Yakov Jilinski

général russe, gouverneur général de Varsovie

Yakov Grigorievitch Jilinski
Яков Григорьевич Жилинский
Yakov Jilinski

Naissance
Mikhaïlov
Décès 1918
Origine Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Arme Cavalerie
Grade Général
Années de service 1885 – 1917
Conflits Première Guerre mondiale
Distinctions Ordre de Saint-Vladimir IIe classe Ordre de Saint-Vladimir

Ordre de Saint Alexandre Nevski Ordre de Saint-Alexandre Nevski
Ordre de l'aigle blanc Ordre de l’Aigle Blanc
Ordre de Sainte-Anne 1re classe Ordre de Sainte-Anne
Ordre de Saint-Stanislas 1re classe Ordre de Saint-Stanislas
Chevalier de la Légion d'honneur Légion d’honneur

Autres fonctions Gouverneur général du gouvernement de Varsovie

Yakov Grigorievitch Jilinksi ou Żyliński (en russe : Я́ков Григо́рьевич Жили́нский), né le à Mikhaïlov (gouvernement de Riazan) et décédé en 1918 est un général de cavalerie russe et gouverneur général du gouvernement de Varsovie (en 1914).

BiographieModifier

Issu de la noblesse du gouvernement de Riazan, Yakov Jilinski suit une formation militaire à l’école de cavalerie Nicolas, dont il sort en 1876 pour servir dans le régiment des chevaliers-gardes. En 1883, il est diplômé de l’académie militaire de l’état-major général. Il sert ensuite à l’état-major de la 1re division de grenadiers puis auprès du comité militaro-scientifique de l’état-major général. Il participe dans cette position aux travaux d’études des puissances étrangères.

Jilinski est placé à partir du à la disposition du chef d’état-major général et est envoyé à Cuba comme agent militaire lors de la guerre hispano-américaine de 1898. Il présente ses observations dans un rapport complet, soulignant les raisons des revers et défaites des Espagnols. En 1899, il participe comme délégué du ministère de la Guerre à la première conférence de La Haye. Le , il prend le commandement du 52e régiment de dragons de Nejinsk. En 1900, il est promu général-major.

Le , il est nommé à la tête de l’état-major de campagne du vice-roi d’Extrême-Orient E.I. Alekseïev et conserve son poste après la destitution d’Alekseïev en . À partir du , il est à la disposition du ministre de la Guerre. Il commande ensuite la 14e division de cavalerie et le 10e corps d’armée. Le , il est promu général de cavalerie. Il devient, le , le chef de l’État-Major général. Le , il prend le commandement des troupes de la région militaire de Varsovie et devient également gouverneur général de Varsovie.

Jilinski est nommé commandant en chef des armées du front du nord-ouest le 19 juillet 1914. Après la bataille de Tannenberg, il est relevé de ses fonctions le 3 septembre 1914 et mis à la disposition du ministre de la Guerre. En 1915-1916, il représente la Russie auprès du conseil interallié en France. À l'automne 1916, il est rappelé en Russie.

Le , il est mis à la retraite. Après la révolution d'Octobre, il tente de quitter le pays, mais est arrêté et fusillé par les bolchéviques.

BibliographieModifier

  • Courte esquisse de l’expédition italienne en Abyssinie, Saint-Pétersbourg, 1890
  • Le bâtiment de l’état-major général. Esquisse historique, Saint-Pétersbourg, 1892
  • La guerre hispano-américaine, Saint-Pétersbourg, 1899

Liens externesModifier