Yao Yilin

homme politique chinois
Yao Yilin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Membre du Comité permanent du politburo du Parti communiste chinois
-
Membre permanent du comité national de la conférence consultative politique du peuple chinois
3rd National Committee of the Chinese People's Political Consultative Conference (d)
Député
1re Assemblée nationale populaire (en)
Membre du comité national de la conférence consultative politique du peuple chinois
4th National Committee of the Chinese People's Political Consultative Conference (d)
3rd National Committee of the Chinese People's Political Consultative Conference (d)
Vice-Premier ministre de la république populaire de Chine
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
PékinVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Université Tsinghua
No.1 High School Affiliated to East China Normal University (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Père
Yao Jiexun (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Yao Jinxin (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Yao Mingwei (d)
Yao Mingshan (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique

Yao Yilin (en chinois : 姚依林) né le à Hong Kong et mort le à Pékin est un homme politique chinois. Il a été vice-Premier ministre de la république populaire de Chine de 1983 à 1988 puis a été le premier vice-Premier ministre de 1988 à 1993.

BiographieModifier

Il rejoint le Parti communiste chinois en 1935. Durant la guerre sino-japonaise, il devient vice-directeur du bureau des finances de la zone contrôlée par les communistes. En 1979, il devient membre du Conseil des affaires de l'État. En 1987, il est élu membre du Comité permanent du bureau politique puis devient ensuite vice-Premier ministre.

Il est le porte parole de Chen Yun, un des proches de Deng Xiaoping[1]. En tant que membre du comité permanent, il vote en faveur de l'intervention militaire lors des manifestations de la place Tian'anmen avec Li Peng[2].

FamilleModifier

Yao et son épouse Hong Shouzi a eu trois enfants, deux filles Mingshan Yao et Yao Mingduan et un fils Yao Qing. Le mari de yao Mingshan est Wang Qishan[3].

RéférencesModifier

  1. Francis Deron Les cinquante jours de Pékin. Chronique d'une révolution assassinée 1989 Page 302
  2. Zhao Ziyang, « Mémoires », Seuil, octobre 2011, p. 336, (ISBN 978-2-02-102042-7).
  3. Wang Qishan, Li Yuanchao get high approval ratings in party poll: Insider South China Morning Post, 2 octobre 2012

Liens externesModifier