Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres significations, voir Yambol (oblast).

Yambol
Blason de Yambol
Héraldique
Yambol
La commune de Yambol
Administration
Pays Drapeau de la Bulgarie Bulgarie
Commune Yambol
Oblast Yambol
Maire Guéorgui Slavov (Gerb)
Code postal 8600
Démographie
Population 79 771 hab. (2010)
Densité 879 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 29′ 01″ nord, 26° 30′ 39″ est
Altitude 114 m
Superficie 9 072,4 ha = 90,724 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bulgarie

Voir sur la carte administrative de Bulgarie
City locator 14.svg
Yambol
Liens
Site web http://www.obshtinayambol.org/

Yàmbol (bulgare: Ямбол, translittération internationale Jambol) est une ville et une commune du sud de la Bulgarie.

GéographieModifier

La ville de Yambol est située dans le sud de la Bulgarie, à 295 km à l'est de Sofia.

Elle est située sur les deux rives de la rivière Toundja, dans le nord-est de la plaine de Thrace.

Évolution démographique
1887 1910 1934 1946 1956 1965 1975 1985 1992
11 24115 97524 92030 57642 33358 57175 78190 01991 561
2001 2005 2010 - - - - - -
82 64979 31475 742------

[1],[2]


HistoireModifier

Les terres riches et arrosées par la Toundja, dans la plaine autour de l'actuelle Yambol, ont été habitées dès la Préhistoire. Plus de 30 monticules comportant jadis des hameaux ont été découverts dans les environs. Ceux de Vessélino, Ratchéva et Martchéva ont été les plus étudiés et ont révélé des habitats du néolithique (-6000 à -4000), du Chalcolithique (-4000 à -2700) et de l'Âge du bronze (-2700 à -900).

Lors d'un voyage en Thrace, en 293, l'empereur romain Dioclétien s'arrêta, sur la route entre Adrianoupolis et Augusta Trajana, dans une petite localité située sur la rive gauche (est) d'une méandre de la Toundja. Il décida d'y fonder une ville dédiées à Zeus : Diospolis. Par la suite, le nom de la ville se transforma en Dampolis, Diampolis (nom byzantin du Xe au XIVe siècles), Dianpolis, Khiampolis, Grenboel (nom utilisé par les chrétiens occidentaux au Moyen Âge), Dabilin (nom bulgare au XIVe siècle), Doubilin, Dinibouli, Diamboli, Yanbolou, Yambol, Yanboli et, enfin, à nouveau Yambol. La première mention écrite de la ville date du VIe siècle av. J.-C..

Lors de la conquête des Balkans par l'Empire ottoman, la ville opposa une forte résistance aux conquérants mais elle fut prise, en 1373, après un siège. Une partie des murs et tours d'enceinte de la ville fortifiée du Moyen Âge sont encore visibles de nos jours.

En 1830, après la Guerre russo-turque de 1828-1829, une grande partie de la population bulgare de Yambol et de ses environs est chassée par les Turcs et part s'installer dans la Dobroudja et en Bessarabie. De ce fait, la région est peu peuplée et connaît un déclin économique. Lors de la Guerre russo-turque de 1877-1878, les armées russes libèrent la ville, en janvier 1878, de la domination turque.

Les transferts de populations après la Deuxième Guerre Balkanique et la Première Guerre mondiale changent radicalement la situation démographique des environs de Yambol : de nombreux réfugiés bulgares de Thrace orientale, de Thrace occidentale et d'autres régions s'y installent.

AdministrationModifier

Structure administrativeModifier

La commune ne compte que la ville de Jambol. Elle fait partie de la région administrative de Yambol.

MairesModifier

JumelagesModifier

La commune de Yambol est jumelée avec les collectivités territoriales suivantes :

ÉconomieModifier

À 10 km à l'ouest-sud-ouest de Yambol - sur le territoire de la commune de Toundja - se trouve la Base aérienne de Bezmer, qui fait partie des installations militaire communes bulgaro-américaines. Elle est source de nombreux emplois et revenus pour la ville de Yambol.

Éducation et cultureModifier

Personnalités de YambolModifier

GalerieModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier