Work Projects Administration

ancienne agence du gouvernement fédéral des États-Unis, fondée par Franklin D. Roosevelt

La Work Projects Administration[1] ou WPA (créée sous le nom de Works Progress Administration) est la principale agence fédérale instituée dans le cadre du New Deal (programme économique d'état pour résorber la crise de 1929) durant la présidence de Franklin Delano Roosevelt dans le domaine des grands travaux.

Work Projects Administration
upright=Article à illustrer Organisation
Logotype de l'agence.
Don't jay walk 1937.jpg
Affiche de la WPA de 1937 visant à sensibiliser les piétons au code de la route.
Histoire
Fondation
Dissolution
Prédécesseur
Cadre
Sigle
(en) WPAVoir et modifier les données sur Wikidata
Type
Pays

HistoireModifier

Elle est créée le par décret présidentiel. Le Congrès des États-Unis finance l'agence, sans la mettre en place. La WPA emploie des millions d'Américains et son influence s'étend à la quasi-totalité des localités, essentiellement dans les régions montagneuses et rurales de l'Ouest des États-Unis. La WPA complète la Federal Emergency Relief Administration (aide fédérale d'urgence aux plus démunis) mise en place sous Herbert Hoover et laissée en place durant les premiers mois de la présidence de Franklin Roosevelt, avant d'être supprimée. Sous la direction de l'administrateur de la FERA transféré à la WPE Harry Hopkins, l'agence a pour objectif de fournir des emplois et des revenus aux chômeurs, victimes de la Grande Dépression[2].

Dans le cadre de la politique de grands travaux, le programme contribua à la construction de nombreux bâtiments publics, de routes et dirige de nombreux projets dans le domaine de l'art (Federal Art Project), la comédie et la littérature, l'écriture et la danse[3].

La WPA permit en outre de donner à manger à des enfants, de distribuer de la nourriture, des vêtements, mais aussi de procurer des logements.

La WPA fait construire ou rénover 110 000 écoles, gares, bureaux de poste[4] ; 100 000 ponts et 800 000 km de routes sont aménagés[4]. Elle permet la réalisation de 1 566 peintures, 17 744 sculptures, 108 099 peintures à l’huile et de développer l'enseignement artistique[5]. On compte parmi ses autres réalisations les quatorze affiches de la Works Projects Administration pour le National Park Service, affiches qui promeuvent le tourisme dans les parcs et monuments nationaux des États-Unis. Elle est dissoute le . Parmi les grands travaux placés sous la responsabilité de la WPA, il y a le pont du Golden Gate à San Francisco, qui fut achevé en 1937.

NotesModifier

  1. Parfois orthographiée par erreur "Works Projects Administration".
  2. Maggie Cassidy, p. 60
  3. « La grande dépression culturelle », sur France Culture, (consulté le 4 mai 2020)
  4. a et b Frédéric Martel, De la culture en Amérique, Paris, Gallimard, 2006, (ISBN 2070779319), p.104
  5. Alan Lawson, « The Cultural Legacy of the New Deal » dans Harvard Sitkoff, Fifty Years Later. The New Deal Evaluated, Philadelphie, Temple University Press (en), 1985, p. 163.

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier