Wystan Curnow

Journaliste, poète et professeur d'université néo-zélandais

Wystan Curnow (né Wystan Tremayne Le Cren Curnow né à Christchurch en 1939) est un poète, critique littéraire, directeur de collection et commissaire d'expositions néo-zélandais[1], depuis 2005, il est compagnon du New Zealand Order of Merit[2].

Wystan Curnow
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance

Christchurch (en māori Ōtautahi) Nouvelle-Zélande
Nom de naissance
Wystan Tremayne Le Cren Curnow
Nationalité
Domicile
Formation

Université d'Auckland, Master of Art, 1961,

Université de Pennsylvanie, doctorat (Ph.D) en 1970
Activité
poète, critique artistique, directeur de collections, commissaire d'expositions, professeur d'université
Père
Allen Curnow, journaliste, poète et professeur à l'Université d'Auckland
Mère
Betty Curnow, artiste peintre
Conjoint
Susan Matthews
Autres informations
A travaillé pour

Université de Rochester, Université York (Toronto),

Université d'Auckland
Distinctions
Compagnon du New Zealand Order of Merit
Œuvres principales

The Critic's Part: Art Writings 1971-2012,

Castor Bay, pictures & proses

BiographieModifier

Wystan Curnow est le fils d'Allen Curnow[3],[4], journaliste, poète et professeur à l'université d'Auckland, et de la peintre Betty Curnow[5].

Après ses études secondaires à la Takapuna Grammar School[6] d'Auckland, Wystan Curnow s'inscrit à l'université d'Auckland où il obtient en 1961 son Master of Art, ensuite, il réalise des études doctorales à l'université de Pennsylvanie, il y soutiendra avec réussite son doctorat (Ph.D) en 1970[7].

En 1961, il épouse Susan Matthews[6].

Ses poèmes articles sont publiés par divers revues et magazines : Jacket2[8], London Review of Books[9], Art New Zealand[10]

Wystan Curnow est professeur à l'université de Rochester et à l'université York (Toronto) avant de rejoindre le corps professoral de l'université d'Auckland où il enseigne la littérature contemporaine, par ailleurs il animes des séminaires à l'université de Californie à San Diego et à l'université de New York à Buffalo. Il prend sa retraite de son poste d'enseignant à l'université d'Auckland, et devient professeur émérite[11].

ŒuvresModifier

Recueils de poésieModifier

  • The Art Hotel, éd. split/fountain, 2014,
  • Modern Colours, éd. Jack Books, 2005,
  • Castor Bay, pictures & proses, éd. Holloway Press, 1996,
  • Cancer Daybook, éd. Vanguard Xpress, 1989,
  • Back in the USA, éd. Black Light Press, 1989,

EssaisModifier

  • The Critic's Part: Art Writings 1971-2012, éd. Victoria University Press, 2014[12],
  • Stephen Bambury, éd. Craig Potton Publishing, 2000,
  • Imants Tillers and the 'Book of Power', éd. Craftsman House, 1997,
  • New Art: Some Recent New Zealand Sculpture : A Past Object of Art (The Challis Shakespeare), coécrit avec Jim Allen, éd. Specialized Book Service Inc, 1976,
  • Essays On New Zealand Literature, éd. Heinemann Educational Publishers, 1973.

Editeur et beaux livresModifier

  • The Long Dream of Waking: New Perspectives on Len Lye, éd. Canterbury University Press, 2017.

BibliographieModifier

  • Wystan Curnow, ANZL Member, notice sur le site de l'Academy of New Zealand Literature, 2017[1],
  • Multiplying the angles, article de Jill Trevelyan pour la revue "Noted / The Listener", 2015[13],
  • Wystan Curnow’s Poetry, article de John Hurrell pour "Eye Contact", 2015[14],
  • The critic's role in the art scene explored, article de John Daly pour la revue "National Business Review", 2015[15],
  • Neither Here Nor There :The Writing of Wystan Curnow, thèse de Master of Arts rédigée par Thomasin Sleigh pour le département histoire de l'art de l'Université Victoria à Wellington, 2010[6],
  • Roger Horrocks and Friends* talk with Wystan Curnow, interview menée par Roger Horrocks pour Landfall, 1991[16].

Documents audiovisuels et radiophoniquesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b (en-US) « Wystan Curnow – Academy of New Zealand Literature », Academy of New Zealand Literature,‎ non daté (lire en ligne, consulté le 6 novembre 2017)
  2. (en) « New Year Honours List 2005 », sur New Year Honours List 2005 (consulté le 6 novembre 2017)
  3. (en) New Zealand Ministry for Culture and Heritage Te Manatu Taonga, « Early life », sur teara.govt.nz (consulté le 15 novembre 2017)
  4. « | New Zealand Book Council », sur www.bookcouncil.org.nz (consulté le 15 novembre 2017)
  5. « Art New Zealand », sur www.art-newzealand.com (consulté le 15 novembre 2017)
  6. a b et c (en) « Neither Here Nor There, The Writing of Wystan Curnow »
  7. (en) « The Critic's Part: Art Writings 1971-2012 », sur Victoria University Press (consulté le 6 novembre 2017)
  8. (en) « Jacket 29 - April 2006 - Wystan Curnow: Three poems from "Modern Colours" », sur jacketmagazine.com (consulté le 15 novembre 2017)
  9. Wystan Curnow, « Poem: ‘Episodes’ », London Review of Books,‎ , p. 46 (ISSN 0260-9592, lire en ligne, consulté le 15 novembre 2017)
  10. « Art New Zealand », sur www.art-newzealand.com (consulté le 15 novembre 2017)
  11. « Professores Emeriti - The University of Auckland », sur www.calendar.auckland.ac.nz (consulté le 15 novembre 2017)
  12. (en-US) « Curnow’s Leverage », sur robertleonard.org (consulté le 15 novembre 2017)
  13. (en) Noted, « Multiplying the angles - The Listener », sur Noted (consulté le 15 novembre 2017)
  14. « Wystan Curnow’s Poetry – EyeContact », sur eyecontactsite.com (consulté le 15 novembre 2017)
  15. (en) « The critic's role in the art scene explored », The National Business Review,‎ (lire en ligne, consulté le 15 novembre 2017)
  16. Leigh Davis, « :: jackbooks.com :: », sur www.jackbooks.com (consulté le 15 novembre 2017)
  17. (en) « Wystan Curnow - Life and Influences », Radio New Zealand,‎ (lire en ligne, consulté le 15 novembre 2017)
  18. « PennSound: Wystan Curnow », sur writing.upenn.edu (consulté le 15 novembre 2017)

Liens externesModifier