Yasuo Furuhata

réalisateur japonais
Yasuo Furuhata
Naissance (86 ans)
Matsumoto (Japon)
Nationalité Drapeau du Japon Japonais
Profession Réalisateur
Films notables Poppoya
Eki, la gare

Yasuo Furuhata (降旗康男, Furuhata Yasuo?) est un réalisateur japonais né le à Matsumoto dans la préfecture de Nagano, lauréat de l'édition 2000 de la Japan Academy pour son film Poppoya.

BiographieModifier

Yasuo Furuhata a fait ses études à l'université de Tokyo.

Il a réalisé près de 50 films depuis 1963[1].

Filmographie sélectiveModifier

  • 1966 : Yōko, jeune délinquante (非行少女ヨーコ, Hikō shōjo Yōko?)[2]
  • 1966 : Il n'y a pas de lendemain dans les lois de l'enfer (地獄の掟に明日はない, Jigoku no okite ni asu wa nai?)[3]
  • 1967 : Gyangu no teiō (ギャングの帝王?)
  • 1969 : Gendai yakuza : Yotamono no okite (現代やくざ 与太者の掟?)
  • 1969 : Gendai yakuza : Yotamono jingi (現代やくざ 与太者仁義?)
  • 1970 : Ninkyō kōbō shi : Kūmichō to daigashi (任侠興亡史 組長と代貸?)
  • 1970 : Sutemi no Narazu-mono (捨て身のならず者?)
  • 1971 : Gorotsuki mushuku (ごろつき無宿?)
  • 1971 : Shin Abashiri bangaichi : Arashi o yobu Shiretoko misaki (新網走番外地 嵐を呼ぶ知床岬?)
  • 1971 : Shin Abashiri bangaichi : Fubuki no dai-dassou (新網走番外地 吹雪の大脱走?)
  • 1972 : Shin Abashiri bangaichi : Arashi yobu danpu jingi (新網走番外地 嵐呼ぶダンプ仁義?)
  • 1978 : Fleurs d'hiver (冬の華, Fuyu no hana?)
  • 1979 : Waga seishun no irebun (わが青春のイレブン?)
  • 1979 : Nihon no fikusā (日本の黒幕?)
  • 1981 : Eki, la gare (駅 STATION, Eki Station?)[4]
  • 1981 : Shikake-nin Baian (仕掛人梅安?)
  • 1983 : La Taverne Chōji (居酒屋兆治, Izakaya Chōji?)[5]
  • 1985 : Ma no toki (魔の刻?)
  • 1985 : Le Démon (夜叉, Yasha?)[6]
  • 1987 : Wakarenu riyū (別れぬ理由?)
  • 1989 : Les Copains d'abord (あ・うん, A un?)
  • 1989 : Shōgun Iemitsu no ranshin : Gekitotsu (将軍家光の乱心 激突?)
  • 1990 : Isan sōzoku (遺産相続?)
  • 1990 : Tasumania monogatari (タスマニア物語?)
  • 1995 : Kura (?)
  • 1999 : Poppoya (鉄道員?)
  • 2001 : Le Chemin des lucioles (ホタル, Hotaru?)
  • 2004 : Akai tsuki (赤い月?)
  • 2007 : Tsukigami (憑神?)
  • 2012 : Anata e (あなたへ?)
  • 2013 : Shōnen H (少年H?)
  • 2017 : Tsuioku (追憶?)

Récompenses et distinctionsModifier

1990 : prix du meilleur film pour A un
2000 : prix du meilleur réalisateur et du meilleur scénario pour Poppoya
1982 : prix des lecteurs du meilleur film pour Eki, la gare
2000 : prix des lecteurs du meilleur film pour Poppoya
1982 : prix des lecteurs du meilleur film pour Eki, la gare
1990 : prix des lecteurs du meilleur film pour A un
1996 : prix des lecteurs du meilleur film pour Kura
2000 : prix des lecteurs du meilleur film pour Poppoya
2000 : prix du meilleur film pour Poppoya
2012 : mention spéciale du jury œcuménique pour Anata e[7]
2013 : prix Yūjirō Ishihara pour Shōnen H

Notes et référencesModifier

  1. (ja) « Filmographie », sur JMDB (consulté le 10 juin 2018)
  2. Yōko, jeune délinquante sur Allociné
  3. Il n'y a pas de lendemain dans les lois de l'enfer sur Allociné
  4. Eki, la gare sur Allociné
  5. La Taverne Chōji sur Allociné
  6. Le Démon : titre français du film lors de la rétrospective « Tōhō, le rêve américain » du 21 février au 31 mars 2011 à la MCJP
  7. Palmarès du festival des films du monde de Montréal 2012

Liens externesModifier