Yannick Borel

escrimeur français

Yannick Borel
Yannick Borel au Challenge Réseau ferré de France-Trophée Monal
Yannick Borel au Challenge Réseau ferré de France-Trophée Monal
Carrière sportive
Sport pratiqué escrime
Arme épée
Main droitier
Club Levallois Sporting Club Escrime
Biographie
Nationalité française
Naissance (33 ans)
Lieu de naissance Pointe-à-Pitre
Taille 1,97 m (6 6)[1]
Poids 102 kg (224 lb)[1]
Surnom Zlatan
Palmarès
Jeux olympiques 1 0 0
Championnats du Monde 4 1 0
Championnats d'Europe 5 1 0
Championnats de France 3 3 2
Coupe du monde 3 3 5
Dernière mise à jour le 16 février 2019

Yannick Borel, né le à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), est un escrimeur français pratiquant l'épée, champion olympique par équipe aux Jeux d'été de 2016 et champion du monde en individuel en 2018.

BiographieModifier

JeunesseModifier

Yannick Borel nait le à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe. Il débute l'escrime en 1998, à 10 ans, alors que son école lui donne le choix entre ce sport et le gwoka (genre musical traditionnel guadeloupéen). Il apprécie ce sport pour sa dualité. À ce moment, il est déjà bien déterminé à faire de la compétition[2]. Il s'entraîne au Pôle Espoir Antilles-Guyane[3]. Il est notamment formé par Barbara Paulin[4], Rudy Plicoste et Steeve Pajamandy (Cercle d'escrime de Pointe-à-Pitre)[5]. L'une des ses grandes sources d'inspiration est Laura Flessel, épéiste médaille à cinq reprises aux Jeux Olympiques, dont 2 fois en or[2].

Il est remarqué à quinze ans par Jérôme Roussat qui l'invite à rejoindre le pôle de Reims. Ses parents refusent car ils souhaitent que leur fils reste en Guadeloupe au moins jusqu'à l'obtention de son baccalauréat. Pour autant, cela ne l'empêche pas de voyager pour l'escrime, notamment au Brésil, en Colombie ou encore au Texas[6]. Lorsqu'il obtient son bac, à 19 ans, il rejoint la France métropolitaine et plus particulièrement la ville de Reims. Il est membre de l'Institut national du sport, de l'expertise et de la performance (INSEP).

Carrière sportiveModifier

Yannick Borel est licencié du Levallois Sporting Club depuis [7]. Sélectionné pour ses premiers Jeux Olympiques en 2012, il réalise un beau parcours malgré son jeune âge, en atteignant les quarts de finale et en terminant à la 5e place. Il réalise le meilleur résultat individuel de l'escrime française lors de ces Jeux, mais il en ressort tout de même avec une certaine amertume[8].

Il participe à sa première Universiade en 2013 en Russie où il est porte-drapeau pour la France[9]. Lors de cette édition il obtient la 9e place en individuel et décroche l'or par équipe aux côtés de Daniel Jérent, Alex Fava et Alexandre Blaszyck[10]. Il réitère l'exploit en 2015 en remportant l'or non seulement par équipes mais également en individuel[11].

Il remporte la médaille d'or en individuel aux Championnats d'Europe en 2016 en Pologne[12]. Il conserve son titre les deux années qui suivent en Géorgie[13] et de peu en Serbie face au double champion du monde et alors troisième épéiste mondiale Nikolai Novosjolov (15 - 14)[14]. Il devient ainsi le premier épéiste à remporter trois médailles consécutives lors de Championnats d'Europe[15].

Il est titulaire d'une licence de sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS) de l'Université Paris-Est-Créteil-Val-de-Marne. Il est champion olympique par équipe aux Jeux olympiques d'été de 2016[16] après avoir vaincu l'Italie en finale (45 - 31).

