Yavoriv

ville ukrainienne

Yavoriv
(uk) Яворів
Blason de Yavoriv
Héraldique
Yavoriv
Administration
Pays Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Oblast Flag of Lviv Oblast.svg Oblast de Lviv
Maire Ihor Hrabovsky
Code postal 81000 — 81005
Indicatif tél. +380 3259
Démographie
Population 12 905 hab. (2013)
Densité 553 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 57′ nord, 23° 24′ est
Superficie 2 335 ha = 23,35 km2
Divers
Première mention 1436
Statut Ville depuis 1939
Localisation
Géolocalisation sur la carte : oblast de Lviv
Voir sur la carte topographique de l'oblast de Lviv
City locator 14.svg
Yavoriv
Géolocalisation sur la carte : Ukraine
Voir sur la carte administrative d'Ukraine
City locator 14.svg
Yavoriv
Géolocalisation sur la carte : Ukraine
Voir sur la carte topographique d'Ukraine
City locator 14.svg
Yavoriv

Yavoriv (en ukrainien : Яворів) ou Yavorov (en russe : Яворов ; en polonais : Jaworów ; en allemand : Jaworiw ; en yiddish : יאַוואָראָוו) est une ville de l'oblast de Lviv, en Ukraine, et le centre administratif du raïon de Yavoriv. Sa population s'élevait à 12 905 habitants en 2013.

GéographieModifier

Yavoriv est arrosée par la rivière Chklo et se trouve à 46 km à l'ouest de Lviv.

HistoireModifier

La ville est mentionnée pour la première fois dans des documents écrits en 1436. Elle reçut des privilèges urbains (droit de Magdebourg du roi Sigismond II de Pologne en 1569. Ce fut une des résidences préférées du roi Jean III Sobieski, qui y reçut les félicitations du pape pour son succès contre les Turcs à Vienne (1683). Au XVIIIe siècle, la ville est un centre important de commerce et d'artisanat sur la route LvivIaroslavl. À partir de 1772, elle est rattachée à l'Autriche et devint un centre de district de la province de Galicie. En 1914, la ville comptait 10 500 habitants, dont 1 500 Polonais et 2 700 Juifs. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, un important ghetto fut créé dans la ville où furent enfermés plus de 5 000 Juifs. Des milliers de Juifs et de prisonniers de guerre soviétiques furent tués dans les environs de Yavoriv de 1941 à 1944[1],[2].

Pendant la guerre froide, le Pacte de Varsovie utilisait un terrain de manœuvres près de Yavoriv. Depuis 1995, ce terrain est utilisé dans le cadre de la coopération militaire entre l'Ukraine et l'OTAN [3]. Pour profiter de la proximité de la frontière polonaise, Yavoriv est devenue en 1999 une « zone économique spéciale » comprenant une zone industrielle et un parc technologique, qui bénéficient d'exemptions de droits de douane et d'impôts [4].

À 10 km à l'est de Yavoriv se trouve la station thermale de Chklo.

Le , durant la guerre en Ukraine, les forces russes ont bombardé la base militaire de Yavoriv. Un porte-parole militaire russe a affirmé que l'attaque a tué plus de 180 "mercenaires". Les Ukrainiens, quant à eux, reconnaissent 35 tués et 134 blessés[5],[6],[7]. Le bombardement a été entendu jusqu'en Pologne[8].

PopulationModifier

Recensements (*) ou estimations de la population[9] :

Évolution démographique
1860 1900 1959* 1970* 1979*
8 58510 0467 48610 35412 413
1989* 2001* 2011 2012 2013
13 02913 21012 94812 90012 905

PersonnalitésModifier

Galerie de photographiesModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. http://yahadmap.org/#village/yavoriv-lviv-ukraine.347
  2. http://www.jewishvirtuallibrary.org/jsource/judaica/ejud_0002_0021_0_21219.html
  3. Charles Krupnick, Almost NATO: Partners and Players in Central and Eastern European Security, Rowman & Littlefield Publishers, 2003, p. 217.
  4. Melanie Tatur, The Making of Regions in Post-socialist Europe, VS Verlag, 2004, p. 165.
  5. (en) Hugo Bachega, « Ukraine war: 'Sky turned red' as missiles hit Lviv military base », Yavoriv, Ukraine, BBC News,
  6. (en) Luke Harding, Peter Beaumont et Lorenzo Tondo, « Russia targets Ukrainian military base near Polish border in escalation », The Guardian, Yavoriv & Lviv,‎ (lire en ligne)
  7. (pl) Hubert Ossowski, « Rakiety spadły przy polskiej granicy. Zaatakowano poligon w Jaworowie », Wirtualna Polska,‎ (lire en ligne)
  8. (pl) PAP, « Atak na poligon koło Lwowa był słyszalny w Polsce », onet.pl, Rzeszów,‎ (lire en ligne)
  9. « Recensements et estimations de la population depuis 1897 », sur pop-stat.mashke.org(uk) « Office des statistiques d'Ukraine : population au 1er janvier 2010, 2011 et 2012 », sur database.ukrcensus.gov.ua« Office des statistiques d'Ukraine : population au 1er janvier 2011, 2012 et 2013 », sur database.ukrcensus.gov.ua
  10. (uk) Kos Rostislav, « Микола Радейко – борець за волю України. » [« Mykola Radeiko - un combattant pour la liberté de l'Ukraine »], sur kroun.info,‎ (consulté le )
  11. « ALTSCHUL, ALTSCHULER, ALTSCHUELER - JewishEncyclopedia.com », sur www.jewishencyclopedia.com (consulté le )
  12. numéro : 46-258-0026
  13. numéro : 46-258-0028
  14. numéro : 46-258-0003
  15. numéro : 46-258-0095

Liens externesModifier