William Henry Gladstone

joueur de football britannique

William H. Gladstone
Illustration.
W.H. Gladstone vers 1865.
Fonctions
Député à la Chambre des communes du Royaume-Uni
Circonscription Cité de Chester
Prédécesseur Philip Humberston
Successeur Henry Raikes
Circonscription Whitby
Prédécesseur Charles Bagnall
Successeur Arthur Pease
Circonscription Worcestershire-est
Prédécesseur Henry Allsopp
Successeur George Hastings
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Hawarden
Date de décès (à 51 ans)
Lieu de décès Londres
Nature du décès cancer du cerveau
Nationalité britannique
Parti politique Parti libéral
Père William Ewart Gladstone
Enfants Will Gladstone
Diplômé de université d'Oxford

William Henry Gladstone, né à Hawarden au pays de Galles le et mort dans la cité de Westminster le [1], est un homme politique britannique.

BiographieModifier

Il est le fils aîné de William Ewart Gladstone, l'une des figures dominantes de la vie politique britannique de la seconde moitié du XIXe siècle et quatre fois Premier ministre entre 1868 et 1894. Comme son père, il est éduqué au collège d'Eton. Il étudie les humanités (le latin, le grec et la littérature antique) au collège Christ Church de l'université d'Oxford. Comme son père également, il s'engage en politique dans le Parti libéral. Aux élections législatives de 1865, il est élu une première fois député de la cité de Chester à la Chambre des communes ; il siègera sans discontinuer au Parlement jusqu'en 1885. Il est ministre-adjoint au Trésor (junior Lord of the Treasury) de 1869 à 1874 dans le gouvernement de son père[1],[2].

« Organiste accompli », il s'intéresse à l'histoire de la musique sacrée de l'Église d'Angleterre, et compose plusieurs chants et hymnes religieux[1]. Membre occasionnel du Old Etonians Football Club, club de football qui rassemble d'anciens élèves du collège d'Eton, il joue comme défenseur dans l'équipe nationale d'Écosse de football lors de son premier match (non-officiel) (en) contre l'équipe d'Angleterre le , organisé par l'Anglais Charles Alcock et qui se termine sur le score de 1-1. Il participe à un second match en 1871[3].

Atteint d'une tumeur au cerveau et paralysé du côté droit du corps, il se met en retrait de la vie politique et meurt en , à l'âge de 51 ans, sept ans avant son père[4]. Son fils unique Will Gladstone sera lui aussi député libéral à la Chambre des communes, avant d'être tué au combat en 1915 durant la Première Guerre mondiale[5].

RéférencesModifier

  1. a b et c (en) "William Henry Gladstone", The Canterbury Dictionary of Hymnology
  2. (en) "Mr William Gladstone", Hansard
  3. (en) Paul Brown, The Victorian Football Miscellany, Superelastic, 2013, p.47
  4. (en) Notice nécrologique, St. Louis Globe-Democrat, 5 juillet 1891, p.2
  5. (en) Kathryn Rix, "MPs in World War I: William Glynne Charles Gladstone (1885-1915)", The History of Parliament, 13 avril 2015

Liens externesModifier