Wojciech Kilar

compositeur polonais
Wojciech Kilar
Wojciech Kilar 2.jpg
Wojciech Kilar en 2006.
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Cimetière de la rue Sienkiewicz à Katowice (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Wojciech KilarVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domiciles
Formation
Académie de musique Karol Szymanowski de Katowice
École secondaire de musique d'État Karol Szymanowski (d)
Académie de musique de CracovieVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Période d'activité
Mère
Neonilla Kilar-Krzywiecka (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Membre de
Congrès mondial des Kresoviens (d)
Zwia̡zek kompozytorów polskich (d)
Związek Podhalan (d)
Académie polonaise des arts et sciences
Académie polonaise du cinéma (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mouvement
Sonorisme (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Instrument
Maîtres
Genres artistiques
Site web
Distinctions
Œuvres principales
Angelus (d), Prelude and Christmas carol (d), Requiem Father Kolbe (d), Exodus (d), Krzesany (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
signature de Wojciech Kilar
Signature
Plaque to Wojciech Kilar at 6 Grunwaldzka Street in Rzeszów.jpg
Plaque commémorative
Grób Wojciecha Kilara.jpg
Vue de la sépulture.

Wojciech Kilar est un compositeur polonais de musique de films et de musique classique, né le à Lwów (alors en Pologne, puis en Ukraine, en ukr. Lviv) et mort le à Katowice.

Son travail pour Le Pianiste lui vaut en 2002 le César de la meilleure musique écrite pour un film.

BiographieModifier

Wojciech Kilar a suivi ses études à l'Académie de musique de Katowice puis à Paris, avec Nadia Boulanger.

Son œuvre pour orchestre Krzesany (traduction approximative : En escaladant les montagnes), créée en 1974, est devenue célèbre. Cependant, dès les années 1970, Kilar devient plus connu en tant que compositeur de musiques pour le cinéma, avec une réputation croissante à Hollywood. Il a travaillé avec des réalisateurs tels que Roman Polanski, Francis Ford Coppola, James Gray, ainsi que Jane Campion).

En parallèle, il a continué à composer de la musique symphonique, de la musique de chambre ou des œuvres pour instruments solo. Il a également écrit plusieurs œuvres de musique religieuse, auxquelles il accordait une grande importance, notamment sa Missa pro pace (A. D. 2000) (Messe pour la Paix)[1].

Il meurt le [2] à Katowice, à l'âge de 81 ans, des suites d'une tumeur du cerveau. Il est inhumé au cimetière de la rue Sienkiewicz situé dans la même ville.

FilmographieModifier

CinémaModifier

Années 1960Modifier

Années 1970Modifier

Années 1980Modifier

Années 1990Modifier

Années 2000Modifier

TélévisionModifier

DocumentairesModifier

Courts métragesModifier

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

DécorationsModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier