XXIIIe dynastie égyptienne

dynastie de l’Égypte antique

XXIIIe dynastie égyptienne
Égypte

730 à 712 AEC – 834 à 720 AEC

Informations générales
Statut Monarchie
Langue(s) égyptien
Religion Religion de l'Égypte antique

Pharaon

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La XXIIIe dynastie égyptienne antique, de la Troisième Période intermédiaire, est une dynastie difficile à définir. L'expression XXIIIe dynastie vient des écrits de Manéthon (aujourd'hui perdus) mais dont des copies ultérieures indiquent que la dynastie vient de Tanis et qu'elle est composée de trois ou quatre rois. Toujours est-il qu'elle règne en parallèle avec les XXIIe (dont elle est issue), XXIVe et XXVe dynasties[1].

Ægyptiaca de Manéthon modifier

Selon Manéthon, la XXIIIe dynastie est une dynastie tanite. Eusèbe de Césarée et Sextus Julius Africanus ont repris chacun les écrits, aujourd'hui perdus, de Manéthon et ont indiqué que cette dynastie était constituée de respectivement trois et quatre rois :

Sextus Julius Africanus Eusèbe de Césarée Durée de règne
Pétoubatès (Πετουβατης) Pétoubastis (Πετουβαστις) 40 ans / 25 ans
Osorkho (Oσορχω) Osorthon (Oσορθων) 8 ans / 9 ans
Psammous (Ψαμμους) Psammous (Ψαμμους) 10 ans
Zêt (Ζητ) 31 ans

Une dynastie tanite ? modifier

Selon Frédéric Payraudeau, le premier roi devrait correspondre à un Séhotepibenrê Pétoubastis II, qui aurait régné cinq ans et non pas vingt-cinq ans[2]. Le deuxième roi correspondrait à Ousermaâtrê Osorkon IV[3]. Tandis que le troisième serait un certain Néferkarê Pamy II[4] (à différencier du roi ultérieur Néferkarê Ouahibrê, roi révolté sous la domination perse[5]). Zêt ne serait qu'une erreur de copie, et pourrait être en fait une mauvaise interprétation d'une sommation des durées de règne des rois de la dynastie[4].

Payraudeau exprime l'hypothèse que, tout comme la XXIVe dynastie de Tefnakht Ier et Bakenranef de Saïs serait à l'origine de la XXVIe dynastie avec les rois Tefnakht II et Nékao Ier, la XXIIIe dynastie tanite pourrait être à l'origine des rois tanites ultérieurs[4] Gemenefkhonsoubak, un éphémère Sékhemkarê et enfin un autre Pétoubastis, que les sources assyriennes nomment Putubishti, autrefois assimilé fautivement à Séhotepibenrê Pétoubastis II, fondateur de la XXIIIe dynastie[6].

Histoire modifier

La dynastie, créée après la mort de Sheshonq V vers 731 AEC[7], contrôlerait un territoire allant de Memphis à Tanis. Sous son deuxième représentant Osorkon IV, elle se serait alliée au chef de Saïs Tefnakht et à d'autres roitelets et chefs de Basse et Moyenne-Égypte pour combattre Piânkhy. Ce dernier, ayant gagné la guerre, soumet le roi tanite et ses alliés, comme évoqué sur sa stèle des victoires. Le dernier représentant, Néferkarê Pamy II, n'est attesté qu'à Tanis. Son nom a d'ailleurs été martelé, peut-être par Bakenranef suite à la prise de contrôle de son territoire, ou par les Koushites après leur campagne victorieuse contre Bakenranef sous le règne de Chabataka, le fils et successeur de Piânkhy[1].

Des rois réémergeront plus tard, au cours du règne de Taharqa. Alors que le dernier représentant, Pétoubastis, est encore nommé sur les listes des rois et chefs égyptiens soumis à l'Assyrie au début du règne d'Assurbanipal[8], il est probable que la fin du règne de ce Pétoubastis soit du fait des invasions assyriennes qui ne gardent en place que le roi saïte Nékao Ier[9]. Le fils de Nékao, Psammétique Ier, sera d'ailleurs celui qui réunifiera l'Égypte à la fin des campagnes koushites et assyriennes.

Pharaons de la XXIIIe dynastie modifier

La chronologie suivante est issue de l'ouvrage de Frédéric Payraudeau[10].

