World Rugby Women's Sevens Series

compétition internationale de rugby à sept
World Rugby Women's Sevens Series
Description de l'image Logo World Rugby Sevens Series 2018.png.
Généralités
Sport rugby à sept
Création 2012
Organisateur(s) World Rugby
Éditions 7
Périodicité annuelle
Site web officiel worldrugby.org/womens-sevens-series
Hiérarchie
Hiérarchie 1re division
Niveau inférieur Sevens Challenger Series
(depuis 2020)

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (2018-2019)
Plus titré(s) Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (5)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la compétition en cours voir :
World Rugby Women's Sevens Series 2019-2020

Les World Rugby Women's Sevens Series, officiellement appelées World Rugby Sevens Series depuis 2019, et désignées en tant que HSBC World Rugby Sevens Series pour des raisons de sponsoring, sont une série de tournois internationaux de rugby à sept organisés par World Rugby (anciennement IRB - International Rugby Board - avant la saison 2014-15). Ils ont lieu chaque année depuis 2012-2013, succédant à l'IRB Women's Sevens Challenge Cup organisée en 2011-12.

HistoireModifier

Les World Rugby Women's Sevens Series, contrepartie des World Rugby Sevens Series organisés pour les hommes, ont été créés en premier lieu pour fournir une compétition d'élite entre les différentes nations féminines de rugby, préparatoire à la deuxième Coupe du monde de rugby à sept féminine de 2013, et pour développer le rugby à sept dans la perspective de la création d'une compétition olympique en 2016 et en faire un produit commercial rentable pour World Rugby.

Comme chez les hommes, un classement général est établi à l'issue de chaque tournoi où les équipes nationales accumulent des points en fonction de leurs résultats.

Pour la saison 2012-2013, les tournois sont au nombre de quatre et se déroulent de à . Les deux premiers furent organisés à Dubai) et aux États-Unis, en parallèle avec les tournois masculins. Les deux autres furent organisés en Chine et aux Pays-Bas.

Pour la deuxième saison 2013-2014, cinq tournois furent organisés ; un sixième avait été annoncé, mais il n'eut pas lieu. Toutes les nations ayant accueilli un tournoi en 2012-2013 conservent leur organisation dans cette deuxième saison, auxquelles s'ajoutent le Brésil[1].

Les Women's Sevens Series passe à six tournois en 2014-2015. Les tournois de Dubaï, du Brésil, des États-Unis, et des Pays-Bas restent au programme, contrairement au tournoi de Chine. Deux nouvelles étapes sont organisées par le Canada et à Londres[2].

Pour la saison 2015-2016, année olympique, la première étape se dispute toujours à Dubaï en parallèle du tournoi masculin. Les étapes de Londres et Amsterdam disparaissent, remplacées par une nouvelle étape en France jouée au stade Gabriel-Montpied de Clermont-Ferrand où est organisé le tournoi final. L'étape américaine déménage à Atlanta.

 
Le trophée des World Sevens Series, avant d'être remis au vainqueur à l'issue de la saison 2016-2017.

En 2016-2017, ce sont les trois premières étapes qui sont organisées avec les tournois masculins de Dubaï, Sydney (nouvelle étape féminine en remplacement du tournoi du Brésil) et Las Vegas (nouvelle localisation). Une nouvelle étape est organisée au Japon, avant les deux dernières au Canada et en France sur les mêmes sites que la saison précédente.

La saison 2017-2018, préparatoire à la Coupe du monde de juillet 2018 à San Francisco, voit l'annulation du tournoi américain. Les étapes japonaise et canadienne sont maintenues, tandis que le tournoi final est regroupé avec le masculin début juin au stade Jean-Bouin à Paris[3].

Un sixième tournoi est instauré pour la saison 2018-2019 : les États-Unis se voient ainsi attribuer l'étape d'ouverture de la saison, qui sera disputée à Glendale ; ceux de Dubaï, Sydney, Kitakyushu, Langford et Paris sont maintenus[4].

