Ouvrir le menu principal

Xénon 135

isotope du xénon
Xénon 135

table

Général
Symbole 135
54
Xe
Neutrons 81
Protons 54
Données physiques
Présence naturelle 0
Demi-vie 9,14(2) h
Masse atomique 134,907227(5) u
Spin 3/2+
Isotope parent Désintégration
135I β-
Désintégration Produit Énergie (MeV)
β- 135Cs
capture de neutron 136Xe

Le xénon 135 (135Xe) est l'isotope du xénon dont le noyau est constitué de 54 protons et de 81 neutrons.
C'est un isotope artificiel d'une importance primordiale dans l'utilisation de réacteur à fission nucléaire. 135Xe possède une très grande section efficace pour les neutrons thermiques, à 2,65×106 barns[1], et agit donc comme « poison à neutrons » pouvant ralentir ou stopper la réaction en chaîne, phénomène connu sous le nom d'« empoisonnement au xénon ».

Cet effet a été découvert dans les tout premiers réacteurs nucléaires construits par le projet Manhattan pour produire du plutonium. Heureusement pour eux, les ingénieurs ayant dimensionné le réacteur avaient prévu de la marge pour augmenter sa réactivité (nombre de neutrons par fission qui eux-mêmes induisent la fission d'autres atomes du combustible nucléaire)[2].

L'empoisonnement du réacteur par le 135Xe joua un rôle important dans la catastrophe de Tchernobyl[3].

RéférencesModifier

  1. (en) Weston M. Stacey, Nuclear Reactor Physics, Weinheim, Wiley-VCH, , 2e éd. (ISBN 978-3-527-40679-1, LCCN 2007280711), p. 213
  2. Staff, « Hanford Becomes Operational - The Manhattan Project: An Interactive History », U.S. Department of Energy (consulté le 10 octobre 2007)
  3. (en) Jeremy I. Pfeffer, Nir, Shlomo, Modern Physics: An Introductory Text, Londres, Imperial College Press, , poche (ISBN 978-1-86094-250-1, LCCN 2004272774), p. 421 ff.

Articles connexesModifier