye Brouard

nageur français

Yohann Ndoye Brouard, né le à Chambéry[1], est un nageur français. Il est licencié aux Dauphins d'Annecy.

Yohann Ndoye Brouard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Sport
Partenaire commercial
Arena

CarrièreModifier

Yohann Ndoye Brouard remporte aux Championnats de France de natation en petit bassin 2018 à Montpellier la médaille d'or du 100 mètres dos et du 200 mètres dos[2].

Il est sacré champion de France du 100 mètres dos lors des Championnats de France de natation 2019 à Rennes[3].

En mars 2021, lors du Meeting Open Méditerranée - Golden Tour Camille Muffat à Marseille, Yohann Ndoye Brouard obtient sa qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo en réussissant les minimas sur 100 m et 200 m dos. Le 19 mars, il réussit à obtenir sa qualification sur 100m dos au profit du nageur Mewen Tomac en réussissant un meilleur chrono en finale (52 s 97 pour Ndoye Brouard contre 53 s 10 en séries pour Tomac). Le lendemain, non favori sur 200m dos et sur la ligne 1, Ndoye Brouard termine 1er de la course en battant le record de France de Benjamin Stasiulis. En 1 minute 56 secondes et 10 centièmes, il bat de 29 centièmes le précédent record de France et obtient une deuxième qualification pour Tokyo. Il réagit : « J'ai l'impression de rêver, et que je vais me réveiller une heure avant la finale en sueur en me disant : C'est quoi ce rêve de fou ! »[4].

Notes et référencesModifier

  1. Sophie Greuil, « Le talent n'attend pas », Natation Magazine, Fédération française de natation,‎ , p. 22 (lire en ligne, consulté le 21 avril 2019)
  2. « Championnats de France (petit bassin): Yohann Ndoye Brouard, roi du dos à Montpellier », Le Dauphiné libéré,‎ (lire en ligne, consulté le 21 avril 2019)
  3. « Épatant Ndoye Brouard, Pothain titré mais pas qualifié », Le Dauphiné libéré,‎ (lire en ligne, consulté le 21 avril 2019)
  4. « Yohann Ndoye Brouard qualifié pour le 200m dos des Jeux Olympiques de Tokyo », sur L'Équipe (consulté le 21 mars 2021)

Liens externesModifier