Les Jeux olympiques d'été de 2020 ont une importance particulière pour Borel. Il vise le titre olympique individuel, le seul qui manque encore à son palmarès et pour lequel il a fait de nombreux sacrifices et s'entraîne depuis plusieurs années[3],[17]. Sixième au classement mondial, il fait partie des favoris pour la médaille en or mais il est pourtant éliminé au premier tour par l'égyptien Mohamed El-Sayed (15 - 11)[18],[19]. C'est finalement son coéquipier Romain Cannone qui remporte ces Jeux.

Vie privéeModifier

L'escrimeur fait un rapide passage dans l'émission de téléréalité Sorry, je me marie en 2016, à l'occasion de son mariage avec Annia[20]. Ils ont deux enfants : un garçon, André, et une fille, Anélia, née le [21]. Sa femme est par ailleurs maîtresse d'armes[22].

PalmarèsModifier

Classement en fin de saisonModifier

Année 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
Rang[23] 97 103 14 18 36 80 14 2 1 1 8 6 9 9
Points[23] 24 24 95 92 46 20 80 169 166 214 114 140 117 117

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Profil de Yannick Borel », sur France Olympique (consulté le ).
  2. a et b « Yannick Borel, de la Pointe à l'épée », sur www.francetvinfo.fr, (consulté le ).
  3. a et b « Yannick Borel, un sacré champion », Anform Martinique, no 74,‎ , p. 196 (lire en ligne, consulté le ).
  4. « J'ai eu la chance de former Yannick Borel », sur www.guadeloupe.franceantilles.fr, (consulté le ).
  5. « Yannick Borel, champion olympique d'épée par équipes : « Au sommet de l'Olympe » », sur www.guadeloupe.franceantilles.fr, (consulté le ).
  6. « JO 2012 : Yannick Borel veut faire mouche », sur www.rfi.fr, (consulté le ).
  7. « Les athlètes du LSC », sur www.levallois-sporting-club.fr (consulté le )
  8. « Interview de Yannick Borel », sur www.interviewsport.fr, (consulté le )
  9. « Le porte-drapeau », sur france-u-kazan2013.com, (consulté le )
  10. « Universiades de Kazan : Daniel Jerent et Yannick Borel en or », sur la1ere.francetvinfo.fr, (consulté le )
  11. « Universiades d'été : Cinq nouvelles médailles pour l'équipe de France », sur www.eurosport.fr, (consulté le )
  12. « Yannick Borel, champion d'Europe à l'épée », sur la1ere.francetvinfo.fr, (consulté le ).
  13. « Escrime: Yannick Borel reste le maître en Europe et vise le titre mondial », sur www.lexpress.fr, (consulté le ).
  14. « Epée : troisième sacre européen pour Yannick Borel », sur www.lequipe.fr, (consulté le ).
  15. « Yannick Borel champion d'Europe à l'épée pour le 3e fois consécutive », sur www.eurosport.fr, (consulté le ).
  16. « Rio 2016, escrime : l'or au bout de l'épée pour les Bleus », sur www.leparisien.fr, (consulté le ).
  17. « L'escrimeur Yannick Borel à l'assaut de Tokyo », sur www.liberation.fr, (consulté le ).
  18. « JO Escrime. Yannick Borel : « Cinq années qui tombent en cinq minutes… » », sur www.ouest-france.fr, (consulté le ).
  19. « JO de Tokyo : déception pour l’épéiste Yannick Borel, grand favori et sorti dès le premier tour par un Egyptien de 18 ans », sur www.leparisien.fr, (consulté le ).
  20. « Sorry, je me marie ! NRJ12 : Yannick Borel et sa future femme remportent la compétition ! », sur www.telestar.fr, (consulté le )
  21. « Yannick Borel papa : L'épéiste comblé par son adorable petite fille », sur www.purepeople.com, (consulté le ).
  22. « Yannick Borel : Conférencier sportif », sur www.wechamp-entreprise.co (consulté le ).
  23. a et b « Athlètes et classement », sur fie.org (consulté le ).
  24. Décret du 30 novembre 2016 portant promotion et nomination

Liens externesModifier