Ouvrir le menu principal

Winchester et Jupons courts

film sorti en 1981

Winchester et jupons courts ou Bill Doolin, le hors la loi (Cattle Annie and Little Britches) est un western américain réalisé en 1981 par Lamont Johnson

SynopsisModifier

Une jeune fille et une adolescente, toutes deux orphelines rêvent de côtoyer des bandits. Le hasard les fait rencontrer la bande de Doolin-Dalton, menée par Bill Doolin, une bande sur le déclin accumulant les coups foireux. . Anna Emmaline McDoulet, dite Cattle Annie fait honte aux hommes et les incite à redevenir les hors la loi qu'ils ont été, elle devient amoureuse de Bittercreek avec lequel elle couche, tandis que Jennie Stevens dite Little Britches semble retrouver en Doolin l'image du père. Le groupe se redynamise mais Bill Doolin poursuivi inlassablement par le Marshall fédéral Bill Tilghman, se fait capturer. Les filles sermonnent les hommes du groupe afin de le faire libérer mais ils refusent. Les filles tentent de délivrer Doolin par la ruse mais se font piéger. Pendant ce temps le groupe est revenu sur sa décision et dynamite la prison, permettant à la bande de s'échapper. Une course poursuite s'engage. Les hommes atteignent un étroit défilé et en bloque le passage en le dynamitant. Les filles étant à la traîne se font capturer et vont être condamnées à deux ans de maison de correction tandis que la bande peut s'échapper avant de s'éparpiller

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Autour du filmModifier

  • En cours de tournage Burt Lancaster s'est effondré, victime d'un blocage des voies biliaires, on a dû le transporter d'urgence dans un hôpital de Los Angeles [1]
  • Le film n'est jamais sorti au cinéma en France, le titre Winchester et jupons courts est celui de son passage à la télévision, celui "Bill Doolin, le hors la loi" de son édition en DVD chez Sidonis

RéceptionModifier

Pauline Kael dans The New Yorker. "La photographie de Larry Pizer] est vive, les couleurs sont étonnamment nettes et intenses. Le dialogue et la plupart des scènes possèdent un humour net et sec. C'est une histoire merveilleuse, en partie vraie... il y a des performances merveilleuses. En tant que Bill Doolin, Lancaster (qui a tourné le film avant Atlantic City) est un gentilhomme entouré de voyous - un charmeur. Il a une tendresse facile qui n’est jamais exagérée. Lancaster a l'air heureux dans le film et a toujours l'air dur : c'est une combinaison parfaite. La jeune Amanda Plummer donne une performance terriblement brillante.[2]

Notes et référencesModifier

Lien externeModifier