Yasuda Zenjirō

Yasuda Zenjirō
安田 善次郎
Description de l'image Zenjiro Yasuda.jpg.
Naissance
Drapeau du Japon Toyama, Japon
Décès (à 82 ans)
Drapeau du Japon Ōiso, Japon
Nationalité Drapeau du Japon Japonaise
Profession
Banquier, homme politique
Formation

Compléments

Fondateur du zaibatsu Yasuda

Yasuda Zenjirō (安田 善次郎?), né le à Toyama au Japon et assassiné à l'âge de 82 ans le à Ōiso, est un entrepreneur japonais de l'ère Meiji fondateur du zaibatsu Yasuda. Il fit don de l'auditorium Yasuda à l'université impériale de Tokyo et est l'arrière-grand-père de Yoko Ono, la veuve de John Lennon.

BiographieModifier

Fils d'un pauvre samouraï de la province d'Etchū, Yasuda Zenjirō s'installe à Edo à 17 ans et travaille dans une maison de change[1]. En 1863, il commence à travailler pour le système des taxes agricoles du shogunat Tokugawa. Après la restauration de Meiji de 1868, il fournit les mêmes services au gouvernement de Meiji. Yasuda profite alors du délai entre la collecte de taxes et leur transmission au gouvernement. Il devient très riche en achetant du papier monnaie Meiji déprécié que le gouvernement lui échange ensuite contre de l'or[2].

Yasuda participe à établir la Troisième Banque Nationale du Japon en 1876. Plus tard, en 1880, il fonde la banque Yasuda (devenue plus tard la banque Fuji, actuel groupe financier Mizuho) et la compagnie d'assurance-vie Yasuda (qui fusionna ensuite pour former la compagnie d'assurance-vie Meiji Yasuda) qu'il réorganise au sein d'une société de portefeuille. En 1893, le zaibatsu Yasuda absorbe la compagnie d'assurance incendie de Tokyo (renommé en compagnie d'assurance incendie et inondation Yasuda, actuelle compagnie d'assurance Sompo).

Yasuda est reconnu comme l'un des meilleurs financiers japonais ayant jamais existé cependant, il n'était pas aventureux et n'a guère étendu ses affaires hors du domaine de la finance. La plupart des entreprises industrielles associées à Yasuda avaient généralement été fondées par Asano Sōichirō, grâce aux prêts et à la confiance de Yasuda. Les entreprises appartenaient à Asano et étaient simplement affiliées au zaibatsu Yasuda[3].

Vers la fin de sa vie, il fit don de l'auditorium Yasuda à l'université impériale de Tokyo ainsi que le hall Hibiya Kokaido[1]. Yasuda est assassiné en 1921 après avoir refusé de faire une donation financière à un ultra-nationaliste[4].

Yasuda est l'arrière-grand-père maternel de Yoko Ono, la veuve de John Lennon. Quand ce-dernier vit des photographies de Yasuda pour la première fois, il déclara : « C'est moi dans une ancienne vie ! ». Ce à quoi Ono répondit : « Ne dis pas ça... Il a été assassiné ! ». Et Lennon sera lui-même assassiné[5].

RéférencesModifier

  1. a et b (en) « Yasuda, Zenjiro », Portraits of Modern Japanese Historical Figures, National Diet Library,
  2. Randall Morck, Nakamura, Masao, « A Frog in a Well Knows Nothing of the Ocean: A History of Corporate Ownership in Japan »,
  3. (en) Hiroyuki Odagiri, Technology and Industrial Development in Japan : building capabilities by learning, innovation, and public policy, Oxford, Oxford University Press, , 76 p. (ISBN 0-19-828802-6)
  4. (en) Ian Melville, Marketing in Japan, Elsevier, , 250 p. (ISBN 0-7506-4145-2, lire en ligne), p. 9
  5. (en) Philip Norman, « Lennon has been painted a crazed recluse. But the truth is very different - and deeply touching... », JOHN LENNON: THE LIFE, London,‎ (lire en ligne)