Yamakawa Kenjirō

physicien japonais

Le baron Yamakawa Kenjirō (山川 健次郎?), né le à Aizuwakamatsu au Japon et décédé à l'âge de 76 ans le , est un samouraï japonais qui devient physicien, président d'université et auteur de plusieurs histoires sur la guerre de Boshin après la restauration de Meiji de 1868. Bien que son nom soit généralement écrit « Yamakawa », il l'écrivait lui-même « Yamagawa » en anglais.

Yamakawa Kenjirō
Image dans Infobox.
Fonction
Membre de la chambre des pairs du Japon
Titre de noblesse
Baron
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
IkebukuroVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
山川健次郎Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Fratrie
Enfant
Takeru Yamakawa (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Yamakawa Hyōe (d) (grand-père)
Ryōtarō Azuma (gendre)
Tazuko Ebira (d) (arrière-petite-fille)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de
Académie de Tokyo (d)
Byakkotai
KokuhonshaVoir et modifier les données sur Wikidata
Conflit
Distinctions

BiographieModifier

Troisième fils d'un samouraï nommé Yamakawa Naoe, Yamakawa est né au domaine d'Aizu (actuelle préfecture de Fukushima). Il est membre du Byakkotai, une unité militaire du domaine principalement composée de jeunes garçons âgés de 15 à 17 ans, qui défend Aizu durant la guerre de Boshin.

Après la restauration de Meiji, à travers la méditation du moine zen Kawai Zenjun, Yamakawa est mis aux soins d'Okudaira Kensuke, un vassal du domaine de Chōshū. Le nouveau gouvernement de Meiji l'envoie étudier la physique aux États-Unis à l'université Yale où il est le premier Japonais à venir s'instruire. À son retour au Japon, il est affecté à l'université impériale de Tokyo et devient le premier professeur de physique japonais en 1879. (Des étrangers avaient déjà enseigné cette matière avant cette date, tels que le Britannique William Edward Ayrton).

Durant les ères Meiji et Taishō, il aide à fonder l'université de Technologie de Kyūshū en 1907 et devient président de l'université impériale de Tokyo (1901-1905 et 1913-1920), de l'université impériale de Kyūshū (1911-1913), et de l'université impériale de Kyoto (1914-1915). Il est plus tard élevé au titre de baron (danshaku) selon le système de pairie kazoku. Il devient ensuite membre du Conseil privé (nommé en ) puis de la chambre des pairs.

Lui et son frère Yamakawa Hiroshi sont reconnus par les historiens de la fin de l'époque d'Edo comme les auteurs de deux textes monumentaux - celui de Yamakawa est Aizu Boshin Senshi qui liste les actions de son domaine natal durant la guerre de Boshin. Il est aussi l'auteur d'autres textes historiques, comme Hoshū Aizu Byakkotai Jūkyūshi-den, écrit avec Munekawa Toraji, également originaire d'Aizu.

BibliographieModifier

  • Hoshi Ryōichi, Yamakawa Kenjiro Den, Heibonsha, 2003 (ISBN 4-582-83181-8)
  • Marshall, Byron K. The Tradition of Conflict in the Governance of Japan's Imperial Universities. History of Education Quarterly, Vol. 17, no 4 (hiver, 1977), pp. 385-406
  • Yamakawa Kenjiro, Aizu Boshin Senshi. Tokyo : Tokyo Daigaku Shuppankai, 1931.

Lien externeModifier

(en) Histoire des relations Yale-Japon

Source de la traductionModifier