Yaku-shima

(Redirigé depuis Yakushima)

Yaku-shima
屋久島 (ja)
Image satellite Landsat (25 mai 2002) de Yakushima.
Image satellite Landsat (25 mai 2002) de Yakushima.
Géographie
Pays Drapeau du Japon Japon
Archipel Archipel japonais, archipel Ōsumi
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 30° 20′ 00″ N, 130° 32′ 00″ E
Superficie 505 km2
Côtes 132 km
Point culminant Miyanoura-dake (1 935 m)
Administration
Préfecture Kagoshima
District District de Kumage
Municipalité Yakushima
Démographie
Population 13 698 hab. (1995)
Densité 27,12 hab./km2
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+9
Géolocalisation sur la carte : Japon
(Voir situation sur carte : Japon)
Yaku-shima
Yaku-shima
Îles au Japon

Yaku-shima (屋久島, Yakushima?, île Yaku) est une île de l’archipel Ōsumi, située au sud de Kyūshū au Japon, dépendant de la préfecture de Kagoshima.

GéographieModifier

De forme pentagonale, la superficie d'Yaku-shima est de 505 km2. On y trouve le bourg de Yakushima, peuplé de 13 000 habitants, dont dépend également la centaine d'habitants de Kuchinoerabu-jima. Le bourg fait partie du district de Kumage (préfecture de Kagoshima), au Japon.

Moyens d'accèsModifier

Les deux moyens les plus rapides pour accéder à cette île sont :

  • l'hydroptère Boeing Jetfoil nommé toppī — jeu de mots avec poisson volant en japonais — qui met environ deux heures (à une vitesse de croisière de 80 km/h) de Kagoshima à l'un des deux ports desservis sur l'île : Miyanoura (宮之浦?) au nord ou Anbō (安房?) à l'est ;
  • l'avion, par la JAC, filiale de la JAL desservant les îles, à partir de l'aéroport de Kagoshima. Il faut compter quarante minutes d'avion.

EnvironnementModifier

Réserve de biosphèreModifier

Yakushima est désignée réserve de biosphère par l'Unesco en 1980[1].

Parc nationalModifier

Yakushima est protégée par un parc national depuis 2012[2].

Site RamsarModifier

La partie nord-ouest de l'île constitue un site Ramsar depuis le [3].

BiodiversitéModifier

 
Forêts sur l'île de Yakushima.

On peut croiser en tout point de l'île des macaques japonais et des cerfs Sika, qui sont les seuls gros animaux sur l'île, animaux qui ne sont pas du tout craintifs. Il est fréquent que des groupes de singes s'épouillent en bord de route. De certains observatoires sur le rivage, il serait possible d'observer des dauphins. On trouve également sur l'île des lieux de ponte de tortues caouanne, et autour de l'île quelques coraux, bien que beaucoup moins riches que les archipels d'Okinawa ou de Yaeyama.

Yakushima possède une végétation luxuriante, car il y pleut presque tous les jours. Il existe ainsi un proverbe local qui dit qu'« il pleut 35 jours par mois à Yakushima ». Elle est couverte d'une dense forêt primaire principalement composée d'une variété de Cryptomeria japonica, ou cèdre japonais, appelé yakusugi dont le plus connu est le Jōmon sugi en raison de son âge estimé à 7 000 ans environ (selon la légende), 2 300 ans selon l'estimation scientifique : qui daterait donc de la période Jōmon. Il se situe au centre de l'île et une marche d'une dizaine d'heures environ sur des sentiers balisés permet d'y accéder. Plusieurs de ces cèdres auraient quelques milliers d'années, comme le Yayoi sugi (de l'époque Yayoi).

On y trouve une cinquantaine de sortes de fleurs particulières à l'île ainsi que plusieurs centaines de mousses rares (dont certaines forêts sont entièrement recouvertes). On recense 1 900 espèces et sous-espèces végétales dont de fameux cèdres millénaires. La curiosité reste le himeshara, un arbre de couleur orangée, dont la sève est froide. Le conducteur du bus qui mène à l'entrée du sentier de randonnée invite par ailleurs à serrer l'arbre dans ses bras lorsqu'on a trop chaud, ceci au risque de paraître bizarre.

TourismeModifier

De très nombreuses balades sont possibles sur cette île. Celle menant à Jōmon dure d'environ h 30 min à 10 h. À noter que l'eau est réputée buvable dans la montagne, ce qui peut permettre d'éviter de trop se charger. On peut éventuellement faire du canyoning.

Il est possible de visiter la forêt de Shiratani unsui-kyō (白谷雲水峡?, littéralement « gorge d'eau et de nuage de Shiratani »), qui a inspiré Hayao Miyazaki pour les films Nausicaä de la vallée du vent et Princesse Mononoké et qui est désormais surnommée Mononoke-hime no mori (もののけ姫の森?, la forêt de princesse Mononoké).

Yakushima possède quelques onsen, notamment celui qui se situe au sud de l'île. Le bassin en pierre a été construit dans la mer.

Patrimoine mondialModifier

L'île est surnommée Sekai isan (世界遺産?, « patrimoine mondial »), car elle est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1993[4].

Yakushima *
 
縄文杉, Jōmonsugi : le très vieux cèdre Yaku dit Jōmon.
Pays   Japon
Type Naturel
Critères (vii)(ix)
Superficie 10 747 ha
Numéro
d’identification
662
Zone géographique Asie et Pacifique **
Année d’inscription 1993 (17e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification UNESCO
 
Un chemin dans la forêt de Shiratani Unsuikyo au centre de l'île.

FilmographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Yakushima and Kuchinoerabu Jima Biosphere Reserve, Japan », sur UNESCO, (consulté le 4 mai 2020).
  2. « Yakushima », sur Protected Planet (consulté le 4 mai 2020).
  3. « Yakushima Nagata-hama | Service d’information sur les Sites Ramsar », sur rsis.ramsar.org (consulté le 4 mai 2020).
  4. « Yaku-shima », sur whc.unesco.org (consulté le 2 novembre 2020).
  5. « Fiche du film », sur www.film-documentaire.fr (consulté le 2 novembre 2020).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier