Ouvrir le menu principal

Yazdgard II
Illustration.
Pièce de Yazdgard II.
Titre
Empereur sassanide
Prédécesseur Vahram V
Successeur Hormizd III
Biographie
Dynastie Sassanides
Date de décès
Père Vahram V
Mère Sapinud
Conjoint Dînak
Enfants Hormizd III, Péroz Ier, Valash, Zareh

Yazdgard ou Yazdegerd II (Izdegerdes, « fait par Dieu ») est un roi sassanide de d'Iran ayant régné de 438 à 457.

BiographieModifier

Fils et successeur de Vahram V (421 – 438), il règne 17 ans et 4 mois[1].

Au début de son règne, Yazdgard II attaque rapidement l'Empire romain d'Orient avec une armée composée de diverses nations, dont ses alliés indiens, afin d'éliminer la menace d'une reconstruction romaine — les Romains ont construit des fortifications dans le territoire perse voisin de Carrhae, en anticipation des expéditions qui seraient faites. Les Romains sont pris par surprise et seule une forte inondation empêche les Perses d'avancer plus loin en territoire romain. L'empereur byzantin Théodose II (408 – 450) demande la paix et envoie personnellement son commandant au camp de Yazdgard II. Dans les négociations qui suivent en 441, les deux empires promettent de ne plus construire de fortifications dans les territoires frontaliers. Yazdgard II, bien qu'ayant l'avantage à ce moment-là, ne fait pas de demandes supplémentaires aux Romains à cause d'incursions des Kidarites en Parthie et en Chorasmie. Il rassemble ses forces à Nishapur en 443 et lance une campagne prolongée contre les Kidarites. Après de nombreuses batailles, il les repousse au-delà de l'Oxus en 450.

Pendant sa campagne orientale, Yazdgard II a de plus en plus de soupçons contre les chrétiens dans l'armée et la noblesse et en chasse un certain nombre. Il persécuta ensuite les chrétiens et, dans une bien moindre mesure, les Juifs. Poussant encore plus loin sa politique pro-zoroastrienne, il écrase un soulèvement d'Arméniens chrétiens à la bataille d'Avarayr le . Le catholicos Hovsep Ier de Holotsim et dix ecclésiastiques mis en prison sont exécutés trois ans plus tard[2].

Dans ses dernières années de règne, Yazdgard II s'engage encore contre les Kidarites jusqu'à sa mort en 457. Hormis ses politiques religieuses strictes et la persécution des minorités, ses sujets le voient comme un dirigeant juste et modéré.

DescendanceModifier

Il a épousé une noble persane du nom de Dînak, avec qui il a eu au moins ses deux premiers fils :

Notes et référencesModifier

  1. Agathias, Livre IV, chapitre 27, § 2.
  2. Clément Huart & Louis Delaporte, L'Iran antique. Élam et Perse et la civilisation iranienne, Albin Michel, coll. « L'Évolution de l'Humanité », Paris, 1952.
  3. Cyrille Toumanoff, Les dynasties de la Caucasie chrétienne de l'Antiquité jusqu'au XIXe siècle : Tables généalogiques et chronologiques, Rome, , p. 92.

BibliographieModifier