Xanthos de Lydie

historien grec de l'Antiquité

Xanthos de Lydie (Xanthos le Lydien) est un historien et logographe grec (v.499 – v.440 av. J.-C.) natif de Sardes.

Xanthos de Lydie
Biographie
Naissance
Époque
Activités
Période d'activité
Ve siècle av. J.-C.Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Très peu de choses sont connues de cet auteur : l'historien français Louis Ellies Du Pin le dit fils de Caudule de Lydie et écrit que Xanthus, dans son histoire de Sardes situe sa vie du temps où cette ville fut prise par les Ioniens & par les Athéniens dans la troisième année de la LXX Olympiade[1]. La Souda le fait naître à Milet; Denys d'Halicarnasse situe Xanthos un peu avant le déclenchement de la guerre du Peloponnèse, encore en vie à l'époque de Thucydide; Diogene Laërce dit que cet historien compte 600 années depuis Zoroastre jusqu'au passage de Xerxès en Grèce.

Histoire naturelleModifier

Strabon rapporte un passage d’Ératosthène selon lequel Xanthos pensait que les eaux, après une sécheresse, pouvaient se retirer au point de laisser des quantités de détritus marins à des distances considérables, il allait même jusqu’à penser que c’était l’un de ces phénomènes de retrait des eaux qui avait créé sa proximité avec Byzance. Selon Strabon, Straton de Lampsaque était de cet avis également[2].

ŒuvreModifier

L’authenticité des fragments attribués à Xanthos fait débat parmi les spécialistes contemporains ; il aurait écrit une histoire de la Lydie, la Lydiaca, en 4 livres. Les anciens en connaissaient surtout un résumé rédigé par un certain Ménippe. D'assez nombreux fragments subsistent de cette œuvre[3]. Cette controverse a été résumée par Théodore Müller dans son ouvrage sur les historiens grecs de l’Antiquité[3]. Denys d'Halicarnasse, à propos de cette histoire de Lydie, en fait l'éloge en ces termes: "Xanthus de Lydie, homme aussi habile que qui que ce soit dans les antiquités, est auteur de l'histoire de son pays et peut-être égalé aux meilleurs historiens"[1].

On attribue également à Xanthos un ouvrage intitulé Magica[4]. Saint Clément d'Alexandrie, dans son troisième livre, dit que Xanthus rapporte dans ses livres intitulés Magiques, que les Mages ont commercé avec leurs mères & leurs filles. Diogene Laërce cite Xanthus dans sa préface comme étant l'auteur d'une histoire touchant les Mages[1].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Mre L. Ellies Du Pin, Bibliothèque Universelle des Historiens, Amsterdam, chez Zacharie Chastelain, , p. 101
  2. Strabon, Géographie [détail des éditions] [lire en ligne] Livre I
  3. a et b (fr) « traductions de textes antiques », sur www.passion-histoire.net (consulté le 20 novembre 2010)
  4. en grec ancien Mαγικά

SourcesModifier

BibliographieModifier