  Pharaon  Règne[11]   Capitale   Tombe   Momie
Rois de Tanis de la XXIIIe dynastie
Séhotepibenrê Pétoubastis II 730-725 AEC Tanis ? ?
Ousermaâtrê Osorkon IV 725-716 AEC Tanis ? ?
Néferkarê Pamy II 712-702 AEC Tanis ? ?
Rois de Tanis concurrents de la fin de la XXVe dynastie
Chepseskarê Gemenefkhonsoubak ? Tanis ? ?
Sékhemkarê ? Tanis ? ?
Pétoubastis III vers 670 AEC Tanis ? ?

Autre hypothèse modifier

 
Vase au nom du pharaon Roudamon, milieu du VIIIe siècle av. J.-C.

La dynastie a, pendant longtemps, été comprise comme une dynastie de Léontopolis en quelque sorte issue de Pétoubastis Ier ou de Sheshonq IV. Cette vision est aujourd'hui abandonnée par les chercheurs[4].

Une autre conception de cette XXIIIe dynastie serait de voir en elle les différentes lignées issues de la XXIIe dynastie et qui aurait régné ailleurs qu'à Bubastis-Tanis. En effet, si la XXIIe dynastie avait réussi à garder un pays uni jusqu'au règne d'Osorkon II, par la suite, différentes lignées commencent à gouverner leur propre territoire : tout d'abord Thèbes puis Hermopolis, Héracléopolis et Léontopolis, tandis que d'autres villes, en premier lieu Saïs, gagnent une indépendance de fait, même si leurs dirigeants ne se proclament pas rois et utilisent le comput d'années d'autres rois, sans pour autant les nommer[12]. À l'exception de Thèbes qui semble finir par être administrée directement par les Koushites (sauf peut-être pendant une courte période avec Menkhéperrê Iny), les différents royaumes finissent tous par se soumettre à Piânkhy, puis disparaissent définitivement au plus tard avec la campagne de Chabataka contre Bakenranef[13].

Pharaons de la XXIIIe dynastie modifier

La chronologie suivante est issue de l'ouvrage de Frédéric Payraudeau qui place ces rois dans la XXIIe dynastie en tant que lignées collatérales[14].

  Pharaon  Règne[11]   Capitale   Tombe   Momie
Rois de Thèbes
Harsaiset Ier 870 à 860 AEC Thèbes ? ?
Takélot II 834 à 809 AEC Thèbes ? ?
Ioupout Ier 809 à 798 AEC Thèbes ? ?
Osorkon III 791 à 764 AEC Thèbes ? ?
Takélot III 768 à 756 AEC Thèbes ? ?
Roudamon 756 à 750 AEC Thèbes ? ?
Menkhéperrê Iny 750 à 720 AEC ou 720 à 715 AEC Thèbes ? ?
Rois concurrents de Thèbes
Pétoubastis Ier 822 à 799 Thèbes ? ?
Sheshonq IV (ou VI selon Payraudeau) 799 à 793 AEC Thèbes ? ?
Roi de Léontopolis
Ioupout II vers 730 à 720 AEC Léontopolis ? ?
Roi d'Héracléopolis
Peftjaouaouibastet ou Payeftjaouembastet vers 750 à 720 AEC Héracléopolis ? ?
Rois d'Hermopolis
Djéhoutyemhat ou Thotemhat vers 745 à 735 AEC Hermopolis ? ?
Nimlot III vers 735 à 720 AEC Hermopolis ? ?
Roi d'Assiout ou d'Hermopolis (roi non cité par Payraudeau)
Padinemty ? Lycopolis ou Hermopolis ? ?

Notes et références modifier

  1. a et b Payraudeau 2020, p. 151-155.
  2. Payraudeau 2020, p. 152.
  3. Payraudeau 2020, p. 153-154.
  4. a b c et d Payraudeau 2020, p. 155.
  5. Payraudeau 2020, p. 286.
  6. Payraudeau 2020, p. 210.
  7. Payraudeau 2020, p. 555.
  8. Payraudeau 2020, p. 216.
  9. Payraudeau 2020, p. 219.
  10. Payraudeau 2020, p. 556.
  11. a et b Plusieurs dates peuvent exister ; voir le détail à la page de chaque pharaon.
  12. Payraudeau 2020, p. 129-165.
  13. Payraudeau 2020, p. 167-191.
  14. Payraudeau 2020, p. 555-556.

Bibliographie modifier

  • Frédéric Payraudeau, L'Égypte et la Vallée du Nil : Les époques tardives, t. 3, Paris, PUF, coll. « Nouvelle Clio », , 624 p. (ISBN 978-2130591368).
  • Damien Agut et Juan Carlos Morena-Garcia, L'Égypte des pharaons : de Narmer à Dioclétien, Paris, Belin, coll. « Mondes anciens », (ISBN 2701164915).

Liens externes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :