Ouvrir le menu principal

Yaakov Litzman
Illustration.
Yaakov Littman
Fonctions
Ministre israélien délégué à la Santé
En fonction depuis le
(1 an, 8 mois et 12 jours)
Premier ministre Benyamin Netanyahou
Gouvernement Netanyahou IV
Prédécesseur Lui-même (indirectement)

(3 mois et 14 jours)
Premier ministre Benyamin Netanyahou
Gouvernement Netanyahou IV
Prédécesseur Tzachi Hanegbi
Successeur Lui-même (indirectement)
Ministre de la Santé

(2 ans, 2 mois et 26 jours)
Premier ministre Benyamin Netanyahou
Gouvernement Netanyahou IV
Prédécesseur Benyamin Netanyahou
Successeur Benyamin Netanyahou
Député à la Knesset
En fonction depuis le
(20 ans, 3 mois et 15 jours)
Élection 17 mai 1999
Réélection 28 janvier 2003
28 mars 2006
10 février 2009
22 janvier 2013
17 mars 2015
9 avril 2019
Législature 15e, 16e, 17e, 18e, 19e, 20e et 21e
Biographie
Date de naissance (71 ans)
Lieu de naissance Allemagne
Nationalité Israélienne
Parti politique Agoudat Israel (2005-2006; 2008-2009)
Judaïsme unifié de la Torah (1999-2005; 2006-2008; depuis 2009)
Religion Judaïsme

Yaakov Litzman (en hébreu : יעקב ליצמן), né le en Allemagne, est le bras droit du rebbe de Gour, et le leader du parti religieux Agoudat Israel depuis 1999.

De 2015 à 2017, il a été ministre de la Santé d'Israël au sein du quatrième gouvernement de Benyamin Netanyahou.

BiographieModifier

Litzman naît de parents polonais, survivants de l'Holocauste, dans un camp de personnes déplacées en Allemagne. Quand il a deux ans, sa famille immigre à New York, dans le quartier de Brooklyn, où il passe sa jeunesse. À 17 ans, il poursuit ses études en Israël. Son premier emploi est directeur de l'école hassidique Beis Yaakov, une école de filles à Jérusalem.

 
Yaakov Litzman le 28 décembre 2010.

Litzman a cinq enfants et vit à Jérusalem[1].

Litzman débute en politique sous la direction du rebbe de Gour. En 1999, celui-ci demande à Litzman de se présenter pour l'élection législative de cette année. Depuis, Litzman est le leader du parti Agoudat Israel à la Knesset.

Litzman sert au commerce intérieur à la Knesset de 1999 à 2001. Dans le cadre de l'accord de coalition avec le gouvernement au pouvoir d'Ariel Sharon en 2000, il est nommé président de la commission des Finances de la Knesset, un poste qu'il a occupé jusqu'en 2007. Après les élections de 2009, il conserve son siège à la Knesset, et son parti rejoint le gouvernement nouvellement créé par le premier ministre Benyamin Netanyahou. Nommé ministre de la Santé le 2 septembre 2015, il démissionne le 26 novembre 2017 parce que des travaux de maintenance ferroviaires ont été réalisés durant le shabbat.

PolémiquesModifier

En 2012, il refuse de serrer la main de la ministre belge de la Santé Laurette Onkelinx[2]. Il adopte de nouveau le même comportement en 2016 avec la ministre française de la Santé Marisol Touraine[3].

Mr Liztman a fait le choix de préserver le mode de pratique orthodoxe du Judaïsme, qui est celui dans lequel il a été éduqué ; Mr Litzman est donc astreint à toute une série de règles très strictes (dont diverses règles régissant les rapports hommes-femmes) qui tendent, entre autres choses, à limiter les contacts physiques (comme les bises ou les poignées de main entre homme et femmes non mariés) et préserver une certaine pudeur vestimentaire. Il est à noter que les personnalités politiques en visite en Israël sont souvent averties à l'avance des égards à avoir dans ce genre de circonstances.

Ce mode de vie est pour le moins différent des codes sociaux qui sont la norme courante en Europe et peut donc provoquer des incidents diplomatiques ou des méprises lorsque les personnes ne sont pas averties en amont.

En 2018, une enquête pour corruption au ministère de la santé a été révélée par la Police. L’enquête lancée à la suite d’un reportage d’Hadashot de janvier 2017 au cours duquel un journaliste sous couverture a pu arranger une rencontre avec le ministre de la Santé de l’époque Yaakov Litzman pour chercher un soutien législatif afin de promouvoir une entreprise fictive de cigarettes électroniques en versant des milliers de shekels en cash à un intermédiaire. Litzmann a nié avoir eu connaissance de l'aspect corruptif de l'affaire[4].

Notes et référencesModifier

  1. Popper, Nathaniel (2005-01-28). « Brooklyn-bred Hasid Takes Position of Power in Israël », Forward, the Jewish Daily, 26 septembre 2007.
  2. Voir sur rtl.be.
  3. « Un ministre israélien refuse de serrer la main à Marisol Touraine », sur www.20minutes.fr,
  4. « La police enquête sur des soupçons de corruption au ministère de la Santé | The Times of Israël », sur fr.timesofisrael.com (consulté le 28 avril 2018)

Lien externeModifier