La saison 2019-2020 fait l'objet d'un remaniement majeur : le nombre d'étapes est porté à huit, tandis que les tournois d'Afrique du Sud, de Nouvelle-Zélande et de Hong Kong font leur apparition. Six des étapes féminines sont dorénavant organisées de manière conjointe avec leurs homologues masculines[5],[6]. Par ailleurs, World Rugby annonce en la parité dans l'appellation des compétitions mondiales masculine et féminine ; la désignation des Coupes du monde n'évoque alors plus la catégorie dans son intitulé[7] ; cette évolution s'applique également aux World Sevens Series.

Identité visuelleModifier

  Évolution du logo

ParrainageModifier

Contrairement à la World Rugby Sevens Series chez les hommes, qui bénéficie d'un commanditaire du nom de HSBC, la compétition féminine ne disposait pas initialement de sponsor. À partir de la saison 2015-2016, la compétition est parrainée par HSBC[8].

FormatModifier

Déroulement d'un tournoiModifier

Pour chaque tournoi, les 12 équipes sont réparties en poules de 4 équipes qui se rencontrent une fois chacune. Les points sont attribués en fonction du résultat du match comme suit :

  • Victoire : 3 points
  • Égalité : 2 points
  • Défaite : 1 point
  • Forfait : 0 point

En cas d'égalité on départage les équipes selon les règles suivantes:

  1. Le vainqueur du match des 2 équipes à égalité
  2. La différence de points marqués et reçus durant la poule
  3. La différence d'essais marqués et reçus durant la poule
  4. Tirage au sort

Trois trophées sont remis à chaque tournoi : la Cup qui récompense le vainqueur du tournoi, la Plate, la Bowl.

Les tournois se jouent sur deux journées et chaque match se déroule en deux mi-temps de sept minutes, sauf les finales qui se disputent en deux mi-temps de dix minutes.

Classement généralModifier

Le classement de la saison est déterminé par les points gagnés à chaque tournoi. Le nombre de points attribués a évolué depuis les premières éditions, lors de la saison 2014-2015, ils sont comptabilisés comme suit :

  • Cup :
    • Vainqueur (1er du tournoi) : 20 points
    • Finaliste : 18 points
    • Troisième : 16 points
    • Quatrième : 14 points
  • Plate :
    • Vainqueur (5e) : 12 points
    • Finaliste : 10 points
    • Demi-finaliste gagnant : 8 points
    • Demi-finaliste gagnant : 6 points
  • Bowl :
    • Vainqueur (9e) : 4 points
    • Finaliste : 3 points
    • Demi-finaliste gagnant : 2 points
    • Demi-finaliste gagnant : 1 point

Si deux ou plusieurs équipes sont à égalité à la fin de la saison on les départage selon les règles suivantes :

  1. La différence de points marqués et reçus durant la saison
  2. Le nombre d'essais durant la saison
  3. S'il n'y a toujours pas de différence, les équipes sont considérées comme ex æquo.

Équipes permanentesModifier

Au début de chaque saison, un groupe d'équipes permanentes (ou core teams en anglais) est désignée en fonction des performances de ces équipes lors de l'édition précédente. Chacune de ces équipes est alors assurée de participer à chaque tournoi de l'édition courante.

La saison 2012-2013 commence avec six équipes permanentes[9].

En 2013-2014, ce nombre passe à 8, les quarts de finalistes de la Coupe du monde de rugby à sept féminine de 2013. L'équipe du Brésil est invitée à participer à tous les tournois de la saison 2013-2014, à l'initiative de l'IRB pour aider au développement du rugby féminin dans le pays organisateur des Jeux olympiques d'été de 2016[1].

Pour la saison 2014-2015, le nombre d'équipes permanentes augmente à 11. Les sept premières équipes de la saison 2013-2014 reçoivent le statut de core team. Quatre équipes supplémentaires sont issues d'un tournoi de qualification rassemblant 12 équipes organisé à Hong Kong les 12 et [10].

World Rugby n'annonce pas tous les détails du système de qualification pour les séries à venir, si ce n'est que les 9 premières équipes du classement 2014-2015 pourraient conserver leur statut en 2015-2016, avec un tournoi de qualification mondial en [11].

Les 11 équipes permanentes pour 2019-2020 sont :

PalmarèsModifier

Saison Tournois Championne Deuxième Troisième
2012-2013 4   Nouvelle-Zélande   Angleterre   Canada
2013-2014 5   Nouvelle-Zélande   Australie   Canada
2014-2015 6   Nouvelle-Zélande   Canada   Australie
2015-2016 5   Australie   Nouvelle-Zélande   Canada
2016-2017 6   Nouvelle-Zélande   Australie   Canada
2017-2018 5   Australie   Nouvelle-Zélande   France
2018-2019 6   Nouvelle-Zélande   États-Unis   Canada
2019-2020 8

Les éditionsModifier

Saison 2019-2020Modifier

Classement (core teams)
No  Équipe Points
1   Nouvelle-Zélande (T) 96
2   Australie 80
3   Canada 80
4   France 70
5   États-Unis 66
6   Russie 40
7   Fidji 38
8   Angleterre 36
9   Espagne 28
10   Irlande 15
11   Japon 8
12   Brésil (P) 6
13   Chine 4
14   Afrique du Sud 3
-   Kenya
-
Étapes
Date Étape Lieu Vainqueur
au États-Unis Infinity Park, Glendale   États-Unis
au Dubaï The Sevens Stadium, Dubaï   Nouvelle-Zélande
au Afrique du Sud Cape Town Stadium, Le Cap   Nouvelle-Zélande
au Nouvelle-Zélande Waikato Stadium, Hamilton   Nouvelle-Zélande
au Australie Western Sydney Stadium, Parramatta   Nouvelle-Zélande
au Canada Stade Westhills, Langford
au France Stade Jean-Bouin, Paris
au Hong Kong Hong Kong Stadium, Hong Kong
Source : World Rugby
Légende
Abbreviations :
  • T : tenant du titre
  • P : promu à la suite du Tournoi de qualification de Hong Kong 2019
  • Q : qualifié à la suite des Sevens Challenger Series 2020
Qualification Sevens World Series 2020-2021
Qualifiée pour l'édition 2020-2021
Qualifiée pour l'édition 2020-2021
Reléguée
Equipe non permanente
Qualification pour le Tournoi olympique 2020
Qualifiée aux 4 premières places des World Series 2018-2019
Autre qualifiée : places attribuées au Japon, pays organisateur, et lors de tournois qualificatifs par continent
Non qualifiée

Saison 2018-2019Modifier

Classement (core teams)
No  Équipe Points
1   Nouvelle-Zélande 100
2   États-Unis 100
3   Canada 94
4   Australie (T) 86
5   France 70
6   Angleterre 50
7   Russie 48
8   Irlande 41
9   Espagne 36
10   Fidji 21
11   Chine (P) 21
12   Écosse 2
13   Japon 1
-   Kenya 1
-   Mexique 1
-   Papouasie-Nouvelle-Guinée 1
Étapes[12]
Date Étape Lieu Vainqueur
20 au États-Unis Infinity Park, Glendale   Nouvelle-Zélande
29 au Dubaï The Sevens Stadium, Dubaï   Nouvelle-Zélande
1 au Australie Sydney Showground Stadium, Sydney   Nouvelle-Zélande
20 au Japon Mikuni World Stadium, Kitakyushu   Canada
11 au Canada Stade Westhills, Langford   Nouvelle-Zélande
15 au France Parc des sports d'Aguiléra, Biarritz   États-Unis
Source : World Rugby
Légende
Abbreviations :
  • T : tenant du titre
  • P : promu à la suite du Tournoi de qualification de Hong Kong 2018
Qualification Sevens World Series 2019-2020
Qualifiée pour l'édition 2019-2020 et pour le Tournoi olympique 2020[13]
Qualifiée pour l'édition 2019-2020
Reléguée
Equipe non permanente

Saison 2017-2018Modifier

Classement (core teams)
No  Équipe Points
1   Australie 92
2   Nouvelle-Zélande (T) 90
3   France 68
4   Canada 60
5   États-Unis 56
6   Russie 46
7   Espagne 43
8   Angleterre 32
9   Fidji 31
10   Irlande 29
11   Japon (P) 10
Étapes
Date Étape Lieu Vainqueur
au Dubaï The Sevens Stadium, Dubaï   Australie
26- Australie Sydney Football Stadium, Sydney   Australie
21 au Japon Mikuni World Stadium, Kitakyushu   Nouvelle-Zélande
12 au Canada Stade Westhills, Langford   Nouvelle-Zélande
8 au France Stade Jean-Bouin, Paris   Nouvelle-Zélande
Source : World Rugby
Légende
Abbreviations :
  • T : tenant du titre
  • P : promu à la suite du Tournoi de qualification de Hong Kong 2017
Qualification Sevens World Series 2018-2019
Qualifiée pour l'édition 2018-2019
Reléguée
Equipe non permanente

Saison 2016-2017Modifier

Classement (core teams)
No  Équipe Points
1   Nouvelle-Zélande 116
2   Australie (T) 100
3   Canada 98
4   Fidji 66
5   Russie 66
6   États-Unis 62
7   France 60
8   Angleterre 37
9   Irlande (P) 34
10   Espagne 19
11   Brésil (P) 13
Étapes
Date Étape Lieu Vainqueur
1 au Dubaï The Sevens Stadium, Dubaï   Nouvelle-Zélande
3 au Australie Sydney Football Stadium, Sydney   Canada[14]
3 au États-Unis Sam Boyd Stadium, Las Vegas   Nouvelle-Zélande[15]
22 au Japon Mikuni World Stadium, Kitakyushu   Nouvelle-Zélande
27 au Canada Stade Westhills, Langford   Nouvelle-Zélande
24 au France Stade Gabriel-Montpied, Clermont-Ferrand   Nouvelle-Zélande
Source: World Rugby (archived)
 
Présentation du podium après la dernière étape de la saison : Nouvelle-Zélande, Australie, Canada.
Légende
Abbreviations :
Qualification Sevens World Series 2017-2018
Qualifiée pour l'édition 2017-2018
Non qualifiée directement
Qualification Coupe du monde de rugby à sept 2018
Déjà qualifiée (pays hôte et demi-finalistes 2013)
Qualifié (4 premières places des World Series 2016-2017 hors équipes déjà qualifiées)[17]

Saison 2015-2016Modifier

Classement (core teams)
No  Équipe Points
1   Australie 94
2   Nouvelle-Zélande (T) 80
3   Canada 74
  Angleterre 74
5   France 60
6   États-Unis 46
7   Russie 42
8   Fidji 34
9   Espagne 28
10   Japon (P) 12
11   Brésil (a) 12
12   Irlande (P) 11
Étapes
Date Étape Lieu Vainqueur
3 au Dubaï The Sevens Stadium, Dubaï   Australie
20 au Brésil Arena Barueri, São Paulo   Australie
8 au États-Unis Fifth Third Bank Stadium, Kennesaw   Australie
16 au Canada Stade Westhills, Langford   Angleterre
28 au France Stade Gabriel-Montpied, Clermont-Ferrand   Canada
Source : World Rugby
Légende
Abbreviations :
  • T : tenant du titre
  • P : promu à la suite du tournoi de qualification de Dublin[18]
Qualification Sevens World Series 2016-2017
Qualifiée pour l'édition 2016-2017
Équipe permanente non qualifiée directement
Equipe non permanente
Notes:

(a) L'équipe du Brésil, équipe non permanente, n'a pas participé pas aux étapes des États-Unis et de France

Saison 2014-2015Modifier

Classement
No  Équipe Points
1   Nouvelle-Zélande (T) 108
2   Canada 96
3   Australie 94
4   Angleterre (a) 76
5   États-Unis 76
6   France (P) 72
7   Russie 60
8   Fidji (P) 32
9   Espagne 26
10   Brésil (b) 20
11   Chine (P) 13
12   Afrique du Sud (P) 9
Étapes
Date Étape Lieu Vainqueur
4 au Dubaï The Sevens Stadium, Dubaï   Nouvelle-Zélande
7 au Brésil Arena Barueri, São Paulo   Nouvelle-Zélande
14 au États-Unis Fifth Third Bank Stadium, Kennesaw   Nouvelle-Zélande
18 au Canada Stade Westhills, Langford   Nouvelle-Zélande
15 au Angleterre The Stoop et Twickenham, Londres   Australie
22 au Pays-Bas NRCA Stadium, Amsterdam   Canada
Légende
Abbreviations :
  • T : tenant du titre
  • P : promu à la suite du tournoi de qualification de Hong Kong de
Qualification Sevens World Series 2015-2016
Qualifiée pour l'édition 2015-2016 et pour le Tournoi olympique 2016
Qualifiée pour l'édition 2015-2016
Équipe permanente non qualifiée directement
Equipe non permanente
Notes:

(a) Après accord entre les trois nations de Grande-Bretagne (Angleterre, Écosse, Galles), l'Angleterre, équipe la mieux classée des trois lors de l'édition 2013-2014, représente la Grande-Bretagne en vue des qualifications olympiques[19].

(b) L'équipe du Brésil, équipe non permanente, n'a pas participé pas à l'étape d'Amsterdam

Saison 2013-2014Modifier

Classement
No  Équipe Points
1   Nouvelle-Zélande (T) 96
2   Australie 92
3   Canada 80
4   Angleterre 60
5   Russie 56
6   Espagne 41
7   États-Unis 38
8   France 21
9   Fidji 18
-   Brésil (I) 18
13   Irlande 11
Étapes
Date Étape Lieu Vainqueur
28 au Dubaï The Sevens Stadium, Dubaï   Australie
15 au États-Unis Fifth Third Bank Stadium, Kennesaw   Nouvelle-Zélande
21 au Brésil Arena Barueri, São Paulo   Australie
5 au Chine Guangzhou University Town Stadium, Guangzhou   Nouvelle-Zélande
16 au Pays-Bas NRCA Stadium, Amsterdam   Nouvelle-Zélande
Légende
Abbreviations :
  • T : tenant du titre
  • I : invitée à participer à tous les tournois
Qualification Sevens World Series 2014-2015
Qualifiée pour l'édition 2014-2015
Équipe permanente non qualifiée directement
Equipe non permanente

Saison 2012-2013Modifier

Classement
No  Équipe Points
1   Nouvelle-Zélande (C) 74
2   Angleterre (T) (C) 60
3   Canada (C) 52
4   États-Unis (C) 48
5   Australie (C) 46
6   Russie 40
7   Pays-Bas (C) 30
8   Afrique du Sud 27
9   Espagne 26
10   Brésil 12
-   Irlande 12
Étapes
Date Étape Lieu Vainqueur
au Dubaï The Sevens Stadium, Dubaï   Nouvelle-Zélande
1er au États-Unis BBVA Compass Stadium, Houston   Angleterre
30 au Chine Guangzhou University Town Stadium, Guangzhou   Nouvelle-Zélande
17 au Pays-Bas NRCA Stadium, Amsterdam   Nouvelle-Zélande
Légende
Abréviations :
  • T : tenant du titre [20]
  • C : core team (équipe permanente)

Note:

Récompenses individuellesModifier

Saison Tournois Meilleure réalisatrice Meilleure marqueuse Joueuse de l'année
2012-2013 4   Portia Woodman (105)   Portia Woodman (21)   Kayla McAlister
2013-2014 5   Emilee Cherry (195)   Emilee Cherry (33)   Emilee Cherry
2014-2015 6   Portia Woodman (?)   Portia Woodman (52)   Portia Woodman
2015-2016 5   Ghislaine Landry (158)   Portia Woodman (24)   Charlotte Caslick [21]
2016-2017 6   Ghislaine Landry (269)   Michaela Blyde (40)   Michaela Blyde
2017-2018 5   Portia Woodman (215)   Portia Woodman (43)   Michaela Blyde

StatistiquesModifier

Meilleures marqueusesModifier

Au terme de l'édition 2018, les statistiques sur les meilleures marqueuses de tous les temps sont les suivantes (en gras les joueuses toujours en activité) [22] :

Rang Joueuse Équipe Essais
1 Portia Woodman   Nouvelle-Zélande 185
2 Emilee Cherry   Australie 128
3 Ghislaine Landry   Canada 111
4 Bianca Farella   Canada 101
5 Emma Tonegato   Australie 88
6 Ellia Green   Australie 85
- Kayla McAlister   Nouvelle-Zélande 85

Meilleures réalisatricesModifier

Au terme de l'édition 2018, les statistiques sur les meilleures réalisatrices de tous les temps sont les suivantes (en gras les joueuses toujours en activité) [23] :

Rang Joueuse Équipe Points
1 Ghislaine Landry   Canada 984
2 Portia Woodman   Nouvelle-Zélande 925
3 Emilee Cherry   Australie 704
4 Tyla Nathan-Wong   Nouvelle-Zélande 670
5 Patricia Garcia   Espagne 514
6 Bianca Farella   Canada 505
7 Alev Kelter   États-Unis 483

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Schedule announced for 2013/14 Women's Series », International Rugby Board,
  2. (en) « Host cities announced for women's series », International Rugby Board, (consulté le 1er août 2014)
  3. « Les Sevens Series 2018 se termineront à Paris », World Rugby, (consulté le 29 septembre 2017)
  4. « Une nouvelle étape pour le HSBC World Rugby Women's Sevens Series 2019 », sur www.worldrugby.org, World Rugby, (consulté le 10 juin 2018).
  5. (fr + en + es) « World Rugby annonce une nouvelle version du HSBC World Rugby Sevens Series 2019-23 », sur www.world.rugby, (consulté le 3 novembre 2019).
  6. (fr + en + es) « Notez le programme du HSBC World Rugby Sevens Series 2020 », sur www.world.rugby, (consulté le 3 novembre 2019).
  7. (en + fr + es) « World Rugby annonce une parité dans l'appellation des Coupes du Monde de Rugby », sur www.rwcwomens.com, (consulté le 2 octobre 2019).
  8. « HSBC, partenaire pour quatre ans d'une compétition nouvelle formule », World Rugby, (consulté le 24 août 2015)
  9. « IRB announces Women's Sevens World Series » [archive du ], International Rugby Board, (consulté le 4 octobre 2012)
  10. « Women's Sevens Series places up for grabs », International Rugby Board, (consulté le 11 août 2014)
  11. « Team GB secure Olympic qualification as Canada claim Amsterdam Sevens », World Rugby, (consulté le 26 mai 2015)
  12. (en) « Dates confirmed for 2018/19 Sevens Series », sur www.planetrugby.com,
  13. « La route vers les Jeux Olympiques », sur www.ffr.fr,
  14. « Le Canada s'empare du Sydney7s », World Rugby,
  15. « La Nouvelle-Zélande domine le classement », World Rugby,
  16. « Series Qualifying » [archive du ], sur World Rugby,
  17. Rugby World Cup Sevens 2018 qualification process. World Rugby.
  18. « Ireland And Japan Qualify For Women's Sevens Series », www.irishrugby.ie,
  19. « England nominated to qualify GB for Olympics » [archive du ], International Rugby Board, (consulté le 26 août 2014)
  20. IRB Women's Sevens Challenge Cup (en)
  21. « Caslick crowned Women’s Sevens Player of the Year by World Rugby », Daily Telegraph,
  22. « Statistiques - Essais », sur www.worldrugby.org, World Rugby (consulté le 7 juin 2018)
  23. « Statistiques - Points marqués », sur www.worldrugby.org, World Rugby (consulté le 7 juin 2018)


Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier