Yael Bartana

artiste israélienne

Yael Bartana (hébreu : יעל ברתנא ; née le à Kfar Yehezkel, un moshav de la vallée de Jezreel) est une artiste contemporaine vidéaste israélienne.

Yael Bartana
Pressekonferenz zur Aktion „Zwei Minuten Stillstand“ von Yael Bartana-1482.jpg
Yael Bartana, 2013
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (49 ans)
Kfar Yehezkel (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
יעל ברתנאVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Domaine
Membre de
Jewish Renaissance Movement in Poland (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Représentée par
Annet Gelink Gallery (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Œuvres principales
Wall and Tower (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Après ses études à l'École des beaux-arts Bezalel puis à la Rijksakademie d'Amsterdam, elle commença ses expositions solo à partir de 2004.

Biennales et expositions internationalesModifier

Yael Bartana a été retenue pour la documenta XII (2007) et la Biennale de São Paulo (2010).

Elle représente la Pologne à la 54e Biennale de Venise. Bien que de nationalité israélienne, le fait que ses ancêtres aient été polonais lui permet de représenter ce pays. Elle présente un triptyque de trois vidéos : Mary Koszmary (2007), Mur i wieza (2009) et Zamach (2011) sous le titre générique « ...and Europe will be stunned ». Le thème central est les activités et revendications du Mouvement de la Renaissance juive en Pologne, un groupe politique fictif qui demande le retour de trois millions de Juifs ashkénazes en Pologne. Le questionnement est ici celui des nationalismes au XXe siècle : du sionisme au nationalisme polonais ainsi que le problème de l'absence d'un État palestinien[1].

PrixModifier

  • Artes Mundi (Pays de Galles, 2010)
  • Prix Dazibao (Montréal, 2009)
  • Prix de Rome (Académie des beaux-arts, Amsterdam, 2005)
  • Dorothea von Stetten KinstPreis (Kunstmuseum, Bonn, 2005)
  • Nathan Gottesdiener Foundation Israeli Art Prize (2005)
  • Prix Anselm Kiefer (2003)

Expositions soloModifier

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • (fr) (en) Galit Eilat, « Pologne. Yael Bartana », art press. Supplément Biennale Venise, no 379,‎ , p. 34-35 (ISSN 0245-5676